Faits-divers

Les responsables des émeutes de Cambuston condamnés


Les responsables des émeutes de Cambuston condamnés
Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a condamné huit jeunes impliqués dans les émeutes de Cambuston à Saint-André. Sur les huit prévenus, deux écopent de prison ferme, dont un an ferme pour un des principaux protagonistes Luc Mariama-Moutin, dit "Bec Noir".

En septembre dernier, le quartier de Cambuston était le théâtre d'affrontement entre bande de jeunes de Quartier Français et Cambuston. Les émeutes avaient duré près de cinq jours, route barrée, poubelles brûlées, affrontement avec les forces de l'ordre, …

Hier, huit jeunes prévenus se trouvaient devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour avoir participé à ces affrontements. Quelques jours avant, le quartier avait été la proie de vols de voitures, d'agressions entre jeunes des quartiers de Sainte-Suzanne et de Saint-André. Le quartier de Cambuston avait vécu plusieurs nuits de violences.

Hier, le président du tribunal s'est penché sur le point de départ de ces échauffourée qui ont pour point de départ le mois d'août 2010. Trois jeunes sont agressés à Cambuston. L'un deux désirant se venger, fait appel à Luc Mariama-Moutin, ce dernier s'en charge. Trois autres expéditions punitives suivront avec "matraques, bouts de bois, bombes lacrymogène, gomme-cogne", souligne le Quotidien et qui aboutiront aux émeutes de septembre à Cambuston.

Luc Mariama-Moutin dit "Bec Noir", bien connu des services de police, a été condamné à 16 reprises. Le jeune homme de 22 ans écope après les réquisitions de la représentante du parquet, Hélène Bigot, d'un an de prison ferme. Un autre de ses dalons passera lui aussi par la case prison pour quatre mois.

Les six autres prévenus écopent de peines de prison avec sursis allant de trois à six mois assorties de travaux d'intérêt général, un procès qui sera marqué par "la réconciliation générale", explique le Jir, entre les différents prévenus
Samedi 19 Mars 2011 - 08:22
Julien Delarue
Lu 1710 fois




1.Posté par noe974 le 19/03/2011 10:23
à si la peine de mort existait encore.
je suis nostalgique de cette époque. tout ca a cause des socialistes

2.Posté par Noé BABET le 19/03/2011 10:54
Les cows-boys des temps modernes ont eu ce qu'ils méritaient ...La justice a tranché mais elle a oublié l'aspect pédagogique ...
Condamner ...oui mais "faire la leçon " est nettement mieux ...

Nous sommes dans un monde qui cherche tout le temps à punir les fautifs sans chercher le vrai mobile des affaires ...
A l'école , dès qu'un élève a laissé tomber une bille par terre pendant le cours ...la(le) prof le punit immédiatement sans chercher à comprendre le mobile ...le prof ne cherche pas à savoir si ce qu'il enseigne est peut-être débile ou hors sujet ou dépasse les connaissances de l'élève ... Procédé minable ..

"Toi , l'élève , tu dois tout gôber même des conneries " semblent penser ces profs amateurs !!!

3.Posté par reconversion le 20/03/2011 07:14
Ces jeunes devraient se reconvertir dans la délinquance en "col blanc", plus de monnaie et
moins de prison... tous les jours nous voyons des exemples dans la presse...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales