Société

Les vigies requins ont six mois pour convaincre


Les vigies requins ont six mois pour convaincre
Le dispositif de sécurité des vigies requins est de nouveau autorisé par l'Etat.

Telle a été l'annonce principale faite à l'issue d'une réunion de trois heures en préfecture entre l'association Prévention Requin Réunion (PRR), la Ligue réunionnaise de surf, deux représentants de la mairie de Saint-Paul et le préfet Jean-Luc Marx.  Une décision qui soulage les acteurs de ce dispositif. Mais les vigies requins ont seulement six mois pour convaincre de leur efficacité, leurs contrats se terminant au mois d'août.

"Le préfet ne revient pas en arrière sur les premiers contrats qui ont été validés, a expliqué Emmanuel Séraphin, 13è adjoint de la mairie de Saint-Paul au sortir de la réunion. Il a dit qu'aujourd'hui, ils ne seraient pas renouvelés compte tenu de ce que la commission interministérielle a pu dire. Mais en même temps nous avons six mois pour convaincre et montrer l'efficacité de ces vigies dans l'encadrement du surf libre", conclut-il.

Les 14 personnes employées en contrats aidés vont donc pouvoir commencer son travail d'ici quelques jours. "Je ne préfère pas donner de date pour le moment", souligne Emmanuel Séraphin.

Les vigies immergées posent problème

Les surfeurs et la mairie ont pu avoir des explications sur les raisons qui ont poussé l'Etat a effectué un rétropédalage de dernière minute vendredi dernier. Pour rappel, le dispositif de vigies devait être inauguré samedi 13 janvier sur la plage de Boucan Canot.

C'est "le principe de mettre des gens à l'eau", autrement dit les vigies immergées, qui a posé problème à la commission interministérielle qui était venue dans l'île au mois d'octobre dernier. Elle a donc mis son véto. Les vigies immergées seraient d'après elle trop exposées au danger, un danger dont l'Etat ne souhaite apparemment pas être responsable en cas d'attaque de requin.

Du côté de PRR, on positive : "L'Etat est un peu craintif mais continue de nous accompagner dans cette démarche. A nous de démontrer que ce dispositif est nécessaire et efficace", souligne Loris Gabarre, qui espère pouvoir pérenniser les contrats en 2013. Aucune manifestation ne va être organiser en raison du "pas en avant" effectué par l'Etat, a souligné le président de l'association.

"Si on n'arrive pas à convaincre, c'est la fin du surf"

Robert Boulanger, président de la Ligue réunionnaise de surf, est moins satisfait. "On a eu des garanties pour au moins six mois de fonctionnement. Le problème c'est que l'action ne sera pas pérennisée. Les nouveaux contrats vigies n'auront plus la possibilité de se mettre sous l'eau. Tout le protocole actuel tombe à l'eau, explique-t-il. Si on n'arrive pas à convaincre, c'est la fin du surf".

Emmanuel Séraphin a par ailleurs précisé sa volonté de réunir l'ensemble des acteurs "pour faire un retour d'expérience sur le travail qui a été fait depuis un an et aller organiser une rencontre avec la commission interministérielle". Cette dernière "a fait un travail de bureau mais elle n'a pas vu les expériences concrètes qui ont été menées avec les vigies qui encadrent le surf au niveau des écoles et au niveau des clubs".

Les vigies requins pourront pendant six mois se mettre à l'eau. A eux de convaincre la commission interministérielle de l'efficacité du dispositif.

Jeudi 17 Janvier 2013 - 14:06
Lu 1872 fois




1.Posté par Vive la mer le 17/01/2013 13:19
enfin!!

2.Posté par noe2013 le 17/01/2013 13:31
Bon ! on les verra à la tâche ...
Pourvu qu'ils ne se font pas bouffer par nos valeureux requins car armés de bâtons à clous face à des dents de la mer type "grand blanc" , ces vigies auront-ils le temps de nager-la-fuite "maillot dans la main" ?

Espérons que quelques requins locaux ne me censurent pas !

3.Posté par Tibaigneur le 17/01/2013 13:52
Enfin , on va pouvoir retourner se baigner à Boucan en famille , le lagon est
tellement sale ... bonne nouvelle .Merci

4.Posté par Un grand merci le 17/01/2013 14:41 (depuis mobile)
Un grand merci à la mairie, Prr qui se battent pour notre retourne à la mer.

5.Posté par Philpali@ le 17/01/2013 15:17
Messieurs les créateurs d'emploi d'alerte à Malibu maintenant démontrez-nous de la probance dans des résultats à venir.Question de savoir si l'argent public ait été gaspillé ou pas!!N'oubliez pas la panoplie du petit vigie:crême solaire, lunettes Okley, short Arena..Pour le moment on se passera de la procédure et des critères d'embauche utilisés pour cet occasion!!!!A dans 6 mois

6.Posté par ANL le 17/01/2013 15:20 (depuis mobile)
Qui (État, Commune, Région...) paiera les assurances en cas d'accidents?

7.Posté par Flo le 17/01/2013 15:34
Voici la dernière contribution de Hugues Savalli (membre d'opr, ancien dirigeant de la ligue de surf, pêcheur reconnu, et papa du champion de France de surf 2012) qui exprime avec des termes choisis sans detour l'état de la problématique requins à la réunion…

Bilan 2012, « ILS TUENT LA REUNION »

La médiocrité intellectuelle de certains de nos élus, le besoin de reconnaissance des écolos, l’arrogance d’une poignée de néo scientifiques bon teint, le manquent de courage des services de l’état, avec une certaine presse voyeuriste et racoleuse comme chaland, font la recette parfaite pour que la Réunion devienne le fleuron de la connerie Française.
La liste des empêcheurs de tourner en rond semble longue, mais ils ne sont en fait qu’une poignée de crétins devenus les rois.
Je parle de cette même connerie qui a fait rire la planète entière pendant la coupe du monde de foot en Afrique du Sud, la même connerie qui donne des Français l’image de gens sales, assistés, fainéants, et arrogants, dans la plupart des pays d’Europe, de cette connerie qui n’a pas fini de les faire rire et de nous faire pleurer.
Pour la « petite histoire, et pour recadrer ceux qui se la pette encore » sachez par exemple que les Américains, persuadés que le président de la France est peut être Maurice Chevallier, ou Yves Montant, ou encore dans les grandes métropoles et ou les gens sont mieux informés Sarkozy, ou DSK. Ces mêmes gens ne savent même pas, que la Réunion existe, alors qu’ils savent à peu prés tous ou se trouvent les Seychelles, Maurice, ou Madagascar.

Je tiens tout de même à rassurer tous nos porteurs de cocardes, que la Réunion, ça s’arrange dans ce domaine:

En dix ans, nous sommes devenus, le seul endroit de la planète ou les gens meurent le plus du Chic. Le département le plus sale de France, les bords de route et les ravines regorgent d’immondis et d’ordures alors des sommes considérables sont dépensées chaque années pour la collecte le tri et le recyclage de nos ordures. Nous sommes la vitrine de l’assistanat dans l’Océan Indien. Et enfin, depuis 2012 les champions du monde des attaques de requins, cent fois plus qu’en Australie si nous comparons le linéaire de littoral dont nous disposons.
Nous amusons beaucoup les Malgaches, les Mauriciens, et les Seychellois par la manière « lèche cul » avec laquelle dont nos élus et les services de l’état gèrent les crises. Nos voisins ont les mêmes problèmes, mais eux ils les règlent. Cela dit, comme ils rêvent de grossir les rends de nos RMIstes. Ils rient en cachette avec une main devant la bouche, car on ne sait jamais, c’est plus facile de rouler un con qu’un pauvre. Mayotte nouveau département Franco-Magacho-Commorien, en est la preuve. Ne voyez pas là qu’une manière ironique de présenter les choses, nous y sommes à fond !

Je ne puis m’empêcher d’avoir le ventre noué à l’idée que nos jeunes quittent la Réunion pour un littoral ou les gens sont moins cons, même si la vague est moins belle, ou pis encore, certains se remettent à l’eau malgré la menace de mort, parce que la passion est trop forte et qu’ils n’ont aucun espoir d’aller ailleurs, et là encore nos cons patentés ne savent pas quoi faire.
Mais il n’y a pas que les surfeurs qui disparaissent, les touristes, les activités balnéaires et même les plages disparaissent, celle des Roches est devenu un tas de gravas, la plage de Boucan est déserte et partout le même spectacle de désolation et d’abandon, à Trois Bassins, à St leu. Il n’y a plus un seul club de surf en activité, alors que nos élus se servent du surf pour gratter les points qui permettent d’arborer fièrement le pavillon bleu.
Plus personne ne pense à ceux qui ont payés de leur vie, ou à leurs familles, ces jouets de malheur, que sont le parc marin, et la ferme aquacole, tout cela, juste pour faire mousser quelques politiques minables, ou pour faire les choux gras des donneurs de leçons que sont les scientifiques et les écolos, fraichement débarqués pour la plupart.
LES REQUINS SONT LÀ DEPUIS QUE LES CONDITIONS POUR QU’ILS SE RAPPROCHENT DES CÔTES ET QU’ILS PROLIFÈRENT ONT ÉTÉ CRÉES, ÇA A COMMENCÉ PAR LA FERME AQUACOLE, LE PARC MARIN ET L’INTERDICTION DE PÊCHE, FURENT LE KILO DE CERISES QUI ONT RECOUVERT LE GÂTEAU. VOUS LEUR AVEZ FAIT UN GARDE MANGER.

Le surf a été le seul sport de compétition qui à été pratiqué par des Réunionnais à un niveau Word Class. La ligue de surf de la réunion avec l’aide de la fédération française avaient même crée un centre de haut niveau, devenu rapidement une véritable pépinière à champions. Le surf a fait vivre par le biais des clubs et des nombreuses compétitions organisées localement, qu’elles fussent locales nationales ont internationales, elles ont été un des moteurs de l’essor touristique et économique de la réunion, le surf et le bodyboard ont permis de créer des emplois dans la fabrication des planches, ou des vêtements, par la création d’ écoles de surf ou de bodyboard avec des brevets d’état et des brevets fédéraux à leur tête, ainsi qu’un grand nombre de petits métiers liés de prés à l’activité, le spectacle attirait les plagistes et les baigneurs, les restaurateurs et autres commerçant y trouvaient également leur compte. Notre vice présidente de région se gargarisent d’avoir crée une quinzaine d’emplois avec son parc marin, elle en a détruit des centaines. Gaspillage de vies, d’espoirs, de travail et d’argent juste pour des projets aussi dangereux qu’inutiles.
La délégation nationale venue pour rendre compte à l’état du problème Requins, et des mesures proposées pour le résoudre, cette délégation n’a jamais rencontré les personnes concernées par cette crise ils se sont contenté de quelques visites en préfecture ou à la région donc avec les responsables de cette crise , et après s’être fait mousser à leur tour, ils ont assisté à l’apéritif organisé par le président de la région à la clôture d’un simulacre de séminaire sur les mesures à prendre, un petit colloque entre amis dans lequel les associations invitées n’avaient pas droit à la parole, nous avons eu droit au discours du président qui n’avait pas assisté au séminaire mais qui avait tout compris. Et c’est cette même délégation qui par peur du pouvoir et de la responsabilité qui lui incombe qui essai maintenant de nous interdire de nous défendre, en verrouillant la sous préfète de St Paul qui s’était un peu emballé en acceptant d’armer nos surveillants de baignade d’arbalète. Discuter de ça avec les pouvoirs publics, c’est accepter la présence des bulldogs, CONTRAIREMENT À CE QUE CES IMBÉCILES CRAVATÉS ESSAIENT DE FAIRE CROIRE À L’OPINION PUBLIQUE, LA PRÉSENCE DES BULLS N’EST PAS UNE FATALITÉ À LA RÉUNION. C’EST À LEUR INCOMPÉTENCE QU’ON LA DOIT. IL FAUT EN FINIR AVEC CES REQUINS, COMME ILS L’ONT FAIT AUX SEYCHELLES, COMME ILS LE FONT À MAURICE SANS LE DIRE, ET COMME IL EST DÉSORMAIS LÉGAL DE LE FAIRE EN AUSTRALIE OU LE REQUIN BLANC N’EST PLUS PROTÉGÉ.

N’ayez plus de doute sur le sujet, nous sommes bien dans un pays de merde, et il faudrait peut être songer à réagir.

Alors, si nous avons bien les élus qu’on mérite, essayons je vous en prie de mériter mieux que ça.

Hugues SAVALLI

8.Posté par maman qui aime ses enfants le 17/01/2013 15:39
est que mes enfants qui ont chacun leur 2 yeux intacts vont surfer au milieu des fusils harpons?

9.Posté par mazenbron le 17/01/2013 15:51
Les prochains cravatés de co-miction ministérielle, mettez les dans l'eau,à poil,avec un noeud papillon,et envoyez la photo sur lokikabri .

10.Posté par maman rassurée le 17/01/2013 17:26
Merci a PRR et à la marie de saint Paul de se battre afin de proposer des solutions concretes !!!
Mes enfants seront en sécurité les mercredis et les samedis !!! (en tout cas beaucoup plus que quand ils partent surfer tous seuls et derrière mon dos !)
Merci pour eux ...



11.Posté par Feelgood le 17/01/2013 17:55
Réflexion intéressante de Dominique Toussaint

"est-ce qu'on demande aux pompiers de garantir d'eteindre les feux avant meme qu'ils se déclenchent? est-ce qu'on demande a un cycliste de pas prendre son velo s'il sait qu'il va se faire renverser d'avance? est-ce qu'on demande aux cordistes de la route Litorral de garantir qu'il n'y aura pas dechutes de galets? est-ce qu'on demande enfin aux politiques d'arretez de faire le con sous pretexte que la situation est tellement ridicule à cause d'incompétents notoires...qu'ils cessent de faire le fier et le cacou. Ces vigies st là par principe de precaution.... Le monde a l'envers!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

12.Posté par Fab le 17/01/2013 18:25
C'est un progrès mais prudence pour les vigies, si la visibilité devient mauvaise tout le monde sortira j'espère. Et seront-ils équipés de fusil finalement ? D'une embarcation ? d'une plateforme flottante ?

Par contre moi ce que je réclamerais c'est surtout un ballon avec caméra qui surveillerait les spots de plusieurs dizaines de mètres de haut. Simple, pas cher, et sans doute plus efficace pour repérer les requins de loin.. Ceux qui se sont déjà baladés en parapente/hélico/ulm au dessus du lagon confirmeront.

13.Posté par syndicat des allumeurs de reverbere le 17/01/2013 19:46
nous sommes très satisfait de la création de ce nouveau corps de fonctionnaires territoriaux. C'est bon pour l'emploi.

14.Posté par arjo le 18/01/2013 08:12
je pense que les alertes requins vont se multiplier pour justifier leurs emplois...
Un banc de poisson: hop alerte, une chasse: hop alerte, une tortue à la surface: hop alerte...
C'est maintenant une obligation pour eux de donner des alertes, car si aucune alerte n'a lieu en 6 mois, c'est qu'ils ne servent à rien....

15.Posté par Kiloutou le 18/01/2013 09:55
@14 totalement daccord. Mais n'oublions pas que ces personnes seront entre l appat et le prédateur. Un métier à haut risque, qui va payer en cas de morsure? Les contribuables? Aucune asurance ne paiera pour ce type d'activité tellement sûre. Ne perdons pas de vue non plus les autres aspect du probléme:

M Seraphin, à quand un audit précis du traitement des eaux de votre municipalité? N essayez plus de détourner l'attention. Les rejets d eaux sales en mer sont le PRINCIPAL facteur agravant.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales