Politique

Les syndicats déçus après la rencontre avec Marylise Lebranchu


Les syndicats déçus après la rencontre avec Marylise Lebranchu
La ministre Marylise Lebranchu a reçu cet après-midi, de sa propre initiative, les différentes organisations syndicales. Celles-ci ont eu un peu plus d'une demi-heure pour exposer leur revendications sur la situation de la fonction publique à la Réunion.

"Il y a une demande très très forte concernant la fonction publique territoriale sur une meilleure intégration des personnels, qui ont aujourd'hui des contrats très courts, répétés, constate la ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique.  Les fonctionnaires espèrent que tout le monde sera titularisés je pense qu'il vaut mieux qu'on passe par des CDD et des CDI au départ pour continuer à investir dans les collectivités territoriales", a ajouté Marylise Lebranchu.

Mutations : "Je ne bougerai qu'avec un accord national"

Autre doléances formulées par les différents syndicats (UNSA, CFDT, FSU, SAFPTR, Solidaires...), une augmentation des salaires dans la fonction publique. "Il faut se poser la question, avec les organisations syndicales, dans un budget très contraint à partir de 2014, de savoir si on privilégie une augmentation des catégories les moins payées (les catégories C) ou si on privilégie le point d'indice parce que c'est un symbole", a répondu Marylise Lebranchu.

Les questions du renforcement des dispositifs de formations à la Réunion pour les territoriaux et la fonction publique d'Etat ont également été abordées, de même que celles des mutations. "Je l'ai déjà dit, un certain nombre de syndicats se sont insurgés contre tout assouplissement des règles pour les mutations, de la police par exemple. On peut bouger mais je ne bougerai qu'avec l'ensemble des organisations syndicales et qu'avec un accord national. Il n'en reste pas moins que les conditions matérielles et morales qui sont appelées pour les mutations sont différentes quand la famille est à la Réunion, que lorsque la famille est en Corrèze ou en Bretagne. J'espère qu'on sortira de cet écueil", a affirmé la ministre.

"Son sac lé vide", constatent les syndicats

Globalement, les réponses formulées par la ministre n'ont pas satisfaits les syndicats, même si ceux-ci ont apprecié que le rendez-vous ait été organisé à l'initiative de Marylise Lebranchu.

"Son sac lé vide !", explique simplement Johny Michel (Solidaires). "Elle nous a écouté, elle nous a répondu en synthèse,  en nous disant parfois qu'elle devait se référer au conseil supérieur de la fonction publique avant de donner des réponses", résume Jean-Pierre Rivière, secrétaire départemental de la CFDT.

Jean-Pierre Lallemand, représentant du syndicat SAFPTR, est beaucoup plus remonté : "C'est extraordinaire de constater qu'un gouvernement vient expliquer qu'il n'y a rien pour vous. On vient nous dire qu'il n'y a pas d'argent. Comment se fait-il qu'en Guadeloupe il y a 80% de titulaires et à la Réunion 20% ?" lance-t-il.

Quant à Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale de la FSU, elle constate des désaccords avec le gouvernement. "Quand on rappelle que le budget ne permet pas à tous les personnels en situation précaire d'accéder au statut de titulaire, on ne peut pas être d'accord. On est dans un budget contraint, on a compris. Face à des dossiers qui n'avancent pas, nous allons nous revoir (avec les autres syndicats, ndlr) et faire ce que nous faisons le mieux, c'est à dire descendre dans la rue", conclut-elle.
Mardi 9 Juillet 2013 - 19:23
Lu 895 fois




1.Posté par lol le 09/07/2013 19:33
Déçu pourquoi, la majorité des syndicats a appelé a voter Pépère et ils ne sont pas écouter aujourd'hui

2.Posté par Papaye le 09/07/2013 20:25
Pourquoi ? Vous vous attendiez à quoi chers syndicats ???? Vous leur avez pourtant donné carte blanche non ?

3.Posté par SOLEIL le 09/07/2013 20:54
Messieurs des syndicats, ce n'est pas vous qui avez appelé EN MASSE à voter HOLLANDE et faire barrage contre SARKOZY? Vous êtes déçu de quoi maintenant?
Et pourtant ce gouvernement c'est vous qui avez voté pour et cela pour dire Stop à la casse sociale de SATKOZY. Fallait y réfléchir avant, maintenant manger votre vomis comme 85% de Réunionnais qui ont voté pour ce Gouvernement

4.Posté par Fontaine La le 09/07/2013 23:05
Vous chantiez ?
Et bien, dansez, maintenant !

5.Posté par Nefer le 10/07/2013 11:37
Il est vrai que Neuneu 1er n'en fait pas suffisamment pour les fonctionnaires, les pôvres qui sont débordés de travail, qui sont plus mal payés que les salariés du privé, qui ont une retraite de misère établie sur une période de référence démesurée, qui n'ont aucun avantage, dont les primes dans les dom-tom sont insuffisantes ....
S'ils ne sont pas satisfaits, les sondages d'opinion le mettront en dessous de 10 %, score nettement inférieur à celui des frères musulmans en Egypte.

6.Posté par SOLEIL le 10/07/2013 18:16
Continuez comme cela Messieurs et Dames les Syndicalistes à appeler à voter LE PS en 2014 pour les municipales
Aussi en 2014, pourriez vous me dire, contre qui vous allez demandé de faire barrage? Car c'est bien votre parti le PS que vous avez choisi en 2012 et maintenant vous êtes contre?
Et Mr HOARAU dans tout cela, lui qui faisait le beau en 2012, il veut quoi encore en 2014? Il n'est pas content de son choix?

7.Posté par Jean Pierre ETHEVE le 10/07/2013 18:31
Pourquoi pour éviter de l'argent ces débats ne sont pas fait par teleconférence ? tout cela coute des millions au pays et à la Réunion. Mais peut-être c'était pour passer le week-end à Mayotte, au bord du lagon.
C'est honteux, ce gaspillage d'argent public, nos impots. Que l'Etat donne l'exemple !!!
Y'en a marre de ces visites officielles, qui ne ramènent rien, même pas les voix de ceux qui viennent pour faire campagne.

8.Posté par un fonctionnaire syndicaliste.... le 10/07/2013 21:26
Pour toutes les personnes qui disent que les syndicats ont appelés à voter HOLLANDE:
Merci de présciser quelle syndicat pour ne pas faire d'amalgame.
Ils faut dire les choses franchement et ne pas mettre tous les syndicats dans le même panier.
Aussi, moi je suis un fonctionnaire et fiére de l'être , je suis aussi fiére d'apartenir à un syndicat.
Les critiques sont faciles, et beaucoup de personnes attendent que les syndicats montent au créneau en se disant " quand la pluie y tombe, y tomb pou nout t 'out ".
Trés peu de personnes se mobilisent, mais sachez mesdames, monsieurs, vous qui êtes dans des situations précaires que souvent se sont des titulaires qui vous défendes et se mobilises pour vous, alors faites des efforts au lieu d'avoir les critiques facile.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales