Economie

Les télédéclarations, "un cache-misère" pour combler le manque d'effectifs pour Solidaires


La généralisation des services de paiement des impôts en ligne ne fait pas que des heureux selon Solidaires Finances Publiques. Pour le syndicat, les services de télépaiement sont avant tout un "cache-misère", car les effectifs sont en baisse au sein de l'administration fiscale.

Solidaires Finances Publiques ne se dit pas opposé au schéma de télépaiement mais milite pour une application plus en douceur de ce système à La Réunion, la fracture numérique étant "plus importante" dans notre département qu'en métropole.

D'autres mesures mises en place depuis l'an dernier, comme les paiements en espèces désormais plafonnés à 300 euros, ne rendent pas la tâche facile aux contribuables. Pour Solidaires, "cette mesure a été mise en place non pas pour la sécurité des personnes, mais pour éviter de faire venir les contribuables aux guichets", affirme le syndicat, qui ajoute que "dans le privé, cela ne pose pas de soucis de payer plus de 300 euros en espèces". "Il serait plus simple de dire qu'on n'ouvre plus les centres", ironisent les syndicalistes de Solidaires.

La centrale syndicale poursuit en indiquant que le numérique ne pourra jamais remplacer un service d'accueil "humain".

Pour Eric Metro, secrétaire départemental de Solidaires Finances publiques, "avec toutes ces personnes que nous n'arrivons plus à recevoir, qui n'arrivent plus à nous contacter par téléphone et qui ont du mal à appréhender la matière fiscale, ces personnes se retrouvent désormais seules face à leur écran", déplore-t-il. "On rejette de plus en plus les gens à l'extérieur, 'ne venez plus chez nous', c'est le message fort de l'administration aujourd'hui", ajoute le responsable syndical.
Vendredi 28 Août 2015 - 16:32
SI
Lu 1744 fois




1.Posté par chikun le 28/08/2015 17:51
On est mieux accueilli sur internet qu'aux guichets ; normal : Le personnel qui reçoit sur le web a une vraie qualification............................................................. Ce ne sont pas des employés à vie qui ne connaissent rien à rien de l'informatique et ne veulent pas s'améliorer . Ce sont des gens qui font leur boulot. Oui, des gens sont qualifiés et font leur boulot dans l'administration, mais ce ne sont pas encore les plus nombreux. Les syndicalistes ne défendent que les "has been". (rires) et les "grosses têtes".

2.Posté par noe le 28/08/2015 17:58
C'est plus discret !
On est en lien avec sa conscience !
On est content de payer les impôts ... cela montre qu'on a des moyens !

3.Posté par requin le 28/08/2015 21:03
A choisir entre faire la queue pendant 2h pour qu un agent vous dise voila un ticket, attendre encore le temps que l agent la fine boire son café ou raconter son week end a ses collegues, ben le choix est vite fait.sur internet on pose la question et on est sure d avoir une vraie reponse.

4.Posté par Zeb BULO le 28/08/2015 22:22
Mais non messieurs les syndicalistes, ramiers de première !

C'est le progrès technologique et l'évolution de la société !

Mais vous faites partis de ces espèces qui ne souhaitent pas évoluer !

Vous ne pouvez pas savoir comme c'est fort agréable de pouvoir se connecter le soir pour faire vos déclarations SIE et SIP, consulter ses comptes, etc. ! Pas d'interminables files d'attente !

La fermeture des centres vous pend au nez, je vous rassure.

5.Posté par lébel le 29/08/2015 08:06
Tous les ans ils se plaignent d etre en sous effectif pour traiter les declarations et maintenant ils se plaignent dans avoir moins, ou vat on?

Il faut pas croire que leurs postes soient en peril, l etat n abandonnera pas sa recolte d argent, certain seront delocalise sur la traque des mauvais payeurs et du travail au noir... De nouvelles loi arrivent pour tracer cet argent. 1er septembre...

6.Posté par joz974 le 29/08/2015 09:01 (depuis mobile)
Na point asse'assisté aux impôts.faudrait privatisé.

7.Posté par Jacques BOVIS le 29/08/2015 09:24
comme l'etat a suprimer les subvention il faut que ca fontionne quand meme

8.Posté par Pat 974 le 29/08/2015 10:18
pat974
Comme dit Macron "le progressiste social libéral"
La France "et la Réunion" n'ira pas mieux en travaillant moins.

9.Posté par Satya le 30/08/2015 14:32
En passant la 1ere barrière des a priori sur les fonctionnaire et les syndicalistes,
Il faudrait pas oublier que la reduction du nombre de fonctionnaires par 2 date du président Sarkozy.
Et puis derrière ces interrogations, je vois une préoccupation davantage societale,
Quel type de société nous voulons ?
Le tout par la machine ?
Avec des abaques, des formules millimétrées ?
Quid de ceux qui sont pas dedans pour X raisons ?
On leur supprime quoi ??

10.Posté par Goyavier le 30/08/2015 16:03
Le service publique a-t-il vocation à être rentable ? Non !

Sinon demain on refoule la petite mémé non imposable qui utilise le temps de l'administration pour l'aider à remplir sa déclaration.

Ceux qui conteste cela seront peut être un jour comme la petite mémé.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales