Economie

Les transporteurs "blessés et humiliés" menacent de descendre dans la rue


Les transporteurs "blessés et humiliés" menacent de descendre dans la rue
La réunion de l'observatoire des transports du 18 mars dernier à la CCIR a laissé des traces dans les rangs des professionnels du transport. Une réunion au cours de laquelle la Préfecture et le président du CNR (Comité national routier), Bernard Liebart, avaient avancé l'idée d'une diminution du parc de camions à la Réunion en proposant leur exportation vers les pays Africains ou Madagascar.

Une proposition que les transporteurs n'ont guère gouté. Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR, s'est fendu d'un communiqué hier soir. "Les transporteurs se sentent blessés, humiliés et discriminés", peut-on lire. Et pas question pour la FNTR et les transporteurs d'aller dans le sens de cette proposition.

Joint ce matin par téléphone, Jean-Bernard Caroupaye ne décolère pas après cette nouvelle réunion "infructueuse" à ses yeux. "On attendait deux techniciens du CNR pour qu'ils nous donnent des détails sur l'enquête qu'ils avaient mené en fin d'année 2012 (ndlr : sur la grille tarifaire et la mise en place d'un simulateur de prix). Le jour de la réunion, nous n'avons eu la présence que du président du CNR qui ne connait rien à nos spécificités", explique-t-il.

Pour Jean-Bernard Caroupaye, cette réunion a été orchestrée par la Préfecture et le CNR sans la consultation des professionnels de la route. "C'est une prise de position de la Préfecture en faveur des donneurs d'ordre. On a pris ça pour un complot", lâche-t-il. Pour la FNTR et les transporteurs en général, leur demande "légitime" se porte sur l'application du "juste prix". Jean-Bernard Caoupaye demande la tenue d'une nouvelle réunion de l'observatoire des transports le "plus vite possible" avec pour seule thématique l'application de la grille tarifaire du transport à la Réunion.

Faute de quoi, la FNTR menace : "Les transporteurs ont été estomaqués par cette réunion. On prendra notre destin en main. On organise des réunions, on nous demande de dialoguer depuis 2005 maintenant, mais tout ça ne sert à rien. Nous ne l'acceptons plus. S'il le faut on descendra dans la rue".

Voici l'intégralité du communiqué de la FNTR:

"Mesdames, Messieurs,
Chers Collègues,

La Réunion de l’Observatoire du Transport qui s’est tenue le 18 mars 2013 n’a à notre grand regret pas porté les fruits que les tous transporteurs attendaient !!!  
Nous demandions l’application d’un juste prix dans le secteur du transport à travers la grille des coûts de revient certifiés par le Comité National Routier et nous n’’avons eu que pour seule recommandation de nous séparer d’une partie de notre parc de véhicules en les envoyant vers Madagascar ou vers l’Afrique ! Or, la crise a déjà généré  de très fortes amputations dans notre profession.

En tant que transporteur et  dans mon rôle de porte parole de la profession, j’ai comme vous, été extrêmement choqué des propos tenus et déçu de l’absence de résultats concrets pour notre profession !

La Préfecture a pris le soin de faire venir le Président du Comité National Routier qui est venu nous donner des leçons et nous apprendre notre métier sans maîtriser nos spécificités. Nous dénonçons cette manœuvre de connivence avec les donneurs d’ordres que nous considérons comme étant une prise de position manifeste de la Préfecture en faveur des plus grosses entreprises qui continuent à faire des bénéfices sur notre dos en exploitant notre misère.

A titre d’exemple, certains donneurs d’ordre imposent des tarifs entre le Port et Gillot à 4.10 €  par tonne d’agrégat transportée alors que le prix doit être de 6.50 €/tonne sur la base du simulateur certifié.

Il s’agit d’un tarif de la honte et je vous demande de  dénoncer ce genre de pratique pour faire valoir enfin vos droits et de disposer d’un prix décent et digne du travail que vous fournissez en tant que chef d’entreprise.

Les transporteurs se sont sentis humiliés, blessés et totalement discriminés.

Le travail engagé depuis 2005 avec les Organisations Syndicales de la profession et la CCI sur la grille des coûts de référence, a permis à la profession d’évoluer et d’avancer sans toutefois trouver une issue favorable à la crise existante entre transporteurs et chargeurs.

Malheureusement, la manœuvre ratée de la Préfecture que je dénonce nous fait patiner et ne fait qu’alimenter les tensions  entre les transporteurs et les donneurs d’ordre !

C’est pourquoi, je demande à la Préfecture de remettre la balle au centre. L’ensemble des transporteurs souhaite qu’une nouvelle réunion de l’Observatoire des Transports soit organisée dans les meilleurs délais et de manière sérieuse, sans intervenant extérieur ne connaissant pas nos problématiques et nos particularités. Le seul sujet à aborder est l’application d’un juste prix dans le secteur du transport.

Faute de quoi, nous serions dans l’obligation de prendre notre destin en main et d’aller au combat pour obtenir une réparation quant à l’exploitation que nous subissons depuis de nombreuses années !

Jean-Bernard CAROUPAYE"
Jeudi 21 Mars 2013 - 10:05
Lu 2826 fois




1.Posté par Voyous le 21/03/2013 09:25
"Les transporteurs se sentent blessés, humiliés et discriminés"
Ce sont des voyous, ils ne pensent qu'à menacer les citoyens
Il faudrait les sanctionner à chaque barrage de route

2.Posté par alex du sud le 21/03/2013 09:40
Allez y, on vous attends....dites-vous bien que les gendarmes et le préfet sont prêts à vous recevoir.Voila ce qu'il arrive quand on achète un outil sur-dimensionné , avec de la défiscalisation. C'est bizarre, on n'entendait pas ces transporteurs quand ils se goinfraient sur la route des tamarins. peut-être avaient-ils la bouche trop pleine....Et puis, le raisonnement économique se tient, quand on a un outil de travail disproportionné, on se déleste un peu, c'est logique;sauf pour ces grands chefs d'entreprise.

3.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 21/03/2013 09:45
Le Caroupaye n'a qu'à s'allonger dans sa cour, avec le préfet, et qu'il arrête de faire chi..r le monde avec ses blocages à la c..n.

4.Posté par Anonymous le 21/03/2013 09:47
ça y est c'est reparti... il va nous mettre les cagnards dans la rue et prendre en otage le peuple comme il le fait si bien à chaque fois....
Ce syndicaliste est vraiment particulièrement impossible à "supporter"... il ne défend que des intérêts pour ses intérêts...
il va encore y avoir du bordel à la Réunion, et on sait déjà qui en est l'instigateur !!!
apres tout c'est un "complot" contre lui...

5.Posté par retour de zorro...mdr le 21/03/2013 09:56
encore lui, peut pas se faire tt petit , il commence vraiment à devenir agaçant cet homme, les transporteurs ont là un pseudo leader qui lui LES humilie vraiment ....

6.Posté par lObservateur le 21/03/2013 10:26
Homme primaire, action primaire!

7.Posté par dom le 21/03/2013 10:37
Ça suffit .. 30 bonhommes qui prennent les Réunionnais en otages, si barrage il faut leurs prendrent leurs permis de conduire comme ça, ils ne pourront pas nous faire chier.

8.Posté par la honte le 21/03/2013 11:03
avec tout ces commentaires, le caroupaille and co n'oseront plus à descendre dans la rue.pas les c... assez gros!

9.Posté par Vade retro le 21/03/2013 11:04
Après ce qu'il a déclenché l'année dernière en appelant la population puis en la laissant tomber sous prétexte d'un rdv avec le préfet de l'époque, ils ne seront pas les bienvenus au Port.

10.Posté par D.R. le 21/03/2013 11:12
Un bon coup de pied au c... c'est tout ce qu'il mérite!

11.Posté par pompier le 21/03/2013 12:19 (depuis mobile)
Ce qui m amuse avec les barrages c est que deux camions par rond point font chier plusieurs centaines de voitures...les gens n ont qu a arreter de klaxoner et se rassembler devant les barrages pour les faire sauter...

12.Posté par joevany le 21/03/2013 12:32 (depuis mobile)
Arret dit amen quand y donne coup sabouck lé tan de mett a nou boute pou fe la resistance sinon baisse nout kilote et jette la clef a la mer nou nora compte a rendre a nos enfants

13.Posté par AM le 21/03/2013 13:42
Si application des coûts par simulation CNR (mais il y a bien une "spécificité" sur lequel je serais d'accord, mais juste un...c'est le cout d'entretien nettement supérieur à la métropole), en prime de la défiscalisation sur le matériel spécifiquement applicable aux DOM: Mr Caroupaye, demanderai vous l'application de la convention collective pour les salariés ,par décret préfectoral, à la Réunion?

Car, pour information, les termes Kilométiques et journaliers du CNR, eux, les prennent en compte...avec des conducteurs payés - 30% qu'en france pour conditions equivalentes (sans parler des primes spécifique à l'exercice de l'activité ou des majorations heures de nuit applicables...et ce commune a tous les salariés Français de la profession...je coupe court a l'arguement "concurrence") + La défisc'...les controleurs de gestion des donneurs d'ordre...ne sont pas loin de la vérité avec le 4€10/T entre Gillot et et le Port...

14.Posté par Ptipiment974 le 21/03/2013 13:43
Mr Caroupaye je me lève tous les matins pour aller bosser pour un salaire moindre que le votre. Vous vous dites syndicaliste et vous voulez de la transparence. Montrer nous votre bonne fois et si vous avez des c.....s, votre salaire, votre patrimoine, les achats de camions grâce aux aides de l'état, les engins et camions composant votre parc et qui sont adaptés aux spécifiée de la réunion après on en reparlera

15.Posté par Philpali@974: le 21/03/2013 14:28
Band maloki và!!40.000.000 d'euro pr combler le déficit d'une compagnie aérienne soi-disant locale..çà personne n'a râlé..Mr CAROUPAYE i faudrait des dizaines comme vous pour secouer un peu ces gestionnaires de l'argent publique ainsi que les donneurs de leçons qui sont payés pour tuer l'économie et les petits patrons locaux!!Vendez vos camions et envoyez les chauffeurs licenciés cogner à la porte de ces Observateurs qui n'ont d'observation que leurs intérêts!!Grêvez, bouchez, faites ch..r tout le monde!!La Réunion ne tombera pas plus bas..Moi je m'en balance, je suis au chômage et je croque 480 euros d'assédic..que çà!!

16.Posté par JANUS le 21/03/2013 15:30
Un peu de décence Mr CAROUPAYE ... lors de vos réunions de transporteurs, nous voyons sur le parking des MERCEDES, des BMW et de gros 4x4 ... et vous venez pleurer pour avoir des subventions (aprés avoir grassement bénéficié de la défiscalisation) ...

Votre discours n'est plus entendu par la population ...

Alors arrêtez vos menaces ... elles n'impressionnent plus personne ...

17.Posté par Didier le 21/03/2013 16:35 (depuis mobile)
Band de comiques! Vous critiquer le patrimoine de Mr Caroupaye! Lève zot cul pour gagner!!! Zot i ce un gros 4/4 alé travail! Zot i gagne pas assez rouvre zot entreprises et zot va voir si la vie lé belle tous les jours! Après zot pourra critiquer!

18.Posté par Ptipiment974 le 21/03/2013 17:57
A 15 et 17 ..... Je ne critique pas ces gros 4x4 et son argent et je n'en voudrais pas car cet argent il a gagné sur votre et mon dos en appliquant des tarifs important ( c pour ça qu'il se bat contre la concurrence il veut avoir le monopole). Vous vous faites enrobé par ces paroles populistes comme le chant des sirènes. Mais moi le désole lu touche beaucoup l'argent et demande band chauffeurs que lu employé combien bonna i touche. Et de plus zot i dit les prix le trop chère etc et justement ça lu la peur c la concurrence o moins lu gagné appliqué les tarifs que lu, i fondrait savoir quoi zot i veut zot i dit le prix le trop chère et quand nana monde i fait la concurrence pour baisse les prix zot i crie. Moi mi dit fo pas voir plus gros que zot ventre car a force trop vouloir manger ou peut étouffer ou tombe malade

19.Posté par polo974 le 22/03/2013 12:19
Si à chaque fois qu'un camion bloque volontairement la circulation, il était confisqué, bientôt, il n'y en aurait plus assez...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales