Social

Les salariés de la Cilam se mettent en grève


Les salariés se sont mis en grève dans la nuit
Les salariés se sont mis en grève dans la nuit
L'Union régionale Sud (URS) CGTR et le SAFPTR lancent un mouvement de grève à compter de ce jour à la Cilam.

Un peu plus d'un an après la dernière grève, une partie des salariés lance un nouveau mouvement de contestation: "La grève de 2013 a marqué les esprits, mais pas suffisamment ceux des dirigeants de ce groupe. Malgré la très bonne santé financière de cette entreprise et sa capacité à verser un avantage salarial conséquent, les revendications salariales sont très loin d'être satisfaites", expose Pascal Hoareau, secrétaire général de l'URS.

Cette grève intervient un peu plus d'un mois après la grogne des éleveurs face à la Sicalait, une autre entreprise du groupe Urcoopa. Les éleveurs dénonçaient la mort de la filière lait. "Comment expliquer que la filière lait meurt tranquillement, alors que dans le même temps, la Cilam se porte très bien, au point de distribuer chaque année 2,5 millions de dividendes?", poursuit le représentant syndical.

Les revendications portent donc sur une meilleure prise en compte des salaires (augmentation générale des salaires de 100 euros nets, bonus annuel, prime de 500 euros pour la médaille du travail,, harmonisation des avantages salariaux au sein du groupe), dialogue social (abandon des procédures de licenciement en cours, arrêt de la répression syndicale, départ de certains cadres), emploi (embauche pérenne de salariés en contrat précaire, politique de promotion interne, application du droit commun sur le temps de travail).
Lundi 30 Juin 2014 - 07:46
Lu 1455 fois




1.Posté par noe le 30/06/2014 08:11
Heureusement qu'il y a le lait importé en brick ou en poudre !

2.Posté par LM le 30/06/2014 09:45
Pffffffff.....et sinon.....a part les grèves en France, on sait faire autre chose??

3.Posté par Romain le 30/06/2014 10:51
lol Noe
C est quand même la cilam qui distribue une bonne partie du lait importé ;)

4.Posté par David Asmodee le 30/06/2014 11:48
La grève d'aujourd'hui, c'est le chômage de demain.
Le chômage de demain, c'est la faillite assurée du système car les cotisations et les impôts vont rentrer de moins en moins dans les caisses.
La faillite du système socialiste est plutôt une p... de bonne nouvelle.




5.Posté par mdr le 30/06/2014 16:05
MDR DE LA SAFPTR!!!
Ce syndicat a di lors des échéances municipales qu'il serait vigilent à la chasse aux sorcières des Maires!!!
Que fait-il à la Mairie de St andré? sachant qu'en ce moment on licencie des agents mis en CDI.
Ah SAFPTR!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales