Economie

Les résultats du 4ème relevé du chariot-type réunionnais.

Pierre-Henry Maccioni a présenté cet après-midi la quatrième étude de prix des produits et denrées les plus utilisés par les Réunionnais: le chariot-type. Trois relevés de prix avaient déjà eu lieu depuis la mi-octobre 2008. Qu’en est-il du quatrième relevé?


Pierre-Henry Maccioni et Jean Ballandras
Pierre-Henry Maccioni et Jean Ballandras
A 16 heures 15 précisément, le Préfet, accompagné de son Secrétaire général aux affaires régionales, Jean Ballandras, a présenté le chariot type dans sa quatrième version.
Dans un premier temps, c’est un historique du dispositif qui a été rappelé et plus particulièrement les améliorations méthodologiques observées à chaque nouveau relevé. Les principales améliorations résultant de ce quatrième relevé sont les suivantes:

   -    Une meilleure représentativité par enseigne et zone géographique.
   -    Une meilleure lisibilité des données.
   -    Un "effet surprise" lié à l’introduction de nouveaux produits à chaque nouveau relevé écartant, de ce   fait, toute possibilité d’augmentation des prix de produits hors chariot,tout au moins en théorie.

Sont intervenues, par la suite, les différentes analyses liées à ce relevé.
Au niveau du panier à 29 produits, le coût moyen du chariot-type du 4ème relevé est de 99,08€ contre 103,58€ pour le premier relevé. Nous avons donc là une baisse de 4,50€ entre la première étude et celle présentée aujourd’hui.
En ce qui concerne le panier contenant 40 produits, la baisse est de 1,81€. On est donc passé de 130,23€ pour le 1er relevé à 128,42€ pour le 3ème.
Parmi les plus fortes baisses incluant les promotions, on observe -14,92 % sur le pack d’eau de source locale. Pour les mêmes baisses hors promotion, le liquide vaisselle au citron a connu une baisse de 16,45%.
Par contre, le pack de bières Dodo tant appréciées des Réunionnais a augmenté de 11,23%, et ce,  en incluant les promotions. Hors promotions, le prix des 12 yaourts nature sucré Yoplait s'est accru de 5,04%. Ces quelques exemples sont donc révélateurs du chemin qui reste à parcourir.
Pascal Thiaw Kine, directeur général de la chaine Leader Price et président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises souligne qu’"il s’agit d’un exercice imposé pour les produits de marque". Toutefois, il ne faut pas oublier que les données issues de ce 4ème relevé sont à considérer avec prudence. Le coût du chariot-type n’ayant pas pu être réalisé dans 5 des 14 points de vente habituels...
Vendredi 5 Décembre 2008 - 18:38
Ludovic Robert
Lu 1082 fois




1.Posté par papapio le 05/12/2008 20:28
Quel dommage que ce chariot Type n'est pas été instoré avant la mise en place de l'EURO, assurément on aurait des donnés plus explosives.
Quel dommage que le chariot type ne fasse pas état du coup des terrains, de l'immobilier (locatif ou achat), ou de l'évolution des taxes; Foncières, communales, de l'eau, des matériaux de construction, etc... Avec la politique de Grand Travaux et d'Emulation par le travail (Accentuation de la dette publique alors que 52% Réunionnais en dessous du seuil de pauvreté) de notre Région, il n'est pas nécessaire d'être devin pour comprendre que ce sera la catastrophe... Mais qu'à cela ne tienne, le "Mandant" ne sera plus là pour en répondre...
Aprés l'homme sandwich, le Charot Type.
Petit boulot, service à la personne, de coeur de crise...

2.Posté par papapio le 08/12/2008 08:17
On dit pas le "Chariot Type, on dit le Père Noël": Un peu de respect quand même...
Cette Année il va travailler beaucoup plus et gagnera beaucoup moins...
Faut dire qu'il à divorsé et que depuis: Il est largement désacralisé, séparé de force de ses enfants, traité comme un chien et dépouillé de ses salaires et biens.
Plus rien n'arrête son chariot au travail, que Grand Mère Cale...

3.Posté par boyer le 15/12/2008 13:50
l'AFP donne un exemple en grece dont la France devrait s'inspirer pour lutter contre la vie chère:

http://www.lesoir.be/

Des « Robin des Bois » dans les supermarchés grecs
mardi 01 juillet 2008,

Une vingtaine de personnes y ont fait irruption, casquées et armées de bâtons, pour y remplir sans payer des chariots, dont le contenu a ensuite été distribué dans la rue.

Le gérant de l’établissement a attendu le départ du groupe pour alerter la police, a précisé la même source.
(...)
Alors que des affaires de cartels et ententes de prix secouent régulièrement l’industrie, une enquête de la Chambre de commerce a récemment montré que certains produits alimentaires de base,(...)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales