Social

Les professionnels de la psychiatrie débrayent et alertent l'opinion

Le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux (SPH), le premier syndicat de cette corporation, de l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion débraye pendant une heure aujourd'hui. Un geste "d'information" auprès de la presse et du public qui est "plus qu'un geste symbolique" comme ils l'affirment. Un enjeu pour ces derniers : sortir d’une perception législative uniquement basée sur l’aspect sécuritaire.



Aucune pancarte ni tintamarre dans l'enceinte de l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) de Cambaie ce matin. En lieu et place, un débrayage plus ou moins suivi. Le personnel psychiatrique réfute le tournant donné au projet de loi sur la psychiatrie qui se veut plus sécuritaire selon leurs dires. Un projet réformant l'actuelle loi sur la psychiatrie de 1990.

"On mélange les soins, la sécurité, la psychiatrie et la criminalité",
lance le Dr Patrick Tron, psychiatre délégué d'établissement du SPH. Ce dernier se fait le relais d'un mécontentement général du monde psychiatrique. En ligne de mire, un projet de loi qui rendrait les entrées des patients sous contrainte plus facile face à des sorties rendues plus difficiles.

Judiciarisation de l'entrée et de la sortie en psychiatrie


"Ce projet demande plus d'expertise alors même qu'il manque d'experts"
, ironise l'équipe médicale. Ainsi, l'entrée en tant que patient libre sera facilité, "on ne demandera plus l'avis de la famille", informe le Dr Georges Onde. "En gros, cela revient à dire que de votre propre gré vous prendriez la décision seule d'être un patient sans qu'il y ait besoin de poser une seule question à votre entourage", caricature-t-il.

Un débrayage pour informer la population
Un débrayage pour informer la population
L'entrée des patients dits "sous contrainte" se "judiciarisera" aussi avec l'obligation pour l'équipe soignante de transmettre un certificat médical au juge des libertés et de la détention dans les huit jours pour que ce dernier puisse rendre sa décision dans les 15 jours. Une recrudescence des actes qui s'en trouvera multipliée au moins par deux selon le Dr Jean-Philippe Cravero.

Alors qu'une tendance chiffrée sur l'année 2010 fait pencher le nombre d'entrées en psychiatrie libre à environ 75%, seulement 25% concernent cette hospitalisation sous contrainte. "Or, actuellement tout est axé sur ce dernier pourcentage. On fonctionne en mode dégradé", conclut le Dr Jean-Philippe Cravero.

La réforme, si elle poursuit son chemin législatif, est attendue pour le 1er août 2011.
Mardi 15 Mars 2011 - 13:52
Ludovic Grondin
Lu 2024 fois




1.Posté par La déraison d'Etat le 15/03/2011 15:21
... est toujours la plus forte !

2.Posté par boyer le 15/03/2011 15:35
Personne ne se sent concerné, jusqu'au jour ou on decouvrira un fait divers sordide dans une prison causé par un psychopathe qui n'aurait jamais dut etre en cellule avec un boug en detention provisoire qui avait oublié de bouclé sa ceinture de securité;

pour que ca bouge il faudrait que Michel Fontaine, Xavier Bertrand, Eric Woerth et autres ministres se retrouvent en cellule avec le canibale de la prison de Rouen ou l'assassin de Laetitia Perrais. au lieu de cal ils savent qu'au pire ils seron,t dans le quartier VIP a regarder la tele, faire de la muscu et siroter des margaritas.


3.Posté par Angélique le 15/03/2011 15:39
SIGNER LA PETITION : http://www.collectifpsychiatrie.fr/phpPetitions/index.php?petition=8

4.Posté par noe974 le 15/03/2011 16:41
Un hôpital utile pour ceux et celles qui pètent les plombs ...ou qui ont trop pris du Prozac inutilement ...

Il est vrai que de nos jours , il n'y a plus d'exorcistes en activité (pour mémoire ,Un exorciste est un prêtre à qui un évêque a confié la charge spécifique de chasser des démons. Dans chaque diocèse un prêtre a normalement reçu cette mission ...pour la Réunion , il faudra demander son nom à Mgr Aubry) ...par contre les marabouts sont légions .

Notre cerveau est bizarre , de temps en temps , il déraille ...

5.Posté par gros lys d'amour le 15/03/2011 19:20
oui, Monsieur Noé. Je suis tres tres d'accord avec vous. Ca vous dirait qu'on en discute en tete a tete? je suis integralement epilé et tous les soir j'enduit mon corp d'huile d'olive pour les coup de soleil qui poiquent.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales