Economie

Les transporteurs sont repartis mécontents

La table ronde demandée par les transporteurs à la préfecture, n’a pas abouti. L’intersyndicale a quitté la salle, irritée par le déroulement des débats et l’absence de certains représentants institutionnels. A la sortie, les professionnels ont lancé un dernier ultimatum aux décideurs.


Les transporteurs sont repartis mécontents
L’objectif de l’intersyndicale des professionnels de la route était de rencontrer des représentants des instances locales: Région Réunion, Conseil général, communes, et Etat.
L’idée des transporteurs était d’étudier à partir de la structure des prix, l’opportunité de réduire certaines taxes fiscales et parafiscales.
Mais quelle institution par ces temps difficiles, a envie de voir diminuer ses recettes? Baisser le taux du FIRT ou de l’Octroi de mer serait ouvrir la porte à des demandes tous azimuts.
Les pharmaciens l’avaient déjà proposé pour contrer la diminution de leurs marges sur la vente des médicaments.
C’est une intersyndicale très remontée qui a quitté la table ronde. “Nous avons proposé de nous retrouver le 27 octobre. Si à l’issue de cette nouvelle rencontre, aucune solution n’est trouvée pour notre profession, nous mettrons notre menace à exécution”.
C’est donc un ultimatum lancé aux pouvoirs publics. Les transporteurs vont-ils mettre leur menace à éxécution? Réponse le 27 octobre 2008.

Vendredi 10 Octobre 2008 - 17:54
Jismy Ramoudou
Lu 675 fois




1.Posté par franck974 le 10/10/2008 18:40
des menaces, comme toujours. J'espère que l'Etat de droit saura réagir. De toute façon, pour qui se prennent les transporteurs. Il s'agit de prise d'otage ni plus ni moins. Ont ils vu la crise économique qui nous tombe dessus. ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales