Santé

Les producteurs péi de concombres veulent rassurer les Réunionnais

Accusé concombre, levez-vous ! Sans procès ni jugement, le concombre a été injustement accusé d'être à l'origine de l'épidémie qui a concerné plus particulièrement l'Allemagne. Finalement, le concombre a été mis hors de cause mais le mal était fait, les consommateurs ont boudé le légume. Même à la Réunion, les maraîchers sont contraints de jeter des tonnes de concombres qu'ils ne parviennent plus à vendre. L'association réunionnaise des producteurs de fruits et légumes dénonce cette psychose et veut rassurer les consommateurs.


 
Les membres de l'association réunionnaise des organisations de producteurs de fruits et légumes (Arop-FL) se sont réunis ce matin à Saint-Pierre pour dénoncer la psychose naissante autour du concombre. La Réunion se trouve à son tour touchée par le syndrome du "concombre tueur". En Europe, il a été établi que le concombre n'était en rien concerné par la crise alimentaire, ce serait des graines germées d'une exploitation de Basse-Saxe (Allemagne) qui seraient vraisemblablement à l'origine de la contamination. Au départ, cette psychose est née de l'accusation des Allemands concernant les concombres espagnols, cela aura suffit à désinformer...

En France, de nombreux maraîchers n'ont pas pu écouler leur production. Avec 90% de la récolte sur les bras, les producteurs de Perpignan ont organisé "un lancer de concombres". Il y a trois jours, c'est le Premier ministre, François Fillon, qui a déclaré que les graines germées étaient la sources de l'épidémie, il a exhorté les Français "à savourer le concombre".

Les concombres réunionnais sont intégralement produits localement

A la Réunion comme ailleurs, les consommateurs "boudent le concombre". Pourtant, les craintes autour du concombre réunionnais sont encore moins compréhensibles qu'en France puisqu'ici le cucurbitacé est un "produit péï". Hors, la crise sanitaire n'a jamais concerné la Réunion. Comme le dit Joël Sorres, président de l'AROP-FL et producteur de melons et concombres à Petite Île, "l'éloignement avec l'Europe et cette fois un avantage, la distance nous préserve."

Vous n'avez plus qu'une seule bonne raison de ne pas manger de concombre, si véritablement vous n'aimez pas ça. Les autres peuvent y aller gaiement sur le rougail...
Mardi 14 Juin 2011 - 16:23
Lilian Cornu
Lu 1302 fois




1.Posté par Cambronne le 14/06/2011 16:51


Étrangement certains penseurs uniques n'invoquent pas le principe de précaution. Ils ne demandent pas de moratoire sur les produits BIOs. Et aucun n'a levé le doigt pour pondre un plan à sortir du BIO.

Par contre c'est un problème sanitaire majeur avec plus de morts que la centrale nucléaire japonaise . Avec ce type de bactérie que nous pourrions retrouver dans n'importe quel abattoir.....

35 morts et 800 personnes ayant des séquelles à vie, voilà en effet qui devraient pousser à réfléchir, à trouver quelle est l'origine du pb, etc...

Mais non, tout va bien puisque l'on nous dit que tout est normal. Le Bio peu donc continuer à tuer tranquillement ...


2.Posté par Kohl PATEX le 14/06/2011 17:21
Sollicitée dans un premier temps pour réhabiliter le légume incriminé, Clara Morgane a préférer laisser sa place aux nouvelles égéries de Marc Dorcel qui devraient descendre de l'avion dans les prochains jours... La Chambre d'Agriculture devrait leur réserver un accueil à la hauteur :-)

3.Posté par Le Troll velu 974 le 14/06/2011 20:36
ouaaaa!! Kohl PATEX m'a tuer !!!

4.Posté par la case de l'oncle tom le 14/06/2011 22:18
les producteurs péï ont raison , contrairement aux apparences les concombres locaux ne viennent pas d'espagne , ou alors c'est de la contrebande comme dirait dsk , lol !
en plus les concombres espagnols n'y sont pour rien au final....mais bon , l'idiot qui se méfie ne tient pas compte de tout ça et continue à boycotter en vertu du principe de prêt-qu'au-sions abrutissant qui tient lieu de raisonnement à la plupart des huitres décervelées qui peuplent l'isle de boubou rebon !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales