Social

Les tirs de grenades lacrymogène ont cessé vers minuit et demi


Il est environ 1h30 du matin et ça fait presque une heure qu'on n'a plus entendu de grenade lacrymogène exploser dans le secteur du Chaudron.
C'est peut-être la fatigue qui a eu raison de la patience des manifestants, à moins que ce ne soit la grosse averse qui s'est abattue sur le chef lieu...
Mercredi 11 Mars 2009 - 01:19
Pierrot Dupuy
Lu 554 fois




1.Posté par ulrich pierre le 11/03/2009 02:09
Je croit que c'est le gros hélicoptère et son GROS projecteur comme on en a jamais vu qui a fait fuir tout le monde lol !
Mais je ne suis pas daccord sur le terme : Manifestants ! pour moi ce sont tout simplement des casseur, des fouteurs de merde....
je suis passé tout à l'heure aux alentours du chaudron, et j'ai été étonné de voir qu'une station service était intacte et protégé par plusieurs personnes !
Ils ont du courage ! esperons qu'il n'y aurat pas plus de débordement..

2.Posté par kikouyou le 11/03/2009 02:10
les agites de la CGTR ont effectivement réussis à mettre le feu aux poudres .... mais n'attribuons pas de responsabilités à ce qui se passe au seul COSPAR .
Mr JEGO et sa ministre de tutelle ALLIOT MARIE ainsi que le gouvernement UMP dans son ensemble porte une lourde responsabilité par un entêtement et une arrogance sans précédent à l'image du monarque de l' Elysée .
A force de prendre les français pour des c... , il arrive un moment ou les réactions deviennent extrêmes , ou plus personne n'accepte cette situation
Sarkozy a voulu etre président et mettre la RUPTURE au centre de son action ???

Les fissures des reformes quotidiennes et permanentes PARTISANES , des interdictions et de la répression d' ETAT associé a cette crise mondiale va continuer et provoquer la REVOLTE

3.Posté par Tijeune péî le 11/03/2009 06:57
Kikouyou, je suis persuadé qu'une politique qui accepte tout du peuple n'est bonne qu'à être précipité dans l'abime.
Nous ne pouvons pas mettre la faute sur les élus si les réunionnais ont peur de partir de leur ile pour travailler, et veulent travailler moins pour gagner plus. Le vrai combat,ce serait de diminuer le prix des marchandises, et des services. Surtout les billets d'avion, les formations, un peu plus d'aide au niveau des bourses ou en loyer pour ceux qui veulent bosser!

La réunion est saturé, le travail ne va pas tomber du ciel, il y a encore des postes de libre mais pas éternellement. Comprenne qui pourra.

4.Posté par darkalliance le 11/03/2009 12:49
La faim fait sortir les loups du bois. Mais je doute que le vent de la révolte ne soit apaisé : 14 milliards d'€ de profits chez TOTAL ne l'empêche pas de licencier ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales