Politique

Les salariés de l’ARAST veulent ouvrir les négociations avec le Conseil général

Gérard Nabénéza, délégué syndical de la CGTR, tout comme l’intersyndicale et les salariés de l’ARAST, sont ressortis déçus de l’assemblée plénière du Conseil général au cours de laquelle a été créée le GIP - SAP qui sera chargé de l’embauche de 826 aides à domicile.


L’incompréhension et la déception étaient perceptibles sur les visages de l’ensemble des salariés de l’ARAST, au chômage depuis une semaine déjà. La décision du Conseil général de ne recevoir que les aides à domicile, hier après-midi, a rajouté à ces sentiments.

Gérard Nabénéza, délégué syndical de la CGTR : “Les salariés sont tous déçus, car le présidente n’a pas proposé qui sera dans le GIP. A l’ARAST, vous avez plusieurs corps de métiers : l’aide à domicile y sera, les TISF, les éducateurs, les ouvriers et le personnel administratif, il n’y a aucune information les concernant”.

“Nous demandons l’intégration des 1.200 salariés, et non la création de contrats précaires de six mois. C’est ce que le personnel attend. Nous voulons conserver le statut que l’on avait à l’ARAST. Face à cette situation, les salariés ont besoin de réconfort pour repartir vers les personnes âgées et handicapées qui ont besoin de nous”.

Sur la vidéo, Gérard Nabénéza, délégué syndical de la CGTR, rappelle que l’intersyndicale de l’ARAST, est prête à ouvrir les négociations avec le Conseil général.
Jeudi 3 Décembre 2009 - 07:42
Jismy Ramoudou
Lu 1457 fois




1.Posté par arlette, un DGA irresponsable ,grave l'affaire le 03/12/2009 11:40
ce Nabeneza vraiment pas à la hauteur pour prendre en main ce dossier ,un excité tout simplement , un incompétent au même titre, au même niveau que le DGA qui a eu en charge ce dossier depuis plus de 6 mois mais qui n'a pas su travailler dessus , celui est en grande partie responsable de ce désordre, de cette crise en fin d'année .On aurait pu traiter cela en cours d'année même et c'est ce dernier qui ose demander une promotion à la présidente,un incapable. triste l'affaire représentée par des incompétents .
gens de l'arats n'avez vous pas autre représentant vous madame présidente nul sur le choix du DGA qui a en charge ce dossier. Voila ce qui vous arrive lorsqu'on choisit par piston et non par compeéence.qu il aille lui le premier pointer au chômage
vous les élus il faut aussi demander le départ de ce dga qui vous a bien foutu touts dans la boue

2.Posté par nenette du même avis que post1 le 03/12/2009 17:55
Le DGA M...qui se dit proche de la presidente est en effet bien responsable de tout ce dérapage beaucoup d'entre nous au conseil général sont de cet avis, .il avait eu la responsabilité de travailler sur le dossier de l'arast par la présidente.Je suis bien d'accord avec post 1 .Nassimah pensait ausi qu'il était capable,on voit là l'incompétence de ce DGA . Mais comment a t'elle pu lui donner toute cette confiance sur ce dossier bien épineux. Aster madame la présidente ly mérite coup de bois et m'y espère ou va régle son compte; il mérite un blame .A présent va t'on voir ce que la chère dame va faire de son sérieux collaborateur .Barbe bleu va le jeter au trou comme tous les autres les 2 derniers en date Fontaine, Locate; peut être donc M.... préviens nous Pierrot

3.Posté par arast la révolte et besoin de vérité le 03/12/2009 20:53
c'est qui le DGA MARI??????? il etait à la mairie de st denis avant? au fait je pense avoir aussi des biscuits sur " Nommez moi je suis de la meme communauté"

4.Posté par allez-y le 04/12/2009 22:48
Pour notre information, ne pouvez-vous pas donner le nom de ce fameux DGA ? Je n'ai pas deviné de qui il s'agit.

5.Posté par maya974 le 08/12/2009 20:21
je ne comprends pas comment les ex salarié de l'ARAST peuvet exiger aupres du conseil general l'embnauche de 1200 salaries et en cdi qui plus est. si toutes les assoc ou les entreprises qui ferment demandent la meme chose et bien le CG serait dans une belle M....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales