Social

Les salariés de la SIB mettent la pression avant une réunion importante


Les salariés de la SIB mettent la pression avant une réunion importante
A la veille d'une important journée, ce vendredi, les salariés de la Société Industrielle de Bourbon menacée de fermeture ont choisi de faire monter la pression.

Depuis jeudi soir, les salariés ont dressé leur camp devant la clôture de l'usine de production de produits ménagers. Tentes installées et de quoi se ravitailler, ils ont passé la nuit devant leur usine.

Une réunion avec Yves Raynal, président de la SIB et directeur de l'usine Cotelle (Javel, Lacroix, Soupline) à Rillieux La Pape dans le Rhône, doit se tenir aujourd'hui.

Les 33 salariés menacés de licenciement ont conscience que leur poste se joue en partie dans la consultation du rapport d'expertise qui y sera présenté. Les représentants du personnel sont sûrs des conclusions que devrait laisser transparaître ce rapport. A savoir que l'outil de production de la SIB à la Réunion demeure une "activité viable, qui génère des bénéfices", nous explique Philippe Duverger, délégué du personnel CGTR.

"En nous installant devant les grilles de l'usine, on souhaite mettre la pression autour des dirigeants", explique-t-il la démarche. Un comité d'accueil assez imposant qui, ils l'espèrent, arrivera à infléchir la décision de fermeture du site du Port annoncée en décembre 2013.

Autre donnée de cette journée de réunion entre direction et représentants du personnel : "aujourd'hui, personne ne travaillera". Tel est le mot d'ordre à respecter jusqu'à l'issue de la concertation. Depuis décembre et l'annonce de fermeture, les salariés avaient malgré tout jugé bon d'occuper leur poste pour ne pas donner à leur direction l'occasion de prouver que l'activité ne pouvait pas être maintenue à La Réunion.
Vendredi 14 Février 2014 - 08:02
LG
Lu 327 fois




1.Posté par PECPEC le 14/02/2014 09:19
Il est où Montebourg ?

2.Posté par Mwinmidike le 14/02/2014 09:33
Ça veut dire quoi mettre la pression pour infléchir la décision de fermeture ? C'est plutôt les grévistes qui ont la pression non ? Ou alors ils menacent de maintenir l'usine ouverte si la direction décide de fermer ?

3.Posté par noe le 14/02/2014 09:33
Il faut sauver cette entreprise en achetant en grande quantité les produits d'hygiène comme les dentifrices et savons ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales