Social

Les "squatteuses" se font toujours entendre sous les fenêtres municipales

Depuis ce matin, les familles squatteuses de l'Eperon se sont à nouveau dirigées sous les fenêtres de l'hôtel de ville de Saint-Paul. Malgré la solution temporaire trouvée pour six familles, une dernière reste sur le carreau.


Elles ont eu gain de cause hier en fin d'après-midi mais les six familles relogés temporairement au village VVF de l'Ermitage sont encore venus mettre la pression devant le parterre de la mairie centrale de Saint-Paul.

"Nous sommes solidaires de la dernière famille qui n'a pas obtenu satisfaction", clame Raïssa Louise, la porte parole des familles de l'Eperon. La dernière personne concernée, sa sœur a refusé une proposition de logement située à Plateau Caillou, cité Baobab. "On ne lui a proposé qu'une seule solution et pas deux comme le dit la SEDRE", poursuit la porte-parole.

Les "squatteuses" se font toujours entendre sous les fenêtres municipales
Malgré ce dernier accroc, celle-ci reconnaît l'avancée significative obtenue hier en fin d'après-midi. "Notre réunion avec M. Fromens de l'ADEP, de M. Gamarus (premier adjoint) et de M. Payet (DGS) a permis de loger ces familles au VVF de l'Ermitage".

Prêtes à retourner squatter à l'Eperon

Une solution qui repousse un peu plus loin l'échéance. Dans deux mois, une autre porte de sortie devra être trouvée. Mais quelle solution pour la mairie, qui défend bec et ongles le respect de l'attribution des logements par la commission du même nom ?

Aux dernières nouvelles, vers midi, la mairie proposait de régler le dernier cas litigieux, celui de Marie-Séverine Louise, dans la journée. Celle-ci squatte depuis quatre ans un logement vide à l'Eperon quartier Lavoir 1.

Pourtant, la discussion ce matin à 9h avec une représentante du Département et le directeur de la SEDRE n'a rien donné. Et Raïssa Louise de menacer à nouveau : "Si la situation n'est pas réglée, on retournera à Bois de Corail (à l'Eperon, ndlr). Pour le moment nous restons devant la mairie, nous sommes solidaires jusqu'au bout".
Jeudi 14 Avril 2011 - 14:48
Ludovic Grondin
Lu 2127 fois




1.Posté par David Asmodee le 14/04/2011 15:21
Z'auriez pas la vidéo de l'autre, au Port ,qui criait à la caméra d'Antenne Réunion :
"Mi la pas honte mwin missié ! Mi dor là même même, mwin missié ! A ou même , Missié ? KOSSASSAENKORLAGALATELA ! Té gars, té. Gars té ! "

Votre vidéo est plutôt chiante à regarder là ! lol !


2.Posté par Mwa la pa di le 14/04/2011 15:30
On nous traite d'assisté, et bien sûr nous nous choquons de cette désignation. Il ne faut pas être vexé par un qualificatif qui est la résultante de notre statut de Domien et appartenant à la France et donc de ses textes et de ses lois. La résultante de cette situation : des jeunes femmes qui font des enfants sans savoir si elles pourrons loger toute la petite famille. Que cela ne tienne, il suffit de manifester et estimer que c'est un droit, un point c'est tout ! Oui nous sommes dans la zone de l'assistanat et dans maints domaines malheureusement. A qui la faute ? A tous nos chers politicards qui n'ont de cesse d'utiliser les revendications des assistés comme leur fonds de commerce. Nos élus n'ont pas de projet de société pour nous, ils ont seulement le besoin d'un volant de personnes suffisamment en position d'assisté pour jouer sur un électorat disponible et malléable. Bref, tant que nos élus aurons comme projet pour nous le maintien en "esclavage" alors il n'y a pas grand espoir que la situation évolue. Demandez vous de quel projet sont porteur nos élus ! ..... Quelles sont les grands principes qu'ils défendent ! Si ou trouv, alor écrit.

3.Posté par Guillaume le 14/04/2011 16:10
On ne lui a proposé qu'une seule solution

ben c'est déjà pas mal !!!

4.Posté par David Asmodee le 14/04/2011 17:01
"On nous traite d'assisté, et bien sûr nous nous choquons de cette désignation. "

Je ne me reconnais pas dans cette désignation.
Je bosse et je paye ma maison.
Je ne suis pas comme le castor qui construit son abri avec sa queue.

Désolé.

5.Posté par line le 14/04/2011 17:20
une solution, pas content : la pas vraiment besoin!! quand ou la vraiment besoin ou prend sat y donne à ou

6.Posté par bouchon 410/95 le 14/04/2011 17:29
allé travail don né na demoune i ve tro gainyé,la i propose a li un nafer zot lé pa content enkor !!! bein ret dan zot tente la pa possible band zafer coma !!! mi t pa conten qd le ministre mauricien la kozé mé la fo aret un peu !!!

7.Posté par chikun le 14/04/2011 17:52
Bien sur , ces femmes ont raison.(rires)
Elles ont droit .(rires)
La politique de tous les hommes politiques réunionnais est de favoriser les assistés par rapport aux travailleurs.
Alors , pourquoi se casser le cul à travailler puisque noula drwa ?
Les hommes politiques réunionnais ne pensent Qu'à la lutte des places : Sinimalé, Annette, Vergès, . Ils ont été condamnés, qu'à cela ne tienne ils se représentent puisque les réunionnais aiment les repris de justice.

8.Posté par zombine le 14/04/2011 18:25
Incroyable ! Entendu sur une radio très écoutée ce jour, une maman qui a tél pour raconter que sa jeune fille souhaitait passer son permis de conduire et la famille n'avait pas les moyens de payer les leçons. La maman a "conseillé" à sa fille de faire un zenfant et avec l'argent la caf celle-ci a pu passer son permis. J'ai cru rêver !

9.Posté par zombine le 14/04/2011 18:28
Je vous plains Mesdames et Messieurs les maires... attendez-vous à avoir ce genre de scènes se répéter au quotidien désormais. Comment résoudrez-vous ces problèmes de logement à l'avenir ? On a trouvé le filon, on vient "camper" devant la mairie !

10.Posté par Ded le 14/04/2011 18:52
à post 2:
Au lieu d'avoir honte ou d'être furieux parce qu'un ministre nous a traités d'assister ,réfléchissons.
- D'abord une partie des habitants de la Réunion est effectivement effectivement composée d' assistés complets...ce n'est pas une consolation mais dites vous bien qu'en métropole aussi des tas de gens sont aussi dans cette situation et ils ne sont pas tous émigrés, clandestins ou autres...ce sont des gens qui ont perdu leur boulot , leur toit...et qui sont au bout du rouleau , comme ici

- Ensuite , ici aussi,il y a des tas de gens qui travaillent , qui triment, qui perdent un boulot et qui en retrouvent un autre, bref qui font ce qu'il faut...sont-ils plus forts, plus chanceux,plus battants que les autres , sans doute...

- Il ya aussi ceux qui attendent un toit depuis longtemps ( pas assez de logements sociaux car si on a beaucoup construit , on l'a fait dans l'intermédiaire donc inaccessible au bas revenus) dans ceux -là ,il y a ceux qui patientent et dieu sait que c'est long et dur d'attendre un toit pour loger décemment sa famille...et les autres , qui squattent donc qui "prennent" l'appartement destiné à une famille qui attendait elle aussi...Qui a raison?

Le squatter "fait pitié" peut-être mais celui dont on ne parle pas et qui aurait tout autant mérité un toit?

Alors , attention , céder à la pression ,c'est ouvrir la boite à pandore et courir le risque de voir demain la même chose se reproduire partout et le phénomène échapper complètement aux autorités...Que fera-t-on alors?


11.Posté par Kfrinepalaekou le 14/04/2011 22:59
Rèzemen ke le Ridicule ne tue pas!!!!! Depuis le début, je suis cette histoire hilarante sur les infos!!!
ça me fait trop marrer!!! ha wii!!! Trop ridicule ces dames!!!! Squatteuses et maintenant maitre chanteur!!! houlàlà!!!! Je vous tire mon chapeau!!!!!!
Zot y vé mi nourri zot band????

12.Posté par Assisté le 15/04/2011 09:29
Réponse à Mwa la pa di
Le seul type honnête que j'ai connu s'appelait Angélo Lauret ancien président de la chambre d'agriculture.
Il disait commençons par travailler et si cela ne suffit pas allons dema,der des aides
Malheureusement il a été viré par Minatchy qyu est le prototype même de l'assisté. Il demande dans la même semaine une indemnité sécherresse et une autre intempérie inondation.
Il faudrait beaucoup d'Angélo Lauret à la réunion

13.Posté par falcucci pascal le 15/04/2011 09:30


IL faut les aider !!

PASCAL FALCUCCI

14.Posté par Yoh le 15/04/2011 11:27
faut arrete donne l'allocation!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales