Courrier des lecteurs

Lettre ouverte à un orthophoniste proche d'une école de Saint-Joseph

Mercredi 11 Janvier 2017 - 18:15

Lettre ouverte à un orthophoniste proche d'une école de Saint-Joseph
Parfois, être parents c'est loin d'être un ''métier facile''. Etre parents à notre époque l'est d'autant plus. Afin d'étayer mes propos, je vais de ce pas, vous conter ce qui vient d'arriver à l'une de mes proches à qui de surcroît je confie en toute sérénité et pleine confiance mes enfants lorsque le besoin professionnel se fait sentir.

Ma ''connaissance'', trop soucieuse de, et pour l'avenir de ses progénitures, fait suivre ses gamins par des spécialistes (environnant l'école) si besoin lorsqu'elle estime que cela peut apporter un plus à l'épanouissement de ses petits.

Ma ''connaissance'', inquiète sur des retards basiques du trouble du langage de l'une de ses chères petites têtes blondes, prend l'option non obligatoire et nullement conseillé par l'équipe éducative de l'école où fréquente ses enfants de consulter un ''spécialiste, ''the spécialist''.

C'est vous dire l'importance que consacre ''ma connaissance'' à ce que ses enfants se sentent bien dans une société où tout malheureusement n'en prend pas le chemin. Soit, elle veut le meilleur pour ses enfants. 

Ma ''connaissance'', prend un premier rdv avec le ''spécialiste'' le plus proche de l'école où va son fils, chose normale jusqu'ici me direz vous.

L'enfant de ma ''connaissance'' commence à suivre une puis plusieurs séances chez ''the spécialist'', ma ''connaissance" étant toujours présente lors des séances (bien entendue assise dans la salle d'attente).

Puis arrive, le jour où tout bascule et laissera une trace indélébile dans la vie de ma ''connaissance".

Jour de séance comme à l'accoutumé, ma ''connaissance'' va chercher son fils à l'école pour le conduire à sa séance chez ''the spécialist''. La ''dite'' séance se passe, ma connaissance reprend son petit bout de chou et le reconduit à l'école.

En fin de matinée, ma ''connaissance'' reçoit un appel du ''the spécialist qui lui demande de passer à son cabinet car il aurait des choses importantes concernant son gamin à lui rapporter.

Ma ''connaissance'' s'empresse vite et ceux malgré les obligations qui incombent à toutes mères de famille de se rendre chez ''the spécialist''.

Et là, le monde s'arrête......Tout s'écroule en un instant sur la tête de ma ''connaissance''.
''The spécialist man'' lui rapporte que son fils est en extrême danger et qu'il aurait raconté à ''the spécialist'' des faits graves impliquants le père de l'enfant qui ceci dit est l'une de mes autres ''connaissances'' à qui je l'ai dis plus haut tout à l'heure que je confierai en toute quiétude mes enfants. 

''The spécialist'' confie même à la mère de l'enfant qu'il aurait de suite fait un signalement auprès des autorités compétentes (GUT et assistante sociale).

Chose qui m'inquiète et m'interroge est la démarche hâtive de ce soit disant spécialiste. Oui, tout enfant en situation de danger doit être signalé et dénoncé. 

Là où cela dépasse l'entendement et le professionnalisme (oups amateurisme pardon) de ce charlatan sans expérience c'est la manière dont cela a été fait. Ne doit-on pas monsieur, suivre un protocole avant de signaler de tels faits, si faits il y a. Ne doit-on pas prendre contact avec l'équipe éducative de l'école afin de vérifier le comportement de l'enfant à l'école. Chose que ''the spécialist'' n'a pas pas juger bon de vérifier.

Enfin, ne doit-on pas avoir suspicion (bleus, coups, enfant agité, apeuré en pleurs constamment et j'en passe avant d'enchaîner sur des démarches éprouvantes pour la famille. En tant que spécialiste avez vous déceler ceci chez ce petit ou bien vous vous êtes justes basé sur les dires du petit enfant qui en face du trop de questions à fabuler. Car oui, il y-a eu fabulation et il est regrettable qu'en grand spécialiste que vous prétendez être, vous ne l'ayez pas perçu.

Après discussion avec l'équipe éducative et la directrice de l'école qui sont de ce fait estomaquées par votre démarche personnelle de signalement sans avoir même daigné prendre la peine ne serait-ce de passer un coup de fil ou même passé à l'école qui se trouve à 50 mètres à peine de votre cabinet (trop loin et peu important pour vous sans doute).

Nous avons l'appui et le soutient (sachez le ) mon pauvre monsieur de toute l'équipe éducative qui suit le petit enfant depuis son entrée à l'école.

Vous avez agit seul, bêtement comme un amateur que vous êtes finalement et je tâcherai de le faire savoir à tout le monde sur le sérieux de votre travail.

Travail, monsieur, savez-vous ce que ce mot veut dire ? Travail et non bâclage histoire de vous sentir important.

Vous avez par votre amateurisme anéantit, la confiance d'un père, d'une mère, d'une famille qui n'ose même plus par peur de prendre leurs enfants dans leurs bras.

Enfin, je terminerai par cette analyse. A trop vouloir chercher ce qu'il n'y-a pas, on passe bien souvent à côté de choses qui nous pendent pourtant au nez. Combien de cas d'enfants en danger mériteraient d'être signaler mais qui ne le sont malheureusement pas. On ne vous demande pas d'être voyant mais de cerner le vrai du faux et la pour coup vous étiez dans le ''faux'' total pauvre amateur sans expérience.

Dernier élément en date, et cerise sur le gâteau oserai-je dire, vos différents mail envoyés à ma connaissance nous a donné la confirmation que vous et votre cabinet n'êtes ni plus ni moins que des professionnels sans aucunes expériences, et que toutes vos pseudos excuses à travers vos mails n'y feront rien puisque le mal est déjà fait. 

Pour terminer, on est en droit de se poser cette question : Qui a fabulé dans cette histoire ?
- Le petit ou tout simplement vous nous conduisant à cette conclusion tout aussi simple que c'est votre personne qui doit se faire s.....r.

A bon orthondeur............
Lu 1634 fois



1.Posté par Saint Chamond le 11/01/2017 19:22

Franchement Pierrot, quel intérêt de poster un courrier pareil qui n'apporte rien et pue le règlement de comptes, c'est du grand n'importe quoi !

Total soutien au pro qui a fait ce qu'il avait à faire en âme et conscience quand il a eu un doute sérieux sur un enfant, honte à ce "connaisseur" pour cette missive glauque.

2.Posté par green green le 11/01/2017 20:35

pareil que 1.

encore de la pleurniche
+ la méthode "je prends tout le monde à témoin en publiant un seul côté de l'histoire" pue vraiment.
+ l'orthographe, le style laborieux, pénible à lire, typique du cassos.

3.Posté par Bip bip le 11/01/2017 21:26

Pas d'accord du tout avec les 2 précédents com. Moi je pense que si une personne a prit le temps d'écrire un tel pavé c'est qu'il n'y-a pas que du faux à l'intérieur. Faut pas croire que tous ces soi-disant professionnels soient aussi compétent malgré leurs études dans le domaine. Et puis, faut être au minimum parents pour comprendre ce courrier.

4.Posté par GRV le 12/01/2017 06:17

trop long j'ai abandonné à la moitié

5.Posté par Saint Chamond le 12/01/2017 10:25

bip bip il y a pas d'études dans les modules obligatoires pour les pros de santé sur la maltraitance des enfants, pas d’enquête à faire pour savoir si vrai ou faux ça c'est le boulot de l'administration et de la Justice, il y a juste une obligation légale....signaler au moindre DOUTE !


2 solutions, soit c'est vrai et c'est grave...soit c'est faux et tout aussi grave qu'un enfant invente ça, dans les deux cas ce gosse doit être vu par des psys qui trancheront ensuite.

6.Posté par Virus le 12/01/2017 12:58

Euh ! !! Désolé mais si je lis bien cet article, ce professionnel excerce à même pas 50 mètres de l'école ou va l'enfant. Pour le coup et je suppose qu'il doit travailler en étroite collaboration avec l'école, il aurait du prendre contact avec l'équipe éducative avant d'enclencher son signalement.

7.Posté par Wasah le 12/01/2017 14:06

Moi je dirai juste qu'à mon époque il n'existait pas tous ces spécialistes de toutes sortes et c'est pas pour cela que l'on se portait mal. De nos jours il y-a un spécialiste pour tout et ce n'est pas pour autant que notre société va mieux. Bien au contraire.

8.Posté par Filou le 12/01/2017 14:17

Félicitation à la personne qui a ecrit cet article. Cette société ''enfant roi'' nous mène droit à la dérive.

9.Posté par Saint Chamond le 12/01/2017 18:32

Pour le coup et je suppose qu'il doit travailler en étroite collaboration avec l'école, il aurait du prendre contact avec l'équipe éducative avant d'enclencher son signalement.


Ben voyons, et puis risquer une condamnation pour violation du secret médical...t'en as d'autres comme ça supposator ???

10.Posté par Bidule le 12/01/2017 18:54

Saint-Chamond prêcherait-il pour sa paroisse.....?

11.Posté par Saint Chamond le 13/01/2017 14:56

Pas vraiment machintruc, je trouve juste que le traitement réservé à un pro qui n'a fait que se soumettre à une obligation légale bien étonnant et même écœurant....à sa place j'aurai prévenu les autorités et surtout rien dit à la mère, qui sait si elle n'est pas complice du papa, ça s'est vu plus d'une fois...il valait mieux laisser aux autorités la possibilité de jouer la surprise.



Un petit peu de culture...ça fera grand bien aux zinfonautes specialistophobes de ce fil et aux "journalistes" qui désignent à la vindicte publique cet orthophoniste....honte à eux tous !

http://www.droitsenfant.fr/loi_signalement.htm

12.Posté par Saint-Dieu-Le père...... le 13/01/2017 21:09

Je voudrais m'adresser à la personne qui se cache derrière tous ces textes de lois, se prenant pour saint dieu le père en apportant son jugement sur les zinfonautes, journalistes et conssorts. Pour qui vous prenez vous si vous vous dites pas si concerné que cela par cet écrit ? Vous dites, que ce signalement est ''une obligation légale''. Certes mais vous placez où la place de l'humain dans cette affaire ? Ce qu'à pu ressentir les parents si cet histoire est tel que le dit cet écrit ?
Ce qui me fait rigolé dans le monde actuel où nous vivons est que chacun tire son parachute sans même accorder de l'importance à la personne humaine. C'est cela selon vous être professionnel ? Désolé mais on ne partage pas le même point de vu.
Moi je trouve que ce professionnel n'a exercer qu'à moitié son travail en passant directement par la case gain sans emprunté le chemin qu'un professionnel, sensé, humain et avec un peu plus de jugeote aurait dû prendre.

13.Posté par Saint Chamond le 13/01/2017 22:14

Vous dites, que ce signalement est ''une obligation légale''

La loi le dit, moi je le rappelle pour tous ceux ici qui visiblement l'ignorent.et commentent donc à tort et à travers.

Pour qui vous prenez vous si vous vous dites pas si concerné que cela par cet écrit ?

Charabia, merci de faire une phrase qui ait un sens. Je ne suis ni orthophoniste ni papa abuseur, en réponse à bidule.

Ce qui me fait rigolé dans le monde actuel où nous vivons est que chacun tire son parachute sans même accorder de l'importance à la personne humaine.

Dans ce cas, il a agi par intérêt pour l'enfant, et respecté la loi.....il n'a pas à se soucier de la susceptibilité froissée du papa (la votre pour parler vrai) puisqu'il ne fait qu'un signalement et que ceux qui sont compétents dans ce domaine tireront ça au clair.

Moi je trouve que ce professionnel n'a exercer qu'à moitié son travail en passant directement par la case gain sans emprunté le chemin qu'un professionnel, sensé, humain et avec un peu plus de jugeote aurait dû prendre

Le jour ou vous aurez enfin compris que ce pro n'avait pas le choix du chemin à emprunter ( sauf à lui demander de violer la loi !) vous nous aurez prouvé à tous que vous n’êtes pas totalement stupide et borné.

Phrase incohérente une fois encore...la case gain bla bla bla sans prendre le chemin....kesako ce charabia, vous vous rendez compte que vous étés confus, hargneux, vindicatif, proche du délire de persécution, ignorant des lois sur l'enfance et sans aucune envie de les comprendre ou de les apprendre....et somme toute un très mauvais exemple éducatif pour votre marmay ?


Je crois bien que je vais écrire aux services de protection de l'enfance, aux orthos de St Joseph et leur transmettre ce courrier et les commentaires qui suivent, m'est avis que ça devrait tous les intéresser.

14.Posté par Saint-Dieu-Le père le 14/01/2017 07:43

Mon pauvre monsieur. Vous me faîtes vraiment pitié. Là à vous lire, les commentaires qui apparaissent visent tous les orthophonistes de cette planète. Il faut vous réveiller mon garçon et peut-être se calmer un tout petit peu. Ce courrier ne cite en aucun cas les orthophonistes en général mais bien ''un'' et je le répète ''un orthophoniste''. Alors arrêtez de prendre le corps de métier à témoin histoire de faire mousser vos écrits.
Il va sans dire que l'on respecte ces professionnels et dieux soit loué qu'il y-en ai.

Après en ce qui concerne vos menaces, vous pouvez les envoyer à qui vous le voulez (le Pape, Donald Trump, Thomas Pesquet et j'en passe......).





15.Posté par Saint Chamond le 14/01/2017 19:02

. Là à vous lire, les commentaires qui apparaissent visent tous les orthophonistes de cette planète.

Vraiment ? c'est bien ce que je pensais, non seulement vous comprenez rien à rien mais en plus vous faites dire aux autres ce qui vous arrange, c'est devenu une habitude chez vous depuis que votre gamin vous a mis en cause ou c'était déjà comme ça avant ?

Pouvez vous donner UN seul de mes commentaires qui vous permettrait d' extrapoler pareille ânerie ?


les orthophonistes en général mais bien ''un'' et je le répète ''un orthophoniste''


Ah bon....c'est plus UN ortho à 50 mètres d'une école de st joseph ??? Autant donner son nom tant il est facile de trouver qui est cette personne !

Pour moi la messe est dite, dès le début j'ai trouvé ce courrier puant et quand je vois comment est atteint le papa au travers du courrier et des commentaires je me dis que ce gamin est vraiment pas aidé pour démarrer sa vie, je contacte et l'ortho et les services de protection de l'enfance, ils ajouteront l'épisode zinfos au dossier...et je serais pas surpris qu'il soit très vite bien épais ce dossier.



http://enfantendanger.pagesperso-orange.fr/bourreau.htm




DÉFENSES ET RÉACTIONS DES PÉDOPHILES
· Dénégation :
o Air choqué, surpris, indigné
o Ne se rappelle pas
o Il est soutenu par son entourage
o Il peut admettre un comportement mis nie l’intention de satisfaction sexuelle

· Minimisation :
o En quantité et (ou) en qualité
o Les victimes elles-mêmes peuvent minimiser, même nier certains actes (surtout les garçons adolescents)

· Justification :
o Les préférentiels essaient eux-mêmes de se convaincre que leur comportement n’est pas immoral ni criminel
o Il prétexte son éducation sexuelle
o Il dit ignorer l’âge de la victime
o Il dit avoir été séduit par la victime
o Il prétexte une recherche sur la pédophilie, la prostitution ou l’homosexualité

· Sympathie :
o Il montre des regrets
o Il est dévoué à la communauté
o Il est victime de problèmes personnels

· Attaque :
o Il est capable de harceler les victimes, corrompre, menacer les témoins
o Il peut attaquer la réputation de l’enquêteur
o Il est capable de violence physique suivant sa morphologie

· Dénonciation :
o Après sa condamnation, il peut balancer des activités, des réseaux mais ce sont souvent de
mauvaises informations

· Suicide :
o S’il est de classe moyenne et n’a jamais été condamné, il existe un haut risque suicidaire.

16.Posté par Saint-Dieu-Le père le 14/01/2017 20:55

Bin là c'est le ponpon. De quel père parlez-vous depuis tout à l'heure ? Le père n'a rien à voir dans ce courrier et il n'en est nullement l'auteur. Votre perspicacité est excellente à ce que je constate.

Vous me mettez un long post sur la pédophilie or que dans cette affaire il n'en ai rien. Vous êtes franchement à côté la plaque.

Faite votre dossier et joignez le à votre courrier pour l'ortho, la vérité n'en sera que meilleure.

Sur ceux, je pense avoir assez parlementer avec votre personne et ne je prendrai plus la peine de répondre à vos commentaires d'autant plus que vous n'êtes au courant de rien du tout concernant cette affaire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 11:01 Monsieur le Maire de Saint-Leu

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:38 Alon respect a nou dann Port !