Economie

Les professionnels de St-Gilles gravement touchés par l'interdiction de baignade

Retour aux affaires à proximité des spots de plages de la côte Ouest. Alors qu'un chiffre d'affaires de -30% est évoqué ici et là par les commerçants, les maîtres nageur-sauveteur parlent d'une certaine retenue pour un retour à l'eau des surfeurs et même des baigneurs.


Les clients sont de retour à la rondavelle des Brisants
Les clients sont de retour à la rondavelle des Brisants
"Finalement, les conséquences des jours d'interdiction d'accès à l'eau du fait de l'arrêté municipal sont difficiles à évaluer" explique Amaria, serveuse à la rondavelle des Brisants, qui fait face au fameux spot de surf.

Sa collègue, Tania, confirme. "Il faisait également mauvais temps la semaine dernière, avec très peu de soleil. Donc, au final, sans doute que les gens ne sont pas venus à cause de cela aussi". Difficile pour les commerçants de dire si l'arrêté a plus influé sur les comportements que la météo.

L'arrêté municipal produit son effet

Mais le point de comparaison le plus flagrant vient sûrement du précédent arrêté municipal, au cours du mois de juin, qui avait également privé les usagers de la plage de ses charmes aquatiques. "Oui, en juin, la différence pendant et après l'arrêté a été très significative" poursuit Tania.

Les baigneurs restent près du rivage (ici aux Roches Noires)
Les baigneurs restent près du rivage (ici aux Roches Noires)

Rien qu'en l'espace d'une semaine de privation, c'est "environ -30% de chiffres d'affaires" évalue sa collègue Amaria. Une conséquence beaucoup moins fâcheuse pour le snack puisque l'usager des Brisants est avant tout un surfeur ou un pur plagiste profitant du cadre et du bronzage. Le site est en effet peu réputé pour sa possibilité de baignade.

"La peur va retomber dans quelques temps"

A 1 km plus à l'Est, la plage des Roches Noires compte une bonne centaine d'amateurs de farniente. Par contre, les plagistes sont peu enclins à se mettre à l'eau. Il est pourtant 16h en ce lundi après-midi et les vacances sont bien là. Les maîtres nageur-sauveteur confirment le vague à l'âme des baigneurs mais aussi des sportifs.

"En tout et pour tout, il y a peut-être eu 50 surfeurs, bodyboarders aujourd'hui, c'est peu" dit l'un des trois MNS présents. "Mais c'est normal, c'est dans la logique des choses. La peur va retomber dans quelques temps. C'est la même chose que pour la route du littoral" explique-t-il en relativisant.

Pas sûr toutefois que la nouvelle attaque de squale vendredi dernier (voir notre article ) soit de nature à apaiser durablement toutes les craintes. 
Mardi 19 Juillet 2011 - 07:35
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1804 fois




1.Posté par geoportail le 19/07/2011 07:43
"A 1 km plus à l'Est (de la plage des brisants), la plage des Roches Noires..."

Hum... il y a comme une "legere imprecision". Ne serait-il pas plus judicieux de dire "400 metres plus au nord" ?

2.Posté par noe9740000000000000000000000 le 19/07/2011 07:55
Qu'on le dise une fois pour toute , il n'y a pas de requins dans la mer mais des squales inoffensifs (sauf quand ils ont un p'ti creux) .. On peut aller se baigner , faire des sports ...boire l'eau de mer (pour se purger) , pêcher ...
Je fais du surf depuis des lustres et jamais vu un requin (à part l'Etat pour les impôts) ....le coups de soleil , oui ...
Pour calmer les inquiétudes , qu'on envoie les maîtres nageurs faire des rondes à 100 m des rivages avec des détecteurs infra rouge , ou se baigner avec des scaphandres blindés ...
Quelques précautions : se baigner avant d'entrer dans l'eau , ne pas pisser ou autres ...certaines personnes font une bronzette et tout d'un coup entrent dans l'eau ...Pourquoi ? pour pisser ...Pas bon ces rejets qui salissent l'habitat des poissons !

3.Posté par noe9740000000000000000000000 le 19/07/2011 07:56
Qu'on diminue leurs impôts locaux !

4.Posté par sgeg le 19/07/2011 09:52
l'abruti , au lieu de se modérer se déchaine...le manque d'éducation , la grossièreté personnifiés...
manque de respect comme d'hab , pour les accidentés récents , pour les commerçants qui souffrent... le pauvre mec par excellence !

5.Posté par André le 19/07/2011 17:34
Noé a raison,sans commentaire

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales