Santé

Les rivières débordent, attention à la leptospirose !

En cette période de vacances, il y a foule sur les berges des rivières de l’île pour le traditionnel pique-nique. Il est vrai que les récents orages et les fortes pluies ont donné un aspect plus attrayant aux différents sites. Malheureusement, cette eau plus abondante véhicule aussi des maladies.


Les rivières débordent, attention à la leptospirose !
Gérard Payet et sa famille ont laissé leur case de Sainte-Suzanne hier matin, pour aller pique-niquer sur les berges de la rivière Langevin, à Saint-Joseph. “Les enfants ont joué dans l’eau, toute la journée”.
Cette scène se répète de plus en plus depuis le début des vacances et en cette période de chaleur. Si cette tradition a du bon, elle expose les “fanas” de la baignade à une maladie particulière: la leptospirose.
En effet, le contact de l’eau douce -contaminée par l’urine du rat- lors des activités de pleine nature (baignade, kayak, pêche, rafting, canyonying… ), est l’une des causes de la contraction de la maladie (infection par les muqueuses : œil, bouche, nez… ou égratignures ou plaies).
Le mauvais état des ravines et des radiers augmente la possibilité d’être en contact avec de l’eau contaminée par l’urine des rongeurs.
Il est essentiel de ne pas se fier à cette fausse “idée” : la répétition des fortes pluies a -au préalable- “nettoyé” les cours d’eau.  C’est une ineptie de croire que le rat s’arrête d’uriner pendant l’été austral…
Aussi, il est important, et ce dès la première alerte (apparition brutale de fièvre élevée, douleurs musculaires, articulaires et abdominales et forts maux de tête) de consulter un médecin.
Il est essentiel de stopper la propagation de la maladie (aux méninges, au foie, aux reins, aux poumons…). A ce stade, la leptospirose peut être mortelle…
Lundi 12 Janvier 2009 - 15:15
Jismy Ramoudou
Lu 1513 fois




1.Posté par David le 12/01/2009 17:09
Parfois, les rats prolifèrent sur certains terrains. Les communes ne veulent pas agir car il s'agit de terrains privés. Qui faut-il contacter pour faire nettoyer ces terrains dangereux pour la santé publique ? Quelqu'un est il au courant de la procédure pour obliger la commune ou le propriétaire à nettoyer ?

2.Posté par Ades le 12/01/2009 21:06
Article L.2212-2 du code général des collectivités territoriales

La police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et
la salubrité publiques. Elle comprend notamment :...

3.Posté par Charly le 14/01/2009 07:18
Je le dis et le répète à chaque fois que le sujet est abordé.
Si la dératisation individuelle est un acte d'hygiene mais aussi de civisme, elle ne règle que partiellement le problème.
J'habite, depuis deux ans, en pleine campagne sur un terrain de 1400 m2 avec une vielle case qui n'avait pas été habité depuis 8 ans. Certains voisins n'entretiennent pas vraiment leur parcelle, d'autres sont abandonnées. Les rats lorsque je suis arrivé ici c'était mon quotidien et j'aime pas ça!
Alors j'ai mis des chats. Ils sont un peu à la dure, c'est vrai, interdits de maison, un seul repas par jour, pas stérilisés (je sais c'est pas bien) mais si on veut qu'ils chassent c'est la solution. Au début ils me ramenaient trois ou quatre rats par semaine devant la porte. Depuis plus de huit mois je n'en ai plus revu.
Alors, l'idée peut sembler loufoque, mais ça marche!
Charly

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/01/2009 00:58
sauf si les chats ont compris l'exploitation honteuse que l'on faisait de leur aptitude à la chasse, et ont peut être décidé d'user de leur instinct pour aller nettoyer la parcelle du voisin...ou de le laisser le rat mort sur place au lieu de le ramener... ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales