Société

Les réveillonneurs réservent déjà leurs emplacements sous les filaos de l'Ouest

Avec 30.000 fêtards attendus sur trois jours (ce vendredi soir, samedi et dimanche), l'Ermitage fait figure de ville assiégée. Pour avoir un bel emplacement sous les filaos, les heures sont comptées. Certaines familles particulièrement prévoyantes organisent déjà des relais depuis ce vendredi.


Les réveillonneurs réservent déjà leurs emplacements sous les filaos de l'Ouest
 
Il n'y a pas que la route du Maïdo qui mérite de se lever tôt pour "réserver" un kiosque. Les sous bois de l'Ermitage sont, à quelques heures de la Saint-Sylvestre, du même acabit.

En prévision d'un réveillon qui se fera les pieds dans le lagon, de nombreuses familles ont déjà commencé à réserver leur territoire. Les bâches sont de sortie.

Malgré la bonne humeur ambiante, les consignes devront être respectées cette année encore plus que 2010. C'est en tout cas ce que souhaitent les autorités qui ont planté le décor en début de semaine au cours d'un point presse.

Dès aujourd'hui, des agents des différentes structures opérant sur le secteur (du TCO à la SEM Tamarun en charge de la propreté des plages de l'Ouest), viendront à la rencontre des plagistes. Des consignes leur seront délivrées. Ne restera plus qu'aux personnes se sentant réellement impliquées de signer la charte éco-responsables mise à disposition. Une promesse d'être une sorte de "capitaine de soirée" à compter d'aujourd'hui. Mais pas que pour l'alcool...

Si la prévention ne suffit pas, la SEM Tamarun distribuera pas moins de 2.000 sacs poubelles aux vacanciers pour éviter qu'au petit matin du 1er janvier, la plage de l'Ermitage ne revive 2009 ou 2010, où plein de détritus jonchaient le sable blanc du lagon.

"Les mentalités évoluent positivement" insistait lundi dernier Jean-Claude Melin, adjoint de la mairie de Saint-Paul, principale collectivité "accompagnatrice" de l'événement. Mais selon les consignes dévoilées en début de semaine et de concert avec les gendarmes et la police municipale, la mise à l'amende des indélicats est remisée à plus tard.

Ces trois jours de folie sous les filaos de l'Ermitage s'avèrent néanmoins comme l'un des derniers tests avant peut-être que les autorités ne sévissent.
Vendredi 30 Décembre 2011 - 16:52
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2597 fois




1.Posté par juju le 30/12/2011 16:29
un jour la nature se souviendra de tous les outrages que l'on lui fait subir, la plage de l'ermitage se dégrade de plus en plus, continuez comme si rien n'était, un jour on sera obligé de faire un moratoire
je me promène le lundi matin des déchets qui débordent et il n'est pas rare de tomber sur des déjections humaines

2.Posté par noe2012 le 30/12/2011 16:34
Quelle fin d'année !
Vive l'euro , nout larzen !!!

Au soir du 31 :
-grillades diverses
-oeufs mimoza
-glaçons
-boissons : punchs , charrette , whiskies , dodo ,
-tikalité

tout ça pou mett lenbiance si la plaz ...
-pétards pour minuit .... puis un bon bain

Espérons que les Forces de l'Ordre ne seront pas au rendez-vous !!!!

Vive l'Euro !!!

"L'argent c'est mieux que la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières." (Woody Allen)

3.Posté par David ASMODEE le 31/12/2011 06:15
Quand certains font les opérations d'inventaire de fin d'année, des gratteurs d'ki sont déjà sous les filaos. Ca doit être bien dégueulasse déjà.

4.Posté par cemecla le 31/12/2011 11:29
Ce n'est pas moi qui irais applaudir ces grandes concentrations humaines, synonymes de dégradation, de pollution, d'incivisme, d'ordures, de merde. Vivement qu'on interdise ces squats de plage ! La nature et le lagon ne s'en porteront que mieux. Il y a d'autres façons de fêter le nouvel an.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales