Economie

Les terrains à bâtir aussi chers à la Réunion qu'en Ile-de-France

Dans sa note de conjoncture immobilière publiée le 20 juillet dernier, les Notaires de France rendent compte des valeurs moyennes des transactions immobilières réalisées en 2010 sur le territoire national, y compris les DOM. Avec un prix moyen de vente d'une maison dans l'ancien atteignant les 210.000 euros, notre île talonne des villes de premier rang comme Bordeaux (244.000 euros) ou encore Nantes (242.000 euros). Un classement qui fait de la Réunion une terre de plus en plus convoitée, et ce n'est finalement pas une surprise.


Les terrains à bâtir aussi chers à la Réunion qu'en Ile-de-France
 
Acquérir un appartement ancien à la Réunion pour un prix moyen de 2.440 euros au m2, c'est l'état des lieux dressé par les Notaires de France dans une note publiée fin juillet. Un premier chiffre édifiant qui place notre département aux côtés de villes comme Montpellier (2.576 euros) ou encore Toulouse (2.475 euros). Une moyenne effarante mais qui ne fait qu'exemplifier un ressenti qu'auront pu tester d'heureux, mais peut-être moins nombreux, propriétaires en 2010.

L'ancien pas si inattractif que ça

Avec un tel prix au m2, la Réunion se situe dans la moyenne haute des grandes villes françaises. Pour comparaison, les appartements anciens de la Réunion (voir la première carte) dépassent les prix constatés à Grenoble (2.369 euros), Strasbourg (2.405 euros) et talonnent une grande ville comme Marseille (2.462 euros) ou Toulouse (2.475 euros). Un prix déjà haut mais sans comparaison aucune avec l'indétrônable capitale où les prix explosent. 7.780 euros le m2 à Paris pour un appartement dans l'ancien.

Quant à l'évolution de ce prix de 2010 à 2011*, la Réunion fait résolument partie des zones géographiques où la croissance des prix est la plus soutenue (+6,4% sur un an pour les appartements anciens à la Réunion). Ce qui classe notre île parmi les 17 territoires (comme Nantes, Bordeaux, Rennes…) où l'envolée des prix constatée a été la plus significative.

En matière de prix moyens de vente des maisons anciennes cette fois-ci, la Réunion se distingue à nouveau, et bien malgré elle, par une évolution annuelle de 2010 à 2011* qui frôle les +11%. Une performance en soit qui place notre département au coeur de seulement quelques grandes villes nationales: Rouen (+16,1%), Tours (+11,4%), Nantes (+16%), Bordeaux (+12%).

La Réunion côtoie… l'Ile-de-France

Dans le même temps, sept grandes villes voient leur prix de vente des maisons anciennes baisser très nettement (de -0,3% pour Nancy à -27% pour une maison située en Corse du Sud tout de même). Bref, un indicateur tangible d'une tension palpable sur le terrain de l'immobilier à la Réunion. Pour acquérir une maison dans l'ancien sur notre département en 2010, vous deviez débourser en moyenne 210.000 euros, soit une progression de 10,5% sur un an (voir le seconde carte).

Enfin, en 2010, le prix médian des terrains à bâtir destinés à la construction de maisons individuelles varie dans une proportion de 1 à 5 entre le Limousin (25.000 euros) et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (128.000 €). Avec l'Ile-de-France (113.000 euros), "une seule autre région", la nôtre, "dépasse 100.000 euros" relève sans plus de précisions le bulletin des Notaires de France alors que dans le même temps, 10 régions métropolitaines affichent un prix voisin raisonnable de 50.000 euros.

*Evolution sur 1 an : 1er janvier 2010 au 31 mars 2010 / 1er janvier 2011 au 31 mars 2011

Les terrains à bâtir aussi chers à la Réunion qu'en Ile-de-France

Les terrains à bâtir aussi chers à la Réunion qu'en Ile-de-France
Vendredi 29 Juillet 2011 - 07:49
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3040 fois




1.Posté par sgeg le 29/07/2011 10:36
ah ! le foncier péï !...si les terrains sont au même prix qu'en île de france , les revenus moyens eux sont très inférieurs...sauf pour une catégorie bien particulière , les fonctionnaires sur-rémunérés...
il serait dailleurs interressant d'avoir la proportion de fonctionnaires propriétaires en métropole et à la réunion , ainsi que la valeur moyenne de leur patrimoine...pour rigoler deux minutes...
la sur-rèm , prime " coloniale " , associée à la défiscalisation et à l'abattement fiscal de 30% a permis
à de gros propriétaires fonciers d'amasser des fortunes énormes et à des agents publics d'acquérir des biens qu'ils n'auraient jamais pu acheter en métropole , aidés en cela par les politiciens de tous bords , eux-mêmes sur-rémunérés en général, qui en gérant les déclassement des terrains au compte-gouttes ont entretenu une forme de pénurie permanente...et fait flamber les prix...
tout cela c'est fait sur le dos des contribuables français , ubu règnant en l'isle bourbon !

2.Posté par noe1 le 29/07/2011 11:49
Pas cher si on a les moyens ...
Il y en a qui aime râler tout le temps !!!!!

En € , ça paraît moins cher ...le nombre est plus petit (moins de chiffres)

3.Posté par Enteme le 29/07/2011 12:08
L'immobilier est cher car depuis dix ans les promoteurs construisent des logements dont 80% sont vendus à des métropolitains (qui ne mettront jamais les pieds à La Réunion) souhaitant défiscaliser. Ces logements sont pour un grand nombre inadaptés à la demande locale...Mais comme tout le monde en croque au passage des entreprises du BTP, aux propriétaires terriens, aux agences immo, aux notaires, à l'Etat, aux collectivités et bien sur aux fonctionnaires qui deviennent rentiers au bout de dix ans, ça continue......Juste pour rappel, les seuls qui se battent bec et ongles contre la suppression de la défisc sont les entreprises et les élus...

4.Posté par TEGO le 29/07/2011 13:17
A ... 3.Posté par Enteme , il n'y a rien de plus à dire c'est exactement cela . J'ajouterai au sujet des entreprises du bâtiment et certains Elus ( suivez mon regard ) sucer le bâton pour du pognon lé sucré comme des kréver !

5.Posté par laluno le 29/07/2011 14:11
Je ne suis aucunement concerné; mais en réfléchissant .... C'est bien beau de râler./..? Combien d'emplois à la Reunion le BTP produit SVP...?Vous croyez qu'il y a pas assez de chomedu...heureusement qu'économiquement ce coté là marche...

6.Posté par NON! le 29/07/2011 14:22
Vous me paraissez bien naïf cher Enteme, les élus et les entreprises se battraient contre la défisc? Vous plaisantez?
Les entreprises profitent de la défiscalisation à chaque investissement tandis que les élus eux mêmes défiscalisent dans l'immobilier tant leur revenus et patrimoine sont déjà imposants et imposables.
Quant à Sgeg, je pense également que vous plaisantez lorsque vous évoquez des fonctionnaires qui ne pourraient pas investir en métropole. Je suis persuadé qu'un fonctionnaire de Correze a bien plus de facilités pour s'acheter sa résidence principale que son homologue réunionnais.

7.Posté par sgeg le 29/07/2011 17:01
post 6 c'est mon jour de charité alors je réponds...mais stp...lis donc avant de sauter sur ton clavier !.. enteme dans son post dit que les entreprises et les élus se battent contre la SUPPRESSION de la défisc...alors ?....faudrait écouter un peu les cancres au fond , près du radiateur ! lol !
quand au mien t'as pas bien saisi , car si en correze les fonctionnaires arrivent à acheter leur logement car les prix y sont bas , les salariés du privé peuvent en faire autant puique CONTRAIREMENTà ce qui se passe ici , les salariés du public et du privé ont des revenus sensiblement identiques et pas très élevés vu qu'il n'y a pas la sur-rèm...et c'est aussi en partie pour cela que les prix n'y flambent pas...
car les prix se calent toujours sur les capacités de remboursement des clients potentiels , la rareté bien planifiée faisant le reste...si y'a autre chose qui te parait pas clair , n'hésites pas à demander !

8.Posté par justedubonsens le 30/07/2011 17:48
Eh Sgeg (déjà tout un programme !) Le coût des piaules n'est certainement pas le fruit des sur rémunérations mais tout simplement des promoteurs qui jouent la carte défisc pour augmenter leurs bénéfices. Et comme le dit un autre plus haut ves défisc bénficient plus aux gros zozos locaux et aux investisseurs externes qu'aux sur rémunérés locaux. Je suppose que si vous n'aviez pas pensé à NOUS, vous auriez trouvé d'autres lampistes pour ne pas dire que nombres d'artisans ou simplement de commerçants profitent de la situation géographique de l'île pour pratiquer des prix exorbitants. Ne mettez pas la charrue avant les boeufs, ce n'est pas la sur rémunération qui fait les prix mais bien les prix qui ont abouti à celle-ci !

9.Posté par sgeg le 30/07/2011 19:50
post 8 ceux qui font des remarques sur mon pseudo ont gagné la test du parfait crétin...bravo !
en plus,question pseudo,oser se présenter en Mr " bon sens " et écrire de telles chonneries...
les prix élevés sont le fruit des promoteurs ? LOOOL !...mais c'est justement parce qu'en face il y a
une armée de fons sur-rémunérés qui peuvent casquer..t'as jamais rien vendu de ta vie , c'est clair !
ensuite ce système influe sur l'ensemble des prix ce qui amène les commerçants et les artisans à profiter de l'aubaine....enfin vous oubliez les 750 000 réunionnais non-fons , non sur-rémunérés qui doivent se serrer la ceinture en contemplant les valets du colonialisme profiter de ce système pourri... duchondefon !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales