Politique

Lettre ouverte de Nassimah Dindar à François Hollande sur la nomination de Claudine Ledoux

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, remet en cause la nomination de Claudine Ledoux, Ambassaddrice chargée de la coopération régionale dans la zone de l’océan Indien:


Lettre ouverte de Nassimah Dindar à François Hollande sur la nomination de Claudine Ledoux
"Mettre en corrélation les paroles d’un Gouvernement avec ses actes

Monsieur le Président de la République,

Par décision du 11 septembre dernier, le Conseil des Ministres a nommé Madame Claudine Ledoux, Maire de Charleville-Mézières en qualité d’Ambassadeur chargé de la coopération régionale dans la zone de l’océan Indien.

Cette décision émeut toute la classe politique réunionnaise, au-delà des clivages politiques traditionnels. Il est vrai que cette nomination est pour le moins surprenante et injuste. Surprenante car elle est en totale contradiction avec le rapport Letchimy et même avec la mission confiée au Député réunionnais Patrick Lebreton afin de permettre aux ultramarins un meilleur accès aux postes disponibles sur leur territoire d’origine.

Injuste car cette désignation d’une élue métropolitaine se fait au détriment de la candidature d’un universitaire réunionnais, que j’avais soutenue par écrit auprès de vous, celle de M. Wilfrid Bertile, qui a occupé les fonctions de Maire, de Député, de Conseiller général, de Vice-président de la Région Réunion chargé de l’action internationale et qui a aussi, été Secrétaire Général de la Commission de l’océan Indien dont la France est membre au titre de La Réunion.

Qui connaît mieux que lui la coopération régionale dans la zone ? Sûrement pas, quelles que soient ses qualités par ailleurs, la Maire de Charleville-Mézières.

Je suis heureuse de constater aujourd’hui les réactions unanimes des élus et des médias réunionnais. J’espérais de telles réactions. J’ai, pour ma part, préféré attendre avant de vous saisir à mon tour, ne voulant pas être accusée de partialité dans cette affaire, M. Bertile travaillant actuellement à temps partiel au Conseil Général comme Conseiller pour… la coopération régionale.

Personne ne comprend ce choix, qui peut être lu comme une marque de mépris pour les Réunionnais : le Conseil des Ministres en nommant Mme Ledoux a ignoré l’avis unanime des Collectivités et des élus qui soutenaient la candidature de M. Bertile ; il lance aussi un signal très contestable ignorant la candidature d’un Réunionnais pour la zone océan Indien mais nommant un Antillais pour la zone Caraïbe.

Comment peut-on nommer un ambassadeur chargé de coordonner les actions de coopération de l’Etat et des Collectivités locales dans l’océan Indien sans tenir compte de l’avis des Collectivités concernées ? Comment faire admettre à la représentation nationale et à la population de La Réunion qu’un Antillais est digne d’occuper le poste correspondant dans la Caraïbe, mais qu’un Réunionnais ne l’est pas concernant celui de l’océan Indien ?

Je ne doute pas, Monsieur le Président de la République, que vous ne preniez en compte ce front uni pour demander une révision de cette nomination. Nous sommes, à La Réunion, trop habitués au système de cooptation clanique pour accepter qu’il provienne maintenant du plus haut sommet de l’Etat. Or c’est bien cet exemple qui est donné, la qualité première de Mme Ledoux, à en croire la presse, étant d’être amie du Ministre des Affaires étrangères.

Le Gouvernement apporte ainsi de l’eau au moulin des parlementaires (parmi lesquels le député François Loncle et le sénateur Christian Cointat) et de tous ceux qui dénoncent l’inutilité de ces postes d’ambassadeurs thématiques qui seraient autant de sinécures destinées à recaser des proches du pouvoir.

Si les élus de La Réunion et le monde économique soutiennent la candidature de M. Bertile, c’est qu’ils attendent du Gouvernement une vraie politique de la France dans le sud-ouest de l’océan Indien à partir des terres françaises qui y sont localisées, principalement de Mayotte et de La Réunion.

Encore une fois, il ne s’agit pas de dénigrer Mme Ledoux. Mais il s’agit de mettre en corrélation les paroles d’un Gouvernement avec ses actes. Et je veux croire que le Conseil de vos ministres sera sensible à cette indispensable adéquation et reviendra sur sa première décision.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma haute considération.

Nassimah Dindar - Présidente du Conseil Général"
Mercredi 25 Septembre 2013 - 11:34
.
Lu 1468 fois




1.Posté par noe le 25/09/2013 12:20
Qu'on laisse "Ledoux" tranquille faire son boulot payé avec nos impôts §
Que ceux et celles qui sont jaloux aillent se faire bronzer sur nos plages ! ça réchauffera leurs idées de cons !

2.Posté par JORI le 25/09/2013 12:40
Je ne vois rien concernant Nathalie Puvilland qui va prendre un poste à la place d'un(e) métro!!. Mais avec une telle mentalité, ce qui me rassure c'est que dans le cadre de la régionalisation des emplois, Dindar et tous nos régionalistes n'auront, j’espère, plus aucune chance d'avoir un poste de ministre. Bien des métros sur place possèdent les qualités nécessaires.

3.Posté par tit le 25/09/2013 13:18
Quand on voit l'efficacité des ministres ultramarins au ministère de l'Outre-mer. Je ne vois pas pourquoi on ne prendrait pas une "zorey".

4.Posté par Pat 974 le 25/09/2013 17:12
pat974
Et je veux croire que le Conseil de vos ministres sera sensible à cette indispensable adéquation et reviendra sur sa première décision

A Ouais

Le Président de la République fait se qu'il veut. Comme l'on fait bien d'autre avant lui......

5.Posté par A mon avis le 25/09/2013 17:23
"Nous sommes, à La Réunion, trop habitués au système de cooptation clanique"
Quel aveu de Madame Dindar !
Cette avalanche de courriers de la part d'élus réunionnais confine au harcèlement ! Et quels enfantillages !
Certes, un Réunionnais connaît, en principe les problèmes de la Réunion. Mais connaît-il la France, les Réunionnais étant tellement concentrés sur leur "île nombril du Monde" ?
Un ambassadeur aura pour fonction en principe d'apporter les infos de la métropole et recevoir les infos de la Rénion, afin de prendre des décisions. Ne vient-il pas à l'esprit de ces élus réunionnais qu'un regard neuf et neutre peut être un avantage pour évoquer les problèmes et chercher des solutions. Monsieur Bertile aura tout loisir de dialoguer avec Madame Ledoux dans un esprit constructif.
La référence aux Antilles fait penser aux enfants qui pleurent en jalousant le frère ou la soeur qui a obtenu un bonbon qu'ils pensent meilleur que le leur !

6.Posté par Gelanna, une réunionnaise le 25/09/2013 18:14
Peut etre que c'est une bonne chose, que Mme LEDOUX soit nommée à ce poste, pour les citoyens, citoyennes de notre ile.La Réunion est francaise avant tout, et quelqu'un issue de la métropole est plus favorable pour le peuple réunionnais, car tout va mal sur notre ile, il faut appeller un chat, un chat, et les élus de notre ile "bafouillent" sur les problèmes sociaux présents sur notre ile, chomage et le seuil élevé de pauvreté énorme, ces fléaux dansent la "roumba" sur notre ile, et meme diminuer on n'arrive pas, on stagne sur les problèmes graves..Tous les jours, la radio locale, nous rapporte des personnes qui sont dans des graves problemes, que seules, les associations essaient de se débattre avec les problèmes, des personnes ayant que 287 euros par mois pour vivre, et meme moins.Tous ces logements insalubres qu'il y a sur notre ile, ce n'est pas possible une situation de la sorte.
Moi, je trouve que c'est bien pour le peuple réunionnais que Mme Ledoux est nommée à ce poste.Et c'est très bien que quelqu'un de métropole soit nommé, n'en déplaisent à certains élus de notre ile,

7.Posté par JORI le 25/09/2013 18:18
5.Posté par A mon avis le 25/09/2013 17:23
Des ambassadeurs de la Réunion, nous en avons. On les appelle plus communément des parlementaires. Sauf, que pour jouer les ambassadeurs, encore faut-il bien vouloir se déplacer jusqu'à la métropole pour jouer leur rôle plein et entier. Quand on voit d'une part leurs résultats de ces ambassadeurs et d'autre part la montée du régionalisme local, je me dis mais pour quand tous ces postes occupés par des étrangers.

8.Posté par Halte à l'humiliation permanente de la Réunion le 25/09/2013 19:02
Cette lettre me semble bien rédigée et percutante.
Elle a aussi le mérite de mettre les pieds dans le plat en soulignant que Mme Ledoux a été nommée en raison principale de sa proximité avec le ministre des affaires étrangères.

On attend toujours la réponse des conseillers du président.
J'imagine une réponse pleine de flatteries pour la Réunion mais qui ne reviendra pas sur cette nomination scandaleuse.

Il convient aussi de souligner que M. Lurel aurait certainement eu une attitude différente en conseil des ministres s'il s'était agi de la Guadeloupe.

Il y a bien 3 Réunionnais dans ses conseillers (Nathalie Infante, David Latchimy et Nathalie Puvilland) mais pas aux postes les plus importants apparemment où on retrouve "ses fidèles".
(cf cet article : http://www.lexpress.fr/region/le-systeme-lurel-ses-fideles_474169.html )

9.Posté par Bouftang le 25/09/2013 19:09
Fabius la dit mi préfère elle parce que Lédoux....

10.Posté par Bouftang le 25/09/2013 19:12
Trêve de plaisanterie, Nassimah a raison de défendre Bertil. Qu'est-ce que cette dame connait des spécificités de la zone? Calebasse, zéro. Cà me rappelle un paké de boug qui débarquent, des vrais lo sucré qui croient connaître la Reunion mieux que les locaux.

11.Posté par JORI le 25/09/2013 19:50
8.Posté par Halte à l'humiliation permanente de la Réunion le 25/09/2013 19:02
"Il y a bien 3 Réunionnais dans ses conseillers (Nathalie Infante, David Latchimy et Nathalie Puvilland) mais pas aux postes les plus importants apparemment où on retrouve "ses fidèles".", et vous trouvez ça normal, après tout elles prennent la place de métros, notamment Nathalie Puvilland qui change de poste??. Quand on est régionaliste, on l'est entièrement pas uniquement quand cela nous arrange. Je ne parle même pas de R.BARRE qui pour certains dont je fais partie cette nomination était une fierté et pour d'autres un outrage à la régionalisation.

12.Posté par lucide le 26/09/2013 07:45
recrutement local = nivellement par le bas

ecoutez les s'exprimer tous les jours dans les médias et vous comprendrez que oui il vaut peut être mieux quelqu'un qui sache parler le français pour ce genre de poste.

13.Posté par LoL le 26/09/2013 12:28
Charleville Mézières est une commune d'environ 50 000 habitants qui s'étend sur 4000 hectares... dont Mme Ledoux est maire..
Avant de visiter wikipédia je ne savais même pas que cette commune existait... On pourra facilement établir des parallèles entre l' océan indien et cette magnifique commune du nord de la France..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales