Société

Les subventions publiques du Sakifo représentent 30 % du budget total du festival


Les subventions publiques du Sakifo représentent 30 % du budget total du festival
Alors que la polémique fait rage entre les partisans et les détracteurs d'Orelsan, l'un des principaux débats directement liés à ce sujet concerne le financement public de la culture (lire ici : Orelsan: La subvention du Sakifo doit-elle être amputée ?). Concernant le Sakifo, ce montant représente 250.000 euros. (150.000 pour la région et 100.000 pour la municipalité Saint-Pierroise qui se penchera sur le dossier de subvention lors du prochain conseil municipal). Quoi qu'il en soit, Jérôme Galabert assure que les financements publics ne représentent que 30 % du budget du festival, le reste étant directement lié aux recettes annexes, c'est-à-dire la billetterie et les buvettes d'une part et le parrainage des partenaires privés dans une moindre mesure.

Pour le patron du Sakifo, ces 30% de financements publics sont proportionnellement bien moins importants que ceux habituellement consentis en métropole. Selon lui, la moyenne nationale des financements publics de ce type d'événements "varie entre 35 et 80 % des budgets". Ce serait donc plus que ce que touche le Sakifo...

La culture selon Malraux...

Pour l'heure, la Région a mis entre parenthèse le vote de la subvention pour l'édition 2012 (lire ici). Les élus devraient se prononcer prochainement. De son côté, Jérôme Galabert s'est dit attaché au financement public de la culture en France : "Je reste malgré tout attaché au fait que la force publique s'engage sur le champ culturel". Cette vision défendue selon lui par André Malraux est caractéristique du modèle français que Jérôme Galabert oppose au modèle anglo-saxon : "La force publique a une responsabilité sur le financement de la culture en France" lance t-il.

... et l'indépendance politique de la culture

Si cette approche d'une culture accessible pour tous est effectivement la règle officielle depuis le décret de 1959 créant le ministère de la culture et lui donnant "mission de rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français", ce système pose le problème de l'indépendance de la culture vis-à-vis des politiques.

C'est en tout cas ce que semble penser le directeur du Sakifo : "Je pense qu'il peut être dangereux que des élus pèsent sur des choix de programmation, ici ou ailleurs. (...) Je ne pense pas que la force publique puisse dire ce qui peut être ou ne peut pas être programmé dans un lieu de culture" conclut Jérôme Galabert...

Samedi 17 Mars 2012 - 09:39
Lilian Cornu
Lu 3299 fois




1.Posté par noe2012 le 17/03/2012 10:01
Des sous gaspillés pour rien ....
En ces temps de disette , on aide des clows à déambuler sur des scènes pour endormir notre jeunesse au lieu d'essayer de créer des emplois ...
On doit supprimer toutes les subventions à ces manifestations débiles et sans valeurs pédagogiques ..
On y apprend rien de bon pour sa vie de tous les jours mais on enrichit les pseudo-artistes bidon ...
Mauvais exemples pour nos enfants !
Et on ose parler de "culture" !!!! Aller voir des 'singes" brailler dans un micro , il faut vraiment avoir fumé plein de "tikalité" ....
Culture de la connerie !

« À chaque rêve, nous abandonnons, nous mourons un peu. » [Hervé Desbois]

2.Posté par Réunionnais responsable le 17/03/2012 10:08
Le problème c'est que Galabert depuis des années considère qu'il peut faire n'importe quoi avec l'argent public!
Monsieur Galabert c'est l'argent des contribuables (donc nos impôts) alors s'il vous plait si vous ne souhaitez pas tenir compte des décisions des élus faites avec votre propre argent.

3.Posté par Sylvaine le 17/03/2012 10:22
Désolé Sakifo mais ça sent la provoque cet artiste n'a pas sa place à La Réunion!
On dit qu'il a changé, je ne sais pas mais je continue de douter.
Les messages qu'il véhicule sont dangeureux pour notre jeunesse.
L'actualité (femme battue) montre à quel point la situation est désastreuse!

4.Posté par vincent le 17/03/2012 10:49
Mr ROBERT UMP, respect le réunionnais lambda qui gagne même plus mettre le premier prix dans son caddy.moin té d'accord pour suprimer le rally mais plus d'accord pour le sakifo.

5.Posté par CITOYENS VIGILANTSl!!!.. le 17/03/2012 11:02
les deux collectivités qui cautionnent ce SAKIFO avec l'argent des contribuables sont vraiment des irresponsables!!. et les autres qui sont plus prés de ces "artistes" ne valent pas mieux???

6.Posté par Fabiho le 17/03/2012 11:33
Il vit de quoi M. Galabert ?
Quel est le statut du Sakifo au juste ? Société ? Association ? M. Galabert a-t-il une autre activité ou vit-il de ça ? Est-il le seul à prendre les décisions dans cette structure (on ne voit que lui) ?
Quelqu'un peut m'éclairer svp ?

7.Posté par ASSENJEE.M le 17/03/2012 11:34
Mais c'est un scandale comme dirait l'autre!

8.Posté par Soutenez-vous la kiltir, M. Robert ? le 17/03/2012 12:15
VOTRE conservatoire n’a pas de classe d’orgue, pas de classe de clavecin, pas de classe de harpe, pas de classe de contrepoint et de fugue, pas de classe de direction d’orchestre !
Pourtant, M. le Président, il paraît que nous sommes Européens.
Serions-nous toujours Français et Européens pour nous gaver des sous du Vieux Continent ? Et allez-vous continuer à faire en sorte que les sommets de la musique européenne soient honnis à La Réunion, particulièrement à Saint-Denis, notre chef-lieu ?
Vous n’avez pas d’argent pour subventionner l’achat d’un petit orgue à tuyaux d’occasion de qualité ?
Eh bien, avec ces 150 000 € de la Région prévus pour Sakifo (c’est de la Culture, ça ?), j’achète DEUX jolis orgues à tuyaux d’occasion ! ! !
Dois-je vous rappeler qu’en matière d’orgues et de clavecins, La Réunion détient la lanterne rouge avec… Mayotte !
Vous en êtes fier ?
N’attendez pas le premier tour de l’élection présidentielle pour vous décider ! ! !
Armand GUNET
« Montres et chamades »

9.Posté par marc le 17/03/2012 12:16
l'argent public sert beaucoup plus à financer la mégalomanie de galabert que la culture qui est d'ailleurs un pretexte pour obtenir des subventions . c'est 100%de l'opération qui devrait être financée par le privé ; mais puisque la region et la municipalité de ST pierre sont généreuses , espérons qu'elles le seront aussi dans la même proportion pour les associationss socio culturelles qui peinent à boucler leur budget . 25000 euros cela combien de contrats aidés pour les jeunes question à méditer,

10.Posté par marc le 17/03/2012 12:16
l'argent public sert beaucoup plus à financer la mégalomanie de galabert que la culture qui est d'ailleurs un pretexte pour obtenir des subventions . c'est 100%de l'opération qui devrait être financée par le privé ; mais puisque la region et la municipalité de ST pierre sont généreuses , espérons qu'elles le seront aussi dans la même proportion pour les associationss socio culturelles qui peinent à boucler leur budget . 25000 euros cela combien de contrats aidés pour les jeunes question à méditer,

11.Posté par alzeimer le 17/03/2012 12:35
Petit pb de mémoire... on annonce 200 000 euros pour St Pierre sur un autre média ... sans compter la civis qui met aussi le paquet ... et les 240 000 supplémentaires de la région sur le marché des musiques ... ou Pb de calculette ! L'an dernier St PIerre c'était quand même 450 000 euros dit-on !

12.Posté par Caton2 le 17/03/2012 13:14
6. Jérome Galabert est son propre employeur via Sakifo.
SAKIFO (créée en 2005) est une SARL unipersonnelle au capital social de 7 020 € (ce qui est peu pour une entreprise de cette envergure et qui prouve qu’elle n’a pas eu besoin d’avoir recours à une augmentation de capital en six ans d’exercice). Les prises de risque ne doivent pas être énormes...
Activité « Arts du spectacle vivant ». Deux Gérants: GALABERT Estelle / GALABERT Jerome.

Parallèlement au Sakifo Musik Festival est né le label Sakifo Records, qui édite les albums des groupes réunionnais Zong , Nathalie Natiembé , Toguna ainsi que le groupe sud-africain Tumi And The Volume .
En août 2009, Sakifo Records et 2Temps 3Mouvements (management de Bazbaz, Java, Meï Teï Shô...) ont décidé de fusionner leurs catalogues. Ils ont signé avec la principale maison de disques indépendante française, Wagram, qui distribue en France et au Bénélux. Je ne sais pas ce qu’il en est maintenant.
En tous cas la visibilité des artistes réunionnais ne s’est pas vraiment améliorée, on n’en voit aucun sur la liste des artistes du site Wagram que je viens de visiter.
Jerome Galabert est donc un acteur de la diffusion de la musique réunionnaise. Un acteur important en termes de résultats; apparemment non.
Sa compagne dirige Bla bla prod, qui est chargée (entre autres) des captations du spectacle sakifo.
Un jolie et prospère affaire familiale mais dont la prospérité dépend pour beaucoup des subventions et qui tient le coup grâce à sa maîtrise de l’ensemble de la chaîne de production (du spectacle à la distribution et diffusion), ce qu’on ne pourrait leur reprocher s’ils n’étaient pas subventionnés. Mais dès lors qu’ils le sont...
Pourraient-ils faire aussi bien sans subvention? Difficile de répondre dans la mesure où il n’y a pas d’organisations de spectacles de cette envergure qui ne soient pas subventionnées, à la Réunion.
Les deux arguments majeurs de la « subventionnite » aigüe, c’est le surcoût dû au transport et à l’hébergement des artistes venant d’ailleurs, et l’offre de places à un prix abordable.
En contrepartie, il me parait normal - même si ce n’est pas déontologiquement correct - que les bailleurs de fonds institutionnels aient leur mot à dire sur la programmation d'artistes valorisant un comportement privé et social dangereux pour la société.
Mais seulement dans ce cas.
On peut rêver d’organisations de spectacles moins dépendantes de l’argent du contribuable. À ce niveau d’organisation c’est très risqué car le marché est étroit.

13.Posté par midiazot le 17/03/2012 13:18
Leur annonceurs ( mobile, journal, télé etc...)
Quels sont leurs positionnements ?

14.Posté par Soixante trois le 17/03/2012 13:34
"Au lieu donne à lu , donne à moin"
Sakifo , l'orgue à tuyaux , il faudrait arrêter "avec çà" . Subventions par ci , subventions par là , "arrêt avec çà".
"La kiltir" pour le réunionnais en ce moment c'est son ventre ...et rien que son ventre !!! Vivre , survivre tout simplement . L'histoire de l'orgue est complètement hors sujet à la date d'aujourd'hui ... Et "cet y faut à nous zordi " (pas sakifo) : sortir de "l'état de crise" ...

15.Posté par lallemand le 17/03/2012 13:51
la venue d orelsan, il ne devrait pas avoir de polemique ,vu que le sakifo est un festival culturel .lorque vous aurez ecouter sa fameuse chanson (sale pute )vous verrez qu il n y a rien de culturel , mais c est bien appel a la violance envers la femme ,la violance d ou quelle vienne sous qulle forme que ce soit n a pas sa place au sakifo. le sakifo est un festifal que j apprecie beaucoup et il est aussi mon devoir en tant qu elu de dire ce que je pense et que je me dois de refuser tout appel a la violance ,je m elève aussi contre toute violance comme celle qui a etè organisè lors du conseil municipal du 28 fevrier pour empecher l opposition de s exprimer ce n etait que la violance verbale mais je dis aux organisateurs faite attention ça pourais degenerer , la subvention pour le sakifo l annèe derniere n etait pas de 100.000euros mais 200.000euros
luc lallemand elu de l opposition de st pierre

16.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 17/03/2012 14:11
Mais bien sûr, oui. "Donnez l'argent et fermez vos gueules!" en somme.

17.Posté par Au post 14 le 17/03/2012 14:12
Votre culture musicale me semble infiniment inférieure à la mienne (je connais au moins 200 heures de pièces d'orgues différentes).
Quant à vos connaissances de nos lois en matière de subventions aux associations culturelles, elles ne dépassent pas le zéro pointé !
A. Gunet

18.Posté par Thomas le 17/03/2012 14:15
A la Réunion comme partout ailleurs, si nous voulons voir des concerts et des artistes à des prix raisonnables, les subventions des services culturels institutionnels (Etat, Région, Département, collectivités locales) sont incontournables. La politique culturelle existe pour éviter de payer des billets d'entrées à 100 euros. En parallèle, l'économie générée par les festivals permet à des sociétés de travailler, décor, son, lumière, commerçants, argent qui est ensuite réinjecté dans d'autres services...
Un festival doit demeurer indépendant sur ses choix artistiques, c'est le jeu entre partenaires et programmateur. Après tout un chacun est libre d'aller écouter ... ou pas... c'est la liberté de choisir comme de programmer un artiste.

19.Posté par Ti dash le 17/03/2012 14:44 (depuis mobile)
Si en métropole, le financement est supérieur à 30% que Mr Galabert y retourne. On a d autres problèmes à rentrer. En clair rent chez ou...

20.Posté par pere Plexe le 17/03/2012 15:34
les suventions sont NOS ZIMPOTS
donc pas de subvention a CA !
et SI ce type vient qd meme : BLOQUONS les accès de St Pierre et du Sakifo ce jour là

GALABERT t'es un NUL on ne veut plus de ton outre cuidance
Retourn out peï !

21.Posté par Arrêtez de faire les kons le 17/03/2012 17:11
La mission du ministère de la culture serait de "rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité" (SIC)
Bien ... D'accord ... mais en temps de crise on pourrait peut-être financer un peu moins les œuvres capitales de l'humanité car il y a des priorités plus capitales pour notre avenir. A plus forte raison, (et même en temps de croissance flamboyante), il faudrait peut-être ne pas subventionner ce qui n'est pas "œuvres capitales de l'humanité".

Jugez vous même de l’œuvre capitale pour l'humanité dont l'auteur est -rappelons-le- subventionné avec votre argent de con tribuable par l’intermédiaire de monsieur Chenille Galabert :

ORELSAN ''SALE PUTE''

Intro

Attend bouge pas j ai un mail d orel j te rappel
Ce soir j suis rentré de la taffe plus tôt que d habitude
Je suis passé chez toi pour te faire une surprise
Quand j suis arrive tu était dans ton hall avec l autre type qui est en cours avec toi
Et j vous ai vu …..
J vous ai vue vous jeté sur l autre il passait les mains sous ton pull pendant que tu l embrassais
Putain j avais envie de vous tue j était choque j croyait que tu était différente des autre pétasse
J te déteste j te hais



J déteste les petites putes genre Paris Hilton les meuf qui suce des queues de la taille de celle de ''Lexington''
Tes juste bonne a te faire Peter le rectum même si tu disait des truc intelligent t aurai l air conne
J te déteste j veut que tu crevé lentement j veut qu tombe enceinte et qu tu perde l enfant
Les histoires d amour ça commence bien ça fini mal
Avant j t aimais maintenant j rêve de voir imprimer de mes empreinte digital
Tu es juste une putain d avaleuse de sabre un sale catin
Un sale tapin tout ces mots doux c était que du baratin
On s tenait par la main on s enlaçais on s embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une jambe casser
On verra comment tu suces quand j te boiterais la mâchoire
Tes juste une truie tu mérite ta place a l abattoir
T es juste un démon déguise en femme j veut te voir briser en larme
J veut t voir rendre l âme j veut te voir retourner brûler dans le flammes




Refrain x2

Poupée j t aimais mais tu ma tromper
Tu ma tromper tu la pomper tu es juste une sale pute
Une sale pute une sale pute une sale pute une sale pute



J déteste les sale traîner comme Marjolaine
Les petite chienne les chichiteuse les fille a problème
J rêve de la pénétrer pour lui déchire l abdomen
J t emmènerai a l hôtel j te ferai tourne dans ma villa romaine
Tu suce pour des liquide tu te casse a marre basse
Pétasse tu mériterai seulement d attraper le DAS
Les seul liquide que j t ai donner c mon sperme
Si j te casse un bras considère qu on c quitte en bon terme
J t aime j ai la haine j te souhaite tout les malheur du monde
J veut que tu sente la chaleur du bombe j veut plus jamais que tu me trompe
J était trop fidèle (sale pute)
J ai le nerf en pelote (sale pute)
J vais te mettre en cloque (sale pute)
Et t avorter a l opinel

''Ho mais c est de ta faute t était jamais la pour moi''

Ho j m en bas les couille c était de la faute a qui
J te collerai contre un radiateur en te chantant ''toast aqui''
J veut qu tu pleure tout les soir quand tu t endors
Parce que t es du même aquabie que la pute qu a ouvert la boite de pandore


Refrain x2

J ai la haine j rêve de te voir souffrir
J ai la haine j rêve de te voir souffrir baby
J ai la haine j rêve de te voir souffrir
J ai la haine j rêve de te voir suffire baby

22.Posté par Arrêtez de faire les kons le 17/03/2012 17:29
18.Posté par Thomas le 17/03/2012 14:15
A la Réunion comme partout ailleurs, si nous voulons voir des concerts et des artistes à des prix raisonnables, les subventions des services culturels institutionnels (Etat, Région, Département, collectivités locales) sont incontournables. (...)
Un festival doit demeurer indépendant sur ses choix artistiques, c'est le jeu entre partenaires et programmateur.


Voila de bien belles paroles, mais :
Est-ce qu'on peut qualifier d' "artiste" un pareil malade mental . Est-ce un "choix artistique" de subventionner cet évadé de l’hôpital psychiatrique (lisez les paroles, et pas seulement celles de "sales pute")
Je suis allé écouter quelques autres morceaux (morceaux de quoi ? la décence m'interdit de le dire) :
Il fallait bien évidemment qu'arrive comme un cheveu sur la soupe un "J'me fais sucer dans le train" ... Ce n'est qu'un exemple ...

Si indépendance des choix artistiques c'est le choix de choisir la m.rde, il faut remettre en question les choisisseurs. Pour ma part, comme une majorité de lecteurs de ce blog qui sont scandalisés : il faut arrêter de subventionner monsieur Chenille Galabert. On trouvera bien un autre organisateur, et si on ne trouve pas, on s'en passera. Il y a un minimum de décence et de moralité à respecter.


23.Posté par Arrêtez de faire les kons le 17/03/2012 17:35
18.Posté par Thomas le 17/03/2012 14:15
Un festival doit demeurer indépendant sur ses choix artistiques, c'est le jeu entre partenaires et programmateur. Après tout un chacun est libre d'aller écouter ... ou pas... c'est la liberté de choisir comme de programmer un artiste.

Chacun est libre d'aller écouter ... ou pas : c'est vrai. Le seul problème est que chacun n'est pas libre de payer ou pas ses impôts. Dans ces conditions, le financeur c'est à dire le con tribuable a son mot à dire, et pour une fois il y a une quasi unanimité parmi les intervenants de ce blog. Le message est clair et s'adresse aux élus. Sachez que chaque mauvais choix a un effet sur votre électorat ...

24.Posté par Militant populaire le 17/03/2012 18:03
La seule solution serait que le Sénateur Maire de Saint-Pierre demande l'annulation pure et simple du Sakifo 2012 pour trouble à l'ordre public. Il en a la possibilité car s'il ne le fait pas, il risquerait d'avoir des nouveaux émeutes dans la ville. Et à GALABERT arrête de prendre les créoles pour des couyons...garde ton sakifo citoyen et ton fonds de solidarité (1 € par entrée) pour ou !!!!

25.Posté par Thierry le 17/03/2012 18:30
Le M'sieur GALABERt, il a tout faux ....Ce ne sont pas les politiques qui se mêlent à cette affaire. Ce sont d'abord les citoyens .... les femmes.... le politique pour une fois qu'il entend le peuple, il a intérêt à l'écouter.... et à prendre une position ....

Le politique ne peut tout au long de l'année scander des slogans contre la maltraitance globale dont celle faite aux femmes... qui payent de leur vie et à l'occasion d'un festival faire la promotion d'un individu qui a crié "à maltraiter la femme"....

Hier c'était les subventions = 10 % aujourd'hui 30 % ... ça gonfle... demain on apprendra 50 %.....

Il montre du mépris envers les politiques, donc le citoyen. Il insulte le mouvement contre la présence de cet individu en les achetant pour 1 euro.

26.Posté par L'INSOUMIS le 17/03/2012 18:42
Tout ce fric pour des chanteurs de second plan, ben Pu...n ?!
On a vraiment de l'argent public à depenser pour cette sous culture puante d'orelsan à la Réunion..?
Sans dec....Nos élus feraient peut etre mieux de dépenser de l'argent pour aider le pouvoir d'achat des habitants de l'ile ..?!
Ce serait plus utile pour l'économie que toute cette mascarade bas de gamme du Sakifo..!

27.Posté par Orsa le 17/03/2012 18:55
Réfléchissez un peu : si on supprime les subventions publiques, le prix des billets va doubler ! Vous n'êtes jamais allés, vous, au Sakifo ? Vous rendez compte qu'avez 25 € vous pouvez voir 4, 5 concerts, d'artistes de renommée nationale et souvent même internationale ??? Pas un seul festival en France ne proposerait des tarifs aussi bas, si on prend en compte les charges exorbitantes liées aux billets d'avion pour les artistes.
Donc supprimer les subventions, ça veut dire que les billets seront 30 % ou 50 % plus chers...
Et partir du principe que les subventions publiques permettent d'exercer un droit de censure sur la programmation du festival c'est... comment dire ? en tout cas ça ne déplairait pas à Marine Le Pen !
Si vous n'aimez pas Orelsan (mais je suis certain que nombre d'entre vous iront, par curiosité... malsaine ?) n'y allez pas. C'est tout. Le Sakifo est une porte grande ouverte sur l'extérieur, et la Réunion en a bien besoin.

28.Posté par L'INSOUMIS le 17/03/2012 20:34
(27) "ORSA" ....OU FE PITIE....!!!

29.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 17/03/2012 21:45
12. Dans ce cas c'est probablement illégal. En effet, il existe une règle sur les subventions aux sociétés: la règle "de minimis". Les pouvoirs publics peuvent subventionner les sociétés comme elles le veulent si le système de subventions a été validé préalablement par la commission européenne (sauf dans certains secteurs ou si l'entreprise est en difficulté: http://europa.eu/legislation_summaries/competition/state_aid/l26121_fr.htm ) . Mais si elles donnent des subventions non approuvées, alors il existe un plafond de 200 000 euros par société toutes subventions non approuvées confondues! C'est à dire que si la Région donne 100 000 euros et le département 50 000, il reste 50 000 euros à donner pour la commune maximum. Or on est déjà manifestement au dessus de ce montant, il se peut donc qu'il ait à rembourser le trop perçu (sauf à ce que les subventions aient été préalablement approuvées mais j'en doute, en l'espèce) .

18. Sauf que la politique culturelle, son argent il vient des impôts, ce qui signifie que quelqu'un paye à un moment ou à un autre. De plus, dire qu'un secteur en vit c'est vrai sauf que rien ne prouve que ce secteur soit plus intéressant à faire vivre par l'argent public qu'un autre: et si on redirigeait, par exemple, ces sommes vers Gandrange ou vers les hautes technologies ou la rénovation des quartiers défavorisés ou les hôpitaux ou... ? Les conditions de vie des contribuables ne s'amélioreraient t'elles pas infiniment plus? Enfin, dire qu'il faut tenir éloigné le politique des activités culturelles, c'est complètement débile: à partir du moment où ils vous financent, vous faites de la politique puisqu'ils doivent choisir qui ils financent et qui ils ne financent pas (vu que leur enveloppe est limitée) . Et c'est comme ça qu'on en arrive au grand retour de l'art pompier! Et ça serait un peu facile, sinon "donnez moi de l'argent mais surtout, surtout, ne vous mêlez pas de ce que j'en fais!" . On dirait des ados avec leur argent de poche, se sentant opprimés par leurs parents parce qu'ils refusent de les laisser acheter un gadget...

27. Oui, et? Les tarifs exploseront, et? On créera un nouveau festival, avec d'autres relais et la même enveloppe. Et si Galabert n'est pas content, il peut aller chercher son argent dans le privé! On ne lui interdit pas d'organiser son festival, on ne veut juste pas qu'il fasse, sur de l'argent public, la promotion d'artistes misogynes!

30.Posté par On veut les vrais chiffres le 18/03/2012 08:40
Je pense que Mr.Galabert nous raconte ce qu'il veut :

2011 : Près de 390 000 euros ont été alloués à l’association Scènes Australes, qui organise le Sakifo (ndlr- selon l'élue, 150 000 euros sont destinés à financer le festival et 240 000 euros sont fléchés pour le marché des musiques de l'Océan Indien "IOMMA").

Ajoutons 150 000 € de la DAC OI Délibaration 20110177

Ajoutons encore les 200 000 € de St Pierre (scènes australes sakifo) + 150 000 € pour le IOMMA…) Ajouter encore le montant non dévoilé de la CIVIS … dans les couloirs on parle de plus de 100 000 €.

On arrive donc à près de 1 million d'euros de subventions publiques pour ce sakifo ! Donc de nos impots ! Combien d'emplois aidés avec tout cet argent ? Combien de familles pourraient voir leur logement amélioré ?

On voudrait bien savoir à quoi sert ce IOMMA créé spécifiquement pour le sakifo (Iomma subventionné à près de 400 000 euros). A part faire inviter des professionnels du monde entier tout frais payés... Je pense que si cet argent était directement reversé aux artistes ceux-ci auraient les moyens de travailler. Combien d'artistes réunionnais ont bénéficié de ce IOMMA. Combien ont été invités à faire les 1ère partie d'artistes en métropole ou dans le monde pour se faire connaitre ? Je pense que la Région et la Ville de St Pierre sont devenus les Père NOel de Mr. Galabert l'enfant gâté ... quand tant d'autres associations sportives et culturelles rament pour trouver 1000 euros pour les jeunes ! Pathétique Folie des Grandeurs !
(dans le bilan IOMMA sur le net, vous trouvez plein de blabla... mais pas le budget financier)
_______________________________________________________________________________

31.Posté par fiuman le 18/03/2012 08:40
Je comprends tous les posts mais dès que l'on conditionne l'attribution de subvention à des critères politiques, sociaux, moraux etc, cela devint une culture d’État, avec ses avatars la censure et autocensure, alors faut-il laisser le marché faire la loi, comment faire émerger des talents?, comment faire la part des choses entre la créativité, la libre expression et les messages scandaleux portés par des pseudos œuvres!
Et si on laisse des artistes se "torcher le cul" avec le drapeau français pourquoi interdire celui qui écrit "J rêve de la pénétrer pour lui déchire l abdomen".

32.Posté par Gadget le 18/03/2012 08:57
Mr Galabert arrrêtez votre char vous êtes subventionné car vous êtes en association. Association qui achète avec une société de production la votre des prestations. Ceci est moyen détourné de recevoir des subsides de nos impots pour une cause privé.
La subvention c'est une chose mais la prise en charge de frais annexes(mise à disposition du site, aménagements, du nettoyage, sécurité...)
A quand un contrôle de l'utilisation des fonds par la cours des comptes comme pour toute association subventionnée.
Et vous même Mr Galabert vous êtes le salarié de qui, le gérant de quoi...
Des questions auxquels les enquêteurs devraient chercher des réponses....

33.Posté par 1 million par jour c'est SAKIFO le 18/03/2012 09:21
Si je comprends bien les 30% de Mr. GALABERT et les subventions qui sont annoncées sur le net dans les délibérations (Région - Dac ... etc...) Sakifo ce serait donc un budget global de 3 millions... 1 million par jour ! Combien d'emplois créés avec tout cet argent ? Ca donne la nausée ! Et si PF Dupuy n° 29 a raison (ce que je crois) ... cela signifie que la Région, la DAC OI et la Ville de St Pierre sont dans l'illégalité la plus totale ! Michel Fontaine bientôt de retour devant les tribunaux ? Et si toutes les Sté de St Pierre réclamaient elles aussi 400 000 € à la Municipalité ? Je suis certain que beaucoup crée plus d'emplois que le Sakifo ! Espérons que le 29 Mars 2012, St Pierre se contentera de verser à cette société les 50 000 € et pas 1€ de plus ! Que Mr. Galabert aille faire la manche auprès des privés pour faire sa promotion de la misogynie et de la Haine envers les femmes !

34.Posté par musso le 18/03/2012 10:07
il ne reste plus qu'à boycotter le sakifo. concert désert au sakifo ;

35.Posté par Avé St Pierre le 18/03/2012 10:55
Mais à quoi donc pensent les élus de St Pierre en dilapidant ainsi l'argent de leurs contribuables ?
Dans cette ville il n'y a aucune salle de spectacle, ni théatre, ni studio d'enregistrement ou de répétition pour les groupes, c'est la pauvreté de l'école de musique, la salle de pierrefond qui pourrait être un vrai bijou n'a même pas l'électricité !. Une médiathèque triste & poussiéreuse ... Aucune structure hôtelière ... Pour ne parler que de çà ... des structures qui pourraient créer des emplois pour les jeunes et pour le culturel pousser les artistes vers le haut en leur offrant des lieux d'accueil dignes ! A réfléchir ! St Pierre c'est un peu la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf ! Ecoutez de temps en temps vos citoyens et Pensez aux elections !

36.Posté par VT le 18/03/2012 12:26
la venue de cet "artiste" soulève une polémique comme en témoignent tous les posts précédents. N'oubliez pas que le fond du débat n'est pas de décortiquer les comptes du Sakifo, mais un débat de valeurs. La liberté d'expression est-elle sans limites et doit-on laisser les valeurs (ici le respect de la Femme) êtres piétinées devant le grand public (qui subit), dont les enfants ? Quand on est obligé de faire des campagnes publicitaires pour véhiculer l'idée que la violence, c'est pas normal. si à côté de cela, on la laisse se banaliser , allant jusqu'à la cautionner par un financement public, il y a comme un non-sens général. Si les "adultes" ne sont pas capables de canaliser leur violence (physique, verbale) et encore plus quand il s'agit de personnes publiques, alors oui, je suis d'accord pour que toute institution puisse utiliser son autorité pour maintenir et protéger les valeurs, garantes des fondements d'une société paisible.

37.Posté par Caton2 le 18/03/2012 13:16
Suite aux renseignements (merci) fournis par post 30, j’ai voulu en savoir plus sur les comptes de la Sarl Sakifo et sur les subventions accordées à ses assos satellites et « nourricières ».

Extrait du compte rendu de la commission permanente de la Région du 13 avril 2011:
« une enveloppe de 795 157 euros a été votée en faveur d’associations qui oeuvrent pour la promotion artistique des jeunes (dont 240 000 euros pour la mise en oeuvre du 1er marché des musiques de l’Océan Indien, 150 000 euros en faveur de l’association Scènes Australes pour l’organisation du Festival « Sakifo » 2011 et 330 888 euros pour accompagner le fonctionnement ou l’équipement de plusieurs salles de diffusion).
Autrement dit Sakifo et assos associées = 720 888 euros, autres associations = 74 269 euros; y a comme un malaise!
Malaise accentué par la consultation des infos du greffe du CCIR. Comme vous le savez (ou ne le savez pas), les sociétés sont obligées par la loi de déposer annuellement leurs comptes au tribunal de commerce (bilan, compte de résultat, annexes etc.).
Bizarrement, Sakifo transgresse la loi, et ne dépose pas ses comptes depuis sa création!. Donc impossible de connaître son chiffre d’affaire, son résultat net, l’affectation du résultat, le rapport de gestion, etc. Pratique pour faire ce qu’on veut de l’argent public, d’autant qu’on le reçoit d’associations dont les comptes ne sont pas vraiment tenus ni contrôlés!
Il faut savoir que l’amende pour non remise des compte est modeste: 1500 euros. Quand on gère de pareils budgets, qu’est ce que 1500 euros? Cependant: «  l`article L. 611-2 du code de commerce permet au président du tribunal, lorsque les dirigeants n`ont pas procédé au dépôt des comptes annuels dans les délais prévus par les textes applicables, d`adresser une injonction de faire à bref délai, sous astreinte. » Qu’attend le président du tribunal?
Voila donc une société à associé unique (c’est pratique, on n’a pas de compte à rendre, en interne, à des associés), dont le chiffre d’affaire est de plusieurs millions d’euros, sans commissaire aux comptes (juste un comptable salarié par la société suffit pour une SARL), qui peut se constituer un actif qui échappe à tout contrôle, et dont l’unique propriétaire est Monsieur Galabert (ou son épouse?), lui même impliqué dans la direction des différentes associations destinées à ratisser large les subventions... et dont les bénévoles prêtent la main à ce projet commercial!
Qu’en pensez-vous? Moi je trouve que plus on fouille, moins ça sent bon! Quant à l’affaire Orelsan, c’est carrément de la provoc à la « Pardon », juste pour se faire mousser auprès des d’jeun’s.
C’est bien joué parce que les politiques ont plus peur des émeutes que son annulation provoqueraient (croient-ils, ces trouillards!) que des justes protestations des défenseurs des femmes.

38.Posté par Thierry le 18/03/2012 13:52
En lisant Caton et le Post 30 ..comme je le disais en mon Post 25, de 10 % on en arrive après de belles fouilles à des sommes astronomiques ... et le petit artiste péi ...qui en fait devient ridiculement utilisé dans l'affaire (les miettes)... c'est ça qu'il fallait ...

La foule s'en fout .... elle attend le festival... et comme on dit, le chien aboie et la caravane passera ... mais la femme restera le défouloir de certains frustrés ...et on pourra dire que le Galabert aura fait la promotion de "battre la femme" (et nous les complices=subventions=impots)...en toute connaissance de cause...

Seuls nos politiques auront les clés dans cette affaire...à la veille des élections .... "faire la promotion du respect de la femme et de sa place dans notre société" ou "faire la promo de DéVELOPPER la maltraitance de la femme" ... au delà de l'argent, le débat doit rester celui-là..

39.Posté par Caton2 le 18/03/2012 14:22
37. Avant dernière ligne, corriger: provoquerait.

40.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 18/03/2012 14:58
33. La règle de minimis n'est pas une règle pénale. De mémoire, tout ce à quoi ils s'exposent c'est que le sakifo doive rembourser le trop perçu ou peut être une amende. Un lien que j'ai trouvé sur le sujet: http://www.isbl-consultants.fr/L-impact-du-paquet-Monti-Kroes-et.html

41.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 18/03/2012 15:36
Virez le "sakifopa" de st pierre...merci pour la tranquillité et l'accessibilité du boulodrome et du parc de jeux des habitants de la ravine blanche.

42.Posté par julien malod giulio974 le 05/06/2012 18:24
moralité de l histoire, Orelsan a pu se produire malgré ses titres misogyne et surtout avec des textes contre les homosexuels de la Réunion, ce qui peut engendrer des violences homophobes pour des personnes vivant a saint gilles de la reunion ou a st denis .
Ou est la culture , l art dans tout ca?
Lamentable!

On a beau dire mais Alizé ou Mylène Farmer, c est quand meme des chanteuses a texte au message positif et qui diffuse l amour , quelque soit le sexe d ailleurs

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales