Economie

Lettre ouverte sur le carburant: Pétroliers et gérants lancent un ultimatum à Victorin Lurel


Lettre ouverte sur le carburant: Pétroliers et gérants lancent un ultimatum à Victorin Lurel
C'est un ultimatum lancé conjointement par les importateurs, syndicat de gérants de station-service, grossistes et transporteurs. Le Journal de l'Ile a publié dans son édition de ce matin la lettre ouverte adressée à Victorin Lurel, ministre des Outre-mer. Dans cette lettre (voir ci-dessous), les pétroliers et gérants font part de leurs inquiétudes sur le nouveau décret carburant qui doit être mis en place par les services de l'Etat le 1er janvier 2014.

Tous regrettent le manque de communication avec le ministère. "Malgré des sollicitations répétées et pour des raisons que nous ignorons, votre ministère s'entête à ne pas vouloir dialoguer, à ne pas vouloir écouter, à ne pas vouloir chercher à comprendre. Et nous voilà aujourd'hui mis devant le fait accompli, informés en novembre de nouvelles dispositions à appliquer dès le 1er janvier 2014 et dont les conséquences économiques et sociales seront désastreuses", expliquent-ils dans la lettre. Pour eux, le décret ne fera que fragiliser la "sécurité" de l'approvisionnement en carburant des départements d'outre-mer.

Puis le ton employé change radicalement. "C'est toute une filière que vous mettez en péril, avec près de 7.000 emplois directs et indirects et plus de 500 entreprises mobilisées par l'ensemble de la filière dans les départements d'outre-mer", soulignent-ils.

Un "prétexte", selon eux, pour redonner du pouvoir d'achat aux habitants mais qui ne fera qu'entrainer "une inévitable hausse des prix à la pompe" si les mesures du décret sont appliqués par l'Etat. "L'ensemble du secteur est las de se voir si souvent et si injustement mis en cause dans vos propos. C'est une insulte pour l'ensemble des acteurs de la profession et pour les équipes qui s'engagent quotidiennement à servir les habitants des Outre-mer", poursuivent-ils.

Une nouvelle fois, les acteurs concernés par le décret carburant réclament le dialogue et demandent au ministère de revenir sur ses intentions. "Nous vous appelons au sens des responsabilités qui ne pourrait sacrifier l'intérêt général à des calculs politiques. Il a fallu un énorme travail pour mettre en place le système actuel, au bénéfice de tous. Si votre conviction est qu'il faut à tout prix sacrifier l'existant, nous nous y opposons", concluent-ils.

Si à la Réunion, pour le moment, il n'y a pas de mot d'ordre à la grève des stations. nul doute que le mouvement annoncé aux Antilles pour le 15 décembre pourrait bien se concrétiser si rien ne bouge, comme le rappellent nos collègues du JIR.

Lettre ouverte sur le carburant: Pétroliers et gérants lancent un ultimatum à Victorin Lurel
Jeudi 5 Décembre 2013 - 12:00
JD
Lu 1383 fois




1.Posté par muppets le 05/12/2013 12:29
Je vous invite à avoir où vivent nos "pauvres" gérants de station service, et plus encore comment ils vivent. Vous allez pleurer sur leur sort (lol).
On est loin, très loin du smic, que touchent leurs employés.

2.Posté par ? le 05/12/2013 13:26
Les importateurs, syndicat de gérants de station-service, grossistes et transporteurs : vous êtes comme les Agriculteurs et un certains Mr MINATCHY, vous aimez criez pour rien
Car votre poche est pleine et vous ne cessez d'augmenter les produits pétrolier à tout va
Exemple : sans plomb baisse de 1cts puis dans 1 mois augmentation entre 5 et 10cts
De même vous dites souvent : C'est toute une filière que vous mettez en péril, avec près de 7.000 emplois directs et indirects et plus de 500 entreprises mobilisées par l'ensemble de la filière! Alors faite comme en France Métropolitaine où les usagers se servent eux même du carburant
Au moins voila un gouvernement qui ne se laisse pas faire

3.Posté par moi le 05/12/2013 13:38
De toute façon ils sont pas d'accord il vont bloqué les stations et se sont les consommateur qui vont en prendre plein la figure. Ils vont dire oui mais comprenez nous, ont fais sa pour la population.
La plupart des station, du moins les patron roule svt en joli voiture, font des bonne marge sur les boutique je pense. Cmt fait on en métropole? Moi si on enelvé 30cts sur mon essence pour me servir seul je vois pas le problème.

4.Posté par ? le 05/12/2013 16:00
Si les patrons bloquent les stations essence, les Réunionnais n'ont qu'à descendre dans la rue et exigée l'ouverture
Faut cesser de se courber devant ses patrons qui roulent sur l'or
Bien dit post 3 : baisse de l'essence et l'on sert nous même comme en Métropole
Ils faut que ces faux culs de gérants de stations essence, cessent de mettre tout sur le dos de la population, en disant : qu'ils font cela pour nous consommateurs
Ils le font pour leur poche

5.Posté par Phénix97420 le 05/12/2013 16:15
...Si ces racketteurs ne veulent pas négocier pour une régulation plus juste du prix des carburants, l'Etat n'a qu'à leur retirer la licence et l'autorisation d'explotation des produits pétroliers pour les redonner à des exploitants étrangers qui eux joueront le jeu...En + ce sont eux ,les plus grands des voleurs..qui brandissent la menace au gouvernement!!Virez-moi tout çà...

6.Posté par almuba le 05/12/2013 21:27
Ils vont nous faire pleurer.
A les entendre ils défendent la population et non leurs porte-monnaies.
On ne savait pas que les gérants de stations faisaient dans les oeuvres caritatives.
Comme quoi tout arrive!

7.Posté par pompiste le 05/12/2013 21:38
POST: 3et4
Merçi pour les 1500 familles ki vive au smic et ki travail tt les jours pour nourrir sa famille!!!
nou la besoin nout travail et non pas la baisse de 30cts parce ke mi préfère mon marmaille y mange bien et puis ek sot mi gagne mi na point loto!

8.Posté par ? le 06/12/2013 00:21
C'est à cause de trop de personnel dans les stations que les gérants et pétroliers y augmentent l'essence. Trop de main d'œuvre et c'est eux même qui le dise
Donc on devrait procéder comme en France
Les gérants tellement y font pitié que certains y possède plusieurs station

9.Posté par Du Sud le 06/12/2013 07:31
Sur 10 centimes de marges, savez-vous quelle est la part des salaires? En moyenne 9 à 9.5 centimes.
Alors arrêter avec le raccourcis tel que : Le gérant à une grosse voiture donc on il a pas le droit de pleurer sur sa marge. Si il gagne de l'argent, c'est principalement la boutique. Il faudrait contrôler les marges de toutes les boutiques, magasin, autres commerces de La Réunion?
Si le décret libéralise les prix, qu'est ce qui empercherait les gérant de se mettre d'accord sur un SP à 2€ et un gas-oil à 1,60€? RIEN!!! Alors, sur ce point, il vaut mieux le statut quo.

10.Posté par polo974 le 06/12/2013 08:27
On cause, on cause, mais quelqu'un a-t-il lu le décret ? ? ?

Je propose une taxe de 30cts sur le gasoil pour payer les surcoûts à venir de la nrl...

11.Posté par Phénix97420"...à qui profite le viol économique!!" le 06/12/2013 15:25
Post 7 @pompiste: à cette cadence bientôt ce ne sont plus 1500 mais 15000 pers qui se retrouveront au chômage à cause du coût exorbitant du carburant que pratiquent ces voleurs au ventre plein(c.à.d vos patrons)...Jusqu'à quand les Entreprises comme les petits travailleurs vont pouvoir tirer sur la corde..déjà raide!!Et ne vous inquiétez pas de tomber dans le chômage car celui-ci ne tue pas..la preuve:moi même et les 129.999 autres chômeurs dans la place(qui travaillâmes aussi pour nourir les nôtres) et qui avons pour certains subi les revers de la crise!!..pour nos marmailles ils ont tout simplement rayé les burgers,la PSP, la Nitendo et le Canal Sat pour se familiariser avec le bon brède l'astron,sardine robert,carry la kour et les jeux de société!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales