Faits-divers

Licenciée pour accusation de harcèlement sexuel: Discriminant selon le Défenseur des droits

Alors qu'une ancienne salariée d'une grosse société réunionnaise conteste son licenciement pour avoir dénoncé des faits de harcèlement sexuel, le Défenseur des droits estime que la salariée a été victime de discrimination.


Un(e) salarié(e) ne peut pas être licencié(e) pour avoir témoigné de faits de harcèlement sexuel ou les avoir relatés. C’est ce que rappelle le Défenseur des droits dans un rapport rendu dans le cadre d’une affaire opposant une ancienne salariée d'une grosse société réunionnaise à sa direction, apprend-on dans la presse écrite.

Les faits remontent  à juillet 2013. La salariée se plaint dans un premier temps à sa hiérarchie de harcèlement sexuel de la part du collègue avec qui elle partage son espace de travail, avant de demander deux mois plus tard de mettre fin à la procédure, en raison de pressions subies. Peu après, la directrice des ressources humaines inflige un recadrement managérial au collègue impliqué et licencie dans le même temps la salariée pour "accusations mensongères."

Pour le Défenseur des droits, il s’agit là d’une discrimination car le licenciement est constitutif "d’une mesure de rétorsion suite à une dénonciation de faits de harcèlement sexuel".  Son enquête lui a d'ailleurs permis de récolter des indices permettant de conclure à la réalité du harcèlement, et il relève que le recadrement du collègue concerné prouve que la direction avait conscience d’un comportement inadapté.

Ses observations ont été présentées au conseil de Prud’hommes ce vendredi. En raison d’une demande de renvoi, l’affaire n’a pas été jugée. Une nouvelle audience aura lieu en mars prochain.
Mardi 1 Mars 2016 - 07:39
Lu 2983 fois




1.Posté par Thierry le 01/03/2016 08:18
Elle va au moins être indemnisée ... à la hauteur du préjudice (je le lui souhaite) ... et de la GROSSE société... Le respect n'a cependant pas de prix.

Elle a cependant vécu un triple traumatisme, le harcèlement, un licenciement non justifié et être accusée de menteuse de ses agressions.

Et cette homme, ce qu'il a cherché à se faire un caïd ... profite de son image au yeux de ceux qui le connaissent.

2.Posté par JANUS le 01/03/2016 09:22
Si c'est un licenciement abusif, son employeur aura l'obligation de la réintégrer dans l'entreprise ... Avec le paiement d'indemnités substantielles ...

Il faut que les tribunaux condamnent sévèrement de telles dérives ...

3.Posté par DRH le 01/03/2016 09:34
Oteeeee la drh.......!!! Esperons que votre fille, votre fils, votre mere ou vous meme ne resseviez pas le boomerang dans la tronche un de ces 4....

Je reclame la legion d'honneur pour la drh ,

Et Des ORANGE pour le ti pervers et sa direction

4.Posté par John le 01/03/2016 09:42 (depuis mobile)
Moi'd Morsse cet'année ou moi'd morsse 2017 ?

5.Posté par liaisons dangereuses le 01/03/2016 15:31
Difficile-pas facile les relations entre collègues hommes et femmes. Moments de faiblesse ou pure folie, si l'espace professionnel est un lieu de socialisation il n'en demeure pas moins un lieu qui confine plusieurs heures d'affilées des individus (qui ne sont là que par intérêt).

6.Posté par Marie louise JUVESY le 04/03/2016 21:12
Le harceleur a eu juste un recadrage !!! oups !!! eh ben !!!! La DRH ( apparemment c'est une femme !!!) s'est bien assise sur la LOI du 6 Août 2012 qui punit le harcèlement sexuel !!! ça devait être un copain le fauteur, le harceleur....il a été bien couvert...
Il devait bien sévir depuis longtemps ce personnage .... personne n'osait rien dire ....combien victimes comme ça la pas ose causer, ose ouvre la bouche , pou di "non, touche pas moin"

Mme DRH, l'avait sabouk pou fouéter si té cause, si té accuse lo boug, lo coupable ...
On attend de la justice, une SANCTION SEVERE pour ce genre de personnage dégoutant, pour ce genre de DRH , d'entreprise qui couvrent cette faute, ce crime. On attend une REHABILITATION de la salariée qu'on mise dehors, à qui on a brisé la vie, à qui on bousillé la santé.


Bravo Monsieur le Défenseur des Droits

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales