Société

Les sismologues vont sonder le volcan au plus profond de ses entrailles

C'est une première mondiale réalisée par les équipes de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise. Depuis lundi, les sismologues déposent des sondes, prêtées par une société américaine, afin d'en connaître plus sur les entrailles du volcan.


Les sismologues vont sonder le volcan au plus profond de ses entrailles
A peine l'éruption du Piton de la Fournaise terminée (20 et 21 juin derniers) que les sismologues de l'observatoire volcanologique ont décidé de déposer 300 sondes autour du sommet du volcan. L'objectif est de sonder le Piton au plus profond de ses entrailles. Pour cela, les scientifiques ont pu compter sur le concours d'une entreprise américaine, spécialisée dans la recherche de pétrole, pour le prêt pendant un mois de ces sondes. Une première mondiale.

"L'idée aujourd'hui est simple. Pendant une grande période, près de trois ans, le volcan était en pause avec l'impression qu'il ne se passait rien. Puis d'un coup, il y a eu une période d'activité avec une éruption", explique Florent Bréguier, sismologue et en charge du projet. "Pendant ces phases de repos, on est persuadé qu'il se passe quelque chose puisqu'il y a eu une phase d'activité en juin. L'idée est de démasquer ce processus caché qui a lieu au niveau du réservoir de magma quand, au-dessus, le volcan cache ce qu'il se passe en profondeur", poursuit-il.

Les équipes de l'observatoire ont commencé la pose de ces fameuses sondes depuis lundi. Un travail de longue haleine assujetti aux caprices de la météo. "Lundi on a pu installer des sondes. Mais depuis, nous n'avons pas eu de fenêtre météo pour se poser en hélicoptère. Les sondes se trouvent à des endroits inaccessibles à pied", souligne Florent Bréguier.

Ces sondes vont servir à "regarder" ce qu'il se passe au plus profond du volcan. "C'est une première mondiale. C'est un peu comme un télescope puissant utilisé pour déceler l'activité sismique", explique-t-il. Mais ce projet coûte cher. Et pour le moment, la société américaine a proposé ces sondes sous forme de prêt pendant un mois. Or, la possibilité d'une éruption pendant cette période est jugée "improbable" par le sismologue. Trop court pour faire une étude, mais assez pour se faire une idée du bon fonctionnement de ce matériel.

Si l'essai est concluant, les scientifiques de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise vont devoir aller à la pêche au financement. Le projet de sondes déployées sur le volcan est estimé à 100.000 euros par Florent Bréguier.
Mardi 1 Juillet 2014 - 10:41
Lu 1081 fois




1.Posté par posez-vous la question le 01/07/2014 14:12
n'aller pas trop lui chatouiller le ky sinon il va vous péter à la gueule

2.Posté par l''''OVPF fait un bide ...avec la bienveillance la presse locale le 01/07/2014 14:58
mort de rire, tout le monde fait semblant de s'extasier devant le projet couteux de Florent Brengier en oubliant de regarder son bilan:

- Le projet undervolc devait etre provisoire et les encombrantes stations n'avaient pas besoin d'etre camouflée puisque destinée à etre retirées au bout de 3 ans. Sauf que le budget d'evacuation de ces merdes n'a pas ete prevu et ces verrues sont toujours à poste.

- Le projet des inclinomètres profonds qui devait prevoir les éruptions à long terme: Un gag quand la veille au soir de l'euption d'il y a 15 jours toute la presse reprenait le communiqué de l'OVPF: "le volcan se rendort (!!!)" apres avoir martelé pendant 10 jours: "pas de lave, c'est le plancher qui se ré-ajuste".

lol, On se croirait à meteo France.
------------
vendredi 20 juin:
Le volcan se calme à nouveau...

3.Posté par A mon avis le 02/07/2014 02:26
@ post 2 : quelle compétences avez-vous pour formuler de telles critiques qui semblent gratuites et très peu crédibles ? (et en termes grossiers !)

4.Posté par l OVPF fait un bide ...avec la bienveillance la presse locale !!! le 02/07/2014 15:06
reponse au guignol de la remarque 3:

Voila bien un argument de gros arrogant qui croit qu'une "compétence" suffirait à assoir une autorité qui pourrait se permettre d'aller à l'encontre des faits. Toute personne qui a la competence de savoir lire peut constater ceci:

1- la durée annoncées de 3 ans des stations undervolc qui salissent encore à ce jour encore notre volcan:


Projet UNDERVOLC : Compréhension des processus volcaniques

par BRENGUIER Florent - 21 novembre 2012


" During this 3 year project, we will deploy a broadband seismological network as well as a GPS network, both complementary to the permanent network ran by the Piton de la Fournaise Volcanological Observatory (OVPF)."

2- pour le flop des communiqués OVPF: "ya pas de lave c'est le plancher qui craque": il suffit de reprendre les articles de la presse ecrite qui ont précédé le 21 juin 2014 - (en particulier le journal clientéliste qui se considère comme le porte parole de l'OVPF quitte a bousculer sa/la déontologie)

5.Posté par A mon avis le 02/07/2014 19:27
post 4 : vous vous attribuez la propriété du volcan !
Votre impolitesse et votre arrogance en dit long sur vos compétences en matière de volcanologie.
Que voulez-vous prouver avec votre citation en anglais ?
De plus, votre (2) n'est compréhensible que par vous-même !
Vous n'êtes pas crédible : vos critiques et vos arguments n'ont aucune valeur.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales