Social

Les salariés des centrales thermiques durcissent le mouvement

Les sections syndicales avaient prévenu. La grève ira au-delà des 24 heures inscrites dans le préavis du 23 novembre dernier. Hier après-midi, alors qu'une première réunion de médiation était programmée, aucune avancée notable n'a été obtenue par les grévistes de STP et EMS, ce qui a mené à une réduction de 40 mégawatts de la production de la centrale thermique du Gol. Une seconde réunion de négociation est programmée à 15h30 cet après-midi.


Les salariés des centrales thermiques durcissent le mouvement
Les salariés des centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge ont reconduit leur mouvement de grève entamé ce mercredi matin. En cause, ce qu'ils considèrent comme des discriminations à leur égard en comparaison des avancées obtenues par leurs homologues guadeloupéens de la centrale du Moule.

Si elles comptaient sur la réunion de médiation, programmée dans l'après-midi d'hier, les sections syndicales CGTR-STP et CGTR-EMP n'ont obtenu aucune avancée concrète. L'Union économique et sociale (UES) requise par les grévistes ainsi que le partage des bénéfices n'ayant pas été acceptés par la direction du groupe.
Seule une salle de repos et des dotations relatives à la climatisation ont été obtenues sur le socle des revendications liées à la "fin des discriminations" : "Il ne s'agit que de broutilles accordées par la direction; Le compte n'y est pas" explique Jean-Michel Lefevre, le secrétaire général de la CGTR-STP.

Résultat, les salariés grévistes n'ont pas manqué de réduire à nouveau la production électrique de la centrale du Gol après avoir menacé d'abandonner provisoirement l'intégralité de leurs activités. Le fonctionnement de la sucrerie peut malgré tout se poursuivre à travers l'apport de vapeur. Quant à l'équilibre du réseau EDF, celui-ci reste, pour le moment, subordonné à une baisse de production appropriée.

Une seconde réunion a débuté il y a quelques minutes dans le chef-lieu entre les différents acteurs des deux centrales du département. Reste désormais à savoir quelles seront les avancées concédées et par là même, l'avenir de ce conflit qui dure depuis plus de 24 heures.
Jeudi 3 Décembre 2009 - 15:58
Ludovic Robert
Lu 1145 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales