Social

Les professions libérales manifestent: 300 personnes devant la préfecture


Les professionnels du secteur libéral sont en grève aujourd'hui, dans toute la France, pour s'opposer au projet de loi du gouvernement visant à réformer les professions réglementées. 

Un appel largement suivi à La Réunion. A 10h, près de 300 personnes étaient déjà réunies devant la préfecture. Pharmaciens, médecins, dentistes, notaires ou encore avocats manifestent contre le projet de loi et vont déposer une motion en ce sens en préfecture.

En vidéo, interview de Eric Cadet, pharmacien, président de l'URPS (Union régionale des professionnels de santé) et porte-parole du CRPS (Centre régional des professions de santé). 



Les professions libérales manifestent: 300 personnes devant la préfecture




Les professions libérales manifestent: 300 personnes devant la préfecture
Mardi 30 Septembre 2014 - 10:28
Julien Delarue sur place
Lu 1815 fois




1.Posté par Les povres le 30/09/2014 12:18
I fait pitié jusqu'à.... Ce sont des vrais miséreux.... Il faudra bientôt mettre un place une quête sur la voie publique pour vous venir en aide... Financièrement ils n'en peuvent plus...Honte à vous... Vous êtes les plus nantis de toutes les professions libérales.... Et aujourd'hui vous voulez nous faire croire que le gouvernement vous assassine??? Il faut descendre de votre petit nuage et revenir à la dure réalité de la vie...
Enfin chiche, vous êtes opprimés par ce gouvrenement, faites nous voir vos déclarations fiscales afin de savoir le montant de vos revenus et du bénéice que vous faites...
Des impôts sur le revenu, vous devez certainement pas en payer par le jeu des défiscaliations...
Dites quel est le salaire moyen de chaque profession représentée? Certainement pas le SMIC, ni le RSA....

2.Posté par Satan le 30/09/2014 12:19
On attends la venue d'un journaliste en toyota land cruiser pour faire le tour du parking des manifestants et nous pondre un article sur le parc automobile de ces privilégiés.

3.Posté par Jojo le 30/09/2014 12:26
Comme toujours l'Etat s'attaque au plus facile, il n'a pas le courage de toucher aux avantages de beaucoup de fonctionnaires ou d'employés d'entreprises comme la SNCF, EDF, etc...

4.Posté par posez-vous la question le 30/09/2014 12:43
Que des petites professions et petits salaire sincèrement je vous plains ça doit pas être pas facile tout les jours surtout les fins de mois , d'ailleurs c'est pour ça que vous faites grève aujourd'hui on boucle plus je pâtis , tacher de tenir le coup

5.Posté par noe le 30/09/2014 12:58
Beaucoup se sont déplacés en 4x4 et grosses bolides !
Donc ils ont des sous en quantité !

6.Posté par Mufasa le 30/09/2014 13:00
Pourquoi critiquer ceux qui travaillent ?
Allez faire 10 ans d'étude et osez réclamer le smic, on croit rêver. En quoi les médecins volent-il leurs revenus ? Devraient-il avoir honte de gagner leur vie en soignant celle des autres ?
Contrairement au coût de la vie, le tarif d'une consultation n'a pas bougé depuis plus de 10 ans (pas comme le SMIC, le RSA, le prix de la baguette, ou le prix d'un plombier) et est à 23€.
Les charges quant à elle ne cessent d'augmenter, et pour pouvoir les assumer il faut travailler plus de 50h/semaine.
Qui parmi tous ces maloki qui jugent qu'ils gagnent trop bien leur vie serait prêt à faire de même.

La France, pays où travailler est un crime. Tendre la main et pleurer c'est plus rentable. Pas étonnant que les médecins quittent la France, ils ne veulent plus soigner des gens qui leur crachent dessus.

"Privillégiés" : c'est sûr qu'ils sont nés avec le diplôme en poche sans jamais galérer..

7.Posté par almuba le 30/09/2014 13:05
Lamentable!
Ils gueulent la bouche pleine.

8.Posté par Zarin le 30/09/2014 14:10
..........
II me semble que la grève
Serait moins pénible au soleil.

9.Posté par Les povres à Mufasa le "maloki" le 30/09/2014 14:48
10 ans d'étude.... Et cela vous donne le droit de critiquer ce qui n'en ont pas fait sans pour autant connaître les raisons qui sont malheureusement multiples...
10 ans d'étude.... Qui vous a dit de les faire en France... Si vous trouvez que pariciper au redressement de vote pays c'est trop vous demandez quitter la France et allez voir ailleurs...
Au fait ce, pas tous les postes sont faits par des "malokis"... J'ai payé des impôts à la République pour que des maloki comme vous puissent faire des études et ensuite les voir cracher sur le serment d'Hyppocrate cela me dégoûte... Vous n'êtes que des portefeuilles ambulants... Heureusement qu'il en existe encore des professionnels de santé qui font leur métier avec honneur et mérite... Ceux là aujourd'hui ils sont dans leurs cabinets, ils en existent encore qui refusent les multiples aides que l'ETAT vous donne pour faire vote métier: Aide pour une meilleur precription, aide pour des teletransmissions, et tous les autres aides que l'Etat vous ont fait cadeau depuis quelques années.... Alors basta... Arrêtez de pleurez avec la cuillère en argent dans la bouche... Croyez moi que je connais votre profession vous êtes et de loin les plus gros nantis de cette société... Travailler ce n'est pas un crime bien loin de là, mais mener les autres en bateau sur des thèmes bidons parce que vous avez fait dix ans d'étude alors cela suffit....

10.Posté par Mufasa le 30/09/2014 15:50
Je ne critique pas ceux qui n'ont pas fait d'études, mes parents n'en n'ont pas fait (et d'ailleurs personne dans ma famille avant moi n'a eu cette chance). Mon raz le bol est pour ceux qui critiquent les médecins parce qu'ils ont un salaire à la hauteur de leurs responsabilités et qui sont de moins en moins respectés dans la société.
Sur le débat que les études sont payées par l'Etat ... Au bout de la 4e année d'étude, pour un travail à mi temps à l'hôpital, les externes sont payés 100€/mois (pas de quoi acheter les livres) puis 200€/mois en 5e et 6e année. Une fois internes (et donc médecins), ils bossent 60 à 70h/semaine en hôpital payés à 1400e/mois et ce pendant encore 3 à 5 ans, alors je pense que c'est à ce moment là qu'on "rembourse" nos études, en tant que bouche trou de l'hôpital.
Faire son métier avec honneur et mérite ne doit pas être synonyme d'avoir honte de gagner sa vie. Pourquoi est-ce si difficile à comprendre ? Il n'y a aucune condescendance dans mes propos. Faire un métier qu'on aime c'est bien, et pouvoir en vivre c'est l'idéal.
Et concernant la grève actuelle des médecins, ils luttent pour avoir tout simplement la liberté de prescrire ce qu'ils estiment juste pour leurs patients, car bientôt ils seront salariés et leurs prescriptions seront dictées par un patron qui pensera qu'il vaudrait mieux prescrire tel ou tel médicament (car alliance avec des labos pharmaceutiques).
Alors au final, oui, c'est pour le bien des patients qu'on se bat, même si certains, sans connaître le sujet se permettent de critiquer à tout va, en se basant sur les préjugés vus à la télé.
Enfin, si cela peut vous satisfaire, oui, je quitterai la France si la politique de santé continue de se dégrader et je n'ai pas attendu votre précieux conseil pour y penser.

PS: Reprenez votre cuillère d'argent avec tous vos préjugés, je n'en ai jamais vu la couleur.

11.Posté par oui a la vente en supermarché le 30/09/2014 16:08
Exemple flagrant dans une ville a moins de 500 mètre le même produit pour 5euro de différence!alors oui au supermarché qui fera une baisse drastique du tarif des médicament quitte a fermé des pharmacie qui rappelons le ce fait des couille en or sur le dos de patient,plus certain fraudeur qui surfacture(voir ancienne affaire au tampon).

12.Posté par Les travailleurs à "les povres" le 30/09/2014 16:48
Je soutiens Mufasa dans ses propos! En France on est jugé et méprisé parce qu'on gagne notre vie! Mais cet argent on ne l'a pas volé! On se lève tous les jours pour aller travailler, nos professions de "nantis" comme vous dites travaillent en moyenne 50h par semaine, sans compter les services de garde! Nos études sont longues et difficiles, alors ce n'est pas du tout une critique envers ceux qui n'ont pas fait d'études, mais n'avons nous pas le droit de bénéficier du fruit de notre travail??? La sympathie des gens va vers ceux qui restent assis chez eux à toucher les aides de l'état (que soit dit en passant NOS impôts, ceux des travailleurs, permettent de payer!!). En france n'importe quel jeune peut accéder aux études et faire pour métier une profession libérale si il le souhaite alors pourquoi critiquer ceux qui s'en sont donner les moyens?? C'est vrai, excusez moi c'est beaucoup mieux d'encourager les jeunes à rester devant leur télé ou à bloquer les rues pour que des contrats de travail fournis par l'état leur tombent tout crus dans la bouche!!! Si on continu à stigmatiser le travail et la réussite on va se retrouver dans un pays où tous ceux qui veulent travailler vont partir à l'étranger et il ne restera plus personne pour construire ce fameux système d'aides sociales!!! "Les povres" vous ne connaissez rien à nos métiers car si vous étiez mieux informé vous auriez honte de tenir des propos pareils!

13.Posté par oui à une réforme mais pas celle là le 30/09/2014 16:49
Le principe de la réforme de certaines professions libérales est une excellente chose. Mais celle proposée n'aura jamais les effets escomptés et les effets pervers seront bien plus grands que les bénéfices attendus...

Beaucoup de professionnels qui se sont réunis aujourd'hui pensent qu'il faut réformer les professions libérales. Mais réformer avec intelligence et non en tirant la qualité du service vers le bas... Sinon c'est toute la France qui en pâtira.

14.Posté par KLD le 30/09/2014 19:08
ont 'ils chanté l'Internationale? : "libéraux de ts les pays , unissez vous " tralala litou . Tout cela est triste en fait !

15.Posté par KLD le 30/09/2014 19:47
Y en a un qui prépare le grand raid avec une fougue certaine ...

16.Posté par L'''' INDEPENDANT le 30/09/2014 23:01
Ils n'ont pas honte ???
Oser manifester la bouche pleine, la peau du ventre bien tendue, fallait oser, ils ont osés !
Oser manifester en voulant nous faire croire que c'est pour notre bien, fallait oser, ils ont osés !
Sans dent peut être, mais tout de même pas sans cervelle...
En cette période de crise, où les "petits" doivent sans cesse serrer leurs ceintures, pour parvenir à boucler les fins de mois, ces nantis osent manifester pour qu'ils puissent continuer à s'en mettre pleins les poches, la bouche, le ventre...
Grace à leurs fric, ils se prennent pour des seigneurs à qui tout est dû !
@ post 6 mufasa
Belle arrogance, vous avez eu la chance de pouvoir faire des études, oui de la chance, tout le monde ne le peut pas pour une question d'intellect ou de finances, comme vous avez eu de la chance de faire des études et d'avoir un bon travail, vous regardez de haut les petits, les sans dent comme dirait notre "normal" 1er !
Je comprend pourquoi lors de certaines révolutions, les "intellectuels" étaient enfermés, voire éliminés, avec des comportements tel le votre et celui de vos congénères, pas étonnant !
Pendant que l'on se bat pour économiser quelques euros pour arriver à boucler son mois, certains de peur de ne pouvoir changer tous les ans sa grosse berline ou 4x4, de peur de ne pouvoir se payer des vacances de rêves dans des coins paradisiaques pour vacanciers pleins de fric, vont manifester en se justifiant que c'est pour nous, nous les petits...
Et vous arrivez à vous regarder dans un miroir ?
Honte à vous !
Après ça, ont s'étonne que certains veulent tout casser !

17.Posté par Mufasa le 01/10/2014 10:25
Il est facile l'argument financier ou "manque d'intellect" pour faire des études en France. Surtout pour des études à la faculté française, il existe de multiples aides pour les étudiants motivés afin qu'ils puissent obtenir leur diplôme, et je ne suis pas de ceux qui croient qu'un enfant naît plus intelligent qu'un autre (il y a toujours des exceptions).
Après ce qui fait la différence c'est l'éducation et la culture du travail. C'est sûr que si on pense "ne travaille pas trop, tu risques de gagner ta vie, et ton voisin t'en voudra", on n'avancera pas.
Il vaut mieux dans ce cas être footballeur. Eux ils font de mal à personne, méritent grandement leur salaire et sont des modèles de réussite n'est ce pas ?

Je crains que vous ne compreniez pas le pourquoi de cette manifestation, mais si par malheur le projet de loi santé aboutit en l'état, alors il ne faudra pas pleurer lorsque les mutuelles contractualiseront avec les médecins (ce pourquoi ils se battent aujourd'hui) et que vous, patients, n'aurez plus la liberté de choix de votre soignant.
Les grands groupes financiers, qui ne pensent qu'en rentabilité et bénéfices, n'ont pas leur place à la direction de pôles de santé, n'ont pas à diriger les actes et les prescriptions des médecins car ce ne sont pas des professionnels de santé.
Les médecins se battent pour garder cette liberté afin de garantir au mieux la santé de la population.

18.Posté par L' INDEPENDANT le 01/10/2014 22:33
@ mufasa
C'est indécent de prendre le peuple ainsi en otage, juste pour vous accrocher à vos privilèges...
Pour ce qui est des aides, elles n'existaient pas dans les années 50...
Si vous n'aviez pas de parents friqués, c'était au boulot dès 14 ans, sans orientation !
Mais même aujourd'hui, tout n'est pas aussi facile.
Vous avez eu la chance de faire de bonnes études, tant mieux pour vous, mais ce n'est absolument pas une raison pour mépriser ceux qui n'ont pu pour X raisons, suivre une bonne scolarité.
De toutes façons, imaginons que tout le monde suive vos conseils, TOUT le monde est diplomé, y aura t'il une bonne place pour tous ces très bons élèves ?
Bien évidemment non et vous le savez !
Que feraient alors tous ces diplômés ?
Il faut de tout pour faire un monde, ne serais ce que balayer votre quartier ou garder vos enfants, ramasser VOS poubelles etc.
Arrêtez donc de mépriser ceux qui n'ont pas pu faire comme vous.

19.Posté par Mufasa le 02/10/2014 03:00
Mais je ne méprise personne, il faut arrêter avec cette paranoïa ... Sinon je n'aurais pas fait ce métier.
J'ai toujours respecté tous les corps de métier quelqu'ils soient, et je continuerai de le faire tant que ce respect sera réciproque.
Là où je ne suis pas d'accord, c'est lorsque des personnes (qu'elles aient fait des études ou non) crachent sur notre profession parce qu'on a eu la chance de pouvoir le faire (se référer au 1er post de cet article).
Oui les éboueurs, les bouchers, les boulangers, les coiffeurs, les plombiers sont indispensables. Les médecins aussi, alors arrêtez de leur jeter la pierre.

20.Posté par Mufasa le 02/10/2014 10:09
@ L'INDEPENDANT
Mais je ne méprise personne, il faut arrêter avec cette paranoïa ... Sinon je n'aurais pas fait ce métier.
J'ai toujours respecté tous les corps de métier quelqu'ils soient et je continuerai à le faire tant que cela sera réciproque.
En revanche, ce que je n'apprécie pas ce sont des personnes qui pour des raisons x ou y, critiquent gratuitement ceux qui n'ont pas leur niveau de vie. On ne peut pas mettre sur le dos des médecins, les maux de toute la population.
Leur travail au quotidien est de soigner leurs patients, ce qu'on pourra leur reprocher c'est une mauvaise prise en charge, mais de quel droit critique t'on leur salaire ?
"Ah le méchant, il gagne sa vie en faisant un métier qu'il aime, il est méprisant de tous ceux qui n'ont pas eu cette chance, il devrait avoir le smic pour la peine". Non, désolé ce n'est pas la réalité.
Oui les médecins font ce métier par passion (on ne se lance pas dans tant d'années d'étude pour l'argent, il y a beaucoup d'autres métiers bien plus lucratifs), alors tant qu'ils le font bien, peu importe derrière qu'ils roulent en twingo, en bmw ou à vélo, il font leur vie.
Aujourd'hui les déserts médicaux, se creusent car les jeunes médecins diplômés ne veulent plus s'installer: les charges sont trop lourdes, la paperasse administrative trop contraignante, et le niveau de vie n'est pas incroyable à moins de s'y accorder 50 à 60h/semaine. Oui mais voilà, étonnamment, les médecins aussi veulent une vie de famille, et veulent surtout se concentrer sur une chose: soigner.
C'est pourquoi ils restent à l'hôpital, ils veulent simplifier au maximum la relation soignant-patient en ne voulant pas avoir à faire à tous les autres intermédiaires et la paperasse correspondante (sécurité sociale, mutuelle, groupes financiers). Nous sommes soignants, pas comptables (je n'ai rien contre les comptables).
Et croyez moi, la sécu a plus besoin des médecins que les médecins ont besoin de la sécu.

21.Posté par L' INDEPENDANT le 02/10/2014 11:32
@ mufasa
Je ne critique pas gratuitement ceux ceux qui ont un bon niveau de vie, je critique ceux qui ont un bon voir très bon niveau de vie, mais qui en veulent encore plus, qui refusent d'avoir la moindre baisse de celui ci, sans penser un instant aux difficultés rencontrées par les éboueurs, petits retraités et autres personnes à très bas revenus...
J'ai travaillé toute ma vie, et là j'ai du mal à boucler mes fins de mois, pas de fantaisies, pas de resto et autres, une vieille voiture qui fonctionne très mal, pas les moyens de la réparer, pendant que certains mènent la grande vie (tant mieux pour eux) mais qui ne sont pas content, car ils ne gagnent pas encore assez et ne veulent pas perdre quelques euros... là oui, je critique ces nantis égoïstes.
Vous vivez souvent sur une autre planète, sans aucune idée de ce qu'est de vivre chichement en essayant de vivre avec le minimum pour boucler ces fins de mois difficiles. HONTE A VOUS !!!
Vous parlez des déserts médicaux, pourquoi ?
Si tout ces "professionnels de santé", choisissaient leurs travail par vocation et non comme la grande majorité pour faire du FRIC, il y aurait pas de désert médicaux...
Valable pour les avocats et autres professions choisies pour leurs hauts revenus, plutôt que par envie, vocation pour ces métiers...
Heureusement que tous ces "professionnels" ne courent pas après le fric, malheureusement, ils sont peu nombreux...
Ceux là méritent le respect, les autres, HONTE A EUX !

22.Posté par Mufasa le 02/10/2014 12:34
@L'INDEPENDANT
Attention à ne pas tous confondre. Les pharmaciens et médecins qui manifestent ne réclament pas une augmentation de salaire, en ce qui concerne les pharmaciens, ils ne veulent pas permettre la vente de médicaments possédant l'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) par les grandes surfaces et supermarchés. Pourquoi ? Parce que si le pharmacien fait ses études c'est pour apporter conseil et orientation aux patients, qu'ils soient atteints de maladie chronique ou pas, afin d'éviter les différentes intéractions nocives médicamenteuses, ou les surdosages (le paracétamol en grande quantité est toxique pour le foie par exemple). On risquerait de voir se multiplier les hospitalisations pour mésusage de médicaments (un des principaux motifs d'hospitalisation aux Etats Unis).
Concernant les médecins, encore une fois ce n'est pas une question de salaire. Si demain il se retrouve salarié pour un grand patron financeur, il devra lui rendre des comptes, prescrire plus ou moins, et c'est contre le code déontologique. Croyez moi que les médecins salariés aux 35-40h, avec RTT et congés payés, au niveau salaire horaire, ils ne seraient pas malheureux ! Mais ce n'est pas ce qu'on veut, ce qu'on veut c'est garder notre liberté de prescription et notre relation avec nos patients sans intermédiaire.
Concernant les déserts médicaux, je trouve ça réducteur de dire que c'est un manque de vocation. Le médecin à la fin de ses études à 28-29 ans, a une famille, et a aussi le droit de vouloir le mieux pour celle-ci. Pour vouloir aller se terrer dans la Creuse, il faut que le ou la conjoint(e) ait du travail là bas, que les enfants soient dans une bonne école, etc ... Personnellement, j'aime mon métier, mais qu'on nous laisse notre liberté d'installation.
Pour finir, il existe c'est vrai des nantis qui ne savent pas ce qu'est vivre "chichement", mais je ne parlerai pas en leur nom car je ne suis pas de ceux là. J'ai toujours vécu à la Réunion dans une famille modeste et non, je n'ai pas honte de moi car je réalise la chance que j'ai. Ce n'est pas pour autant que je ne réalise pas que beaucoup d'autres galèrent plus.
Je pense plutôt que les patients devraient soutenir leurs médecins, et se poser la question de pourquoi la sécurité sociale dérembourse de plus en plus tout en prélevant encore plus chaque année tout en étant en déficit.

23.Posté par L' INDEPENDANT le 02/10/2014 19:50
@ mufasa
C'est évidemment pas une hausse de salaire qu'ils recherchent (un patron n'a pas de salaire), mais ne veulent pas une baisse de revenus, en laissant partir certains médicaments en grandes surfaces, l'excuse des erreurs et manque de conseil n'est qu'une piètre excuse, pour la grande partie d'entre eux, seul le fric compte !
Pour l'histoire des médecins, l'excuse de se retrouver salarié et devoir plus ou moins prescrire me fait rigoler, les arrêts de travail de complaisance, ne me dites pas que vous n'en avez jamais entendu parler, ni de prescriptions bidons !
Je passerai sous silence, certains médecins qui pour arrondir leurs fin de mois, enregistrent des consultations "virtuelles" avec des patients très âgés qui ne contrôlent pas les remboursements de la sécu !
Pour les déserts médicaux, vous vous contredisez...
Je vous cite :
"Concernant les déserts médicaux, je trouve ça réducteur de dire que c'est un manque de vocation. Le médecin à la fin de ses études à 28-29 ans, a une famille, et a aussi le droit de vouloir le mieux pour celle-ci. Pour vouloir aller se terrer dans la Creuse, il faut que le ou la conjoint(e) ait du travail là bas, que les enfants soient dans une bonne école, etc ..."

Comment voulez vous que les enfants "terrés dans la Creuse", parviennent à suivre votre parcours, vous même trouvez ces trous inadaptés pour vos enfants, votre épouse....
Voila comment que l'on se retrouve sans diplôme, à regarder ceux qui ont eu la chance de POUVOIR faire des études, vivre la belle vie dans le luxe !
Mais il faudrait une véritable vocation pour s'installer dans ces "trous", visiblement, votre "vocation" est très limitée...
La creuse c'est bon pour les sans dents comme le dirait normal 1er, pas pour un médecin, trop bas, pas assez rentable...
Quand je vois mon ex médecin qui râlait sans cesse pour ses impôts, qui pour les limiter était "obligé" de défiscaliser à tours de bras en achetant une bonne dizaine de villas très bien placées, CAP HOMARD entre autres, ça ne donne pas envie de vous soutenir surtout que ce cas ne doit pas être isolé, loin de là !

24.Posté par Mufasa le 02/10/2014 21:30
@ L'INDEPENDANT

Je vois que vous avez les idées bien arrêtées sur les médecins (tous les mêmes), et vous n'avez sûrement pas dû fréquenter les meilleurs malheureusement.
Ma "vocation limitée" consiste simplement à faire mon travail, et à le faire bien. Je ne vois pas très bien au nom de quoi je devrais partir à tel ou tel endroit désert, pas même desservi par une voie ferrée.. J'exerce à l'endroit où j'ai été élevé et ça me va très bien. Je suppose que vocation pour vous doit être synonyme de sacrifice de soi. La génération de médecins qui nous a précédée était de ceux qui sacrifiaient leur vie de famille et ne voyaient pas grandir leurs enfants, pour le plus grand plaisir des patients. J'ai le regret de vous dire que ces médecins là sont de plus en plus rares, car la famille a tendance à repasser en premier plan. Si c'est cela dont je dois avoir honte.. ça n'arrivera pas.
Vous me demandez comment trouver du travail à la totalité de la population française, je n'ai pas la réponse à cette question. J'ai juste avancé comme argument que pour les 90% de la population, qui ne sont pas au beau milieu de nulle part, il y a toujours moyen de s'en sortir par le travail.
Après, ce gouvernement n'encourage pas tellement le travail quand on voit que quelqu'un avec un boulot à plein temps finit le mois avec 1300€ et celui qui n'en fout pas une et avec les allocations perçoit plus de 1000€... on peut se poser des questions mais c'est un autre débat.
D'autre part je ne vois pas très bien comment avec un salaire de 4500€/mois, votre médecin peut se payer une dizaine de villas...
Je suis curieux de savoir ce que vous proposeriez: tous les médecins au smic pour pouvoir dormir en paix ? Alors les médecins s'en iront dans des pays où ils sont respectés et seront de moins en moins nombreux à se former. Qui serait prêt à passer 9 à 11 années de sa vie à étudier pour au final n'avoir aucune reconnaissance, qu'elle soit financière ou sociale ?

25.Posté par L' INDEPENDANT le 02/10/2014 22:37
@ mufasa
Je le redis, ce n'est pas le revenu ni le niveau de vie de certains privilégiés qui me gêne, c'est le fait de voir des nantis râler la bouche pleine !
Vous profiteriez tranquillement sans râler de vos avantages, il n'y aurait aucun problème, mais en cette période de crise, je trouve cela indécent !
Pas de problème a ce que vous privilégiez votre famille, normal, mais après cela n'allez pas critiquer ceux qui ne sont pas parvenus à votre niveau.
Pour mon ex médecin, il gagne nettement plus que 4500 euros/mois, de plus son mari également est médecin, alors ils sont très loin de faire pitié, mais malgré tout, se plaignent auprès de leurs patients et pestent après leur secrétaire qui leur reviendrait trop cher !!!
Je ne propose ni ne demande que vous et les autres professions libérales soit misent au SMIC, je me fout du niveau de vos revenus, seulement ayez la décence de ne pas manifester en ces temps de crise pour des questions d'argent sous couvert du bien être des patients/clients...
Vous avez raison de dire que le gouvernement n'incite pas à travailler lorsque l'ont voit des personnes qui profitent du système pour ne rien faire et gagner autant voire plus que certains qui travaille, c'est pas normal !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales