Politique

Les principales mesures pour les jeunes, annoncées par Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy s'est prononcé, aujourd'hui à Avignon, sur les mesures à mettre en place en faveur des jeunes, dont le coût global est évalué à 500 millions d'euros. Tour d'horizon.


Les principales mesures pour les jeunes, annoncées par Nicolas Sarkozy
La réforme du lycée remise au goût du jour. Nicolas Sarkozy a précisé à Avignon qu'il présenterait la réforme du lycée le mois prochain avec le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. Le dossier sur l'orientation va être réformé de bout en bout. Le président préconise un droit à la réorientation en cours d'année, la nomination d'un tuteur pour chaque lycéen, la création d'un "carnet de compétences" et plusieurs rendez-vous d'orientation par an.

Concernant l'insertion professionnelle, Nicolas Sarlozy dit être conscient du "parcours du combattant" que cela représente. Ainsi, à la prochaine rentrée, le président de la République propose que les tous les jeunes de 16 ans qui quitteront l'école seront suivis et répertoriés. Ce droit à la formation sera obligatoire jusqu'à l'âge de 18 ans. Pour une poignée d'entre eux, un parcours d'insertion contractualisé sera expérimenté. Il s'agit de lever les obstacles de l'insertion professionnelle en les aidant à obtenir le permis de conduire, acquérir un logement...

Afin de favoriser l'engagement des jeunes dans la société, Nicolas Sarkozy veut la création d'un service civil volontaire inspiré des travaux de Luc Ferry, l'ancien ministre de l'Éducation nationale. 10.000 jeunes seront concernés en 2010, et 70.000 par la suite. Ils pourront travailler dans les hôpitaux, les ONG, les maisons de retraite...

"Peu de décisions fermes"

Du côté de l'université, l'année sera rallongée d'un mois, mesure qui s'accompagnera d'un mois de bourse supplémentaire pour les étudiants de milieu modeste.
L'Unef n'a pas tardé à réagir à ce niveau. le syndicat étudiant dénonce l'insuffisance de ces mesures. "Au-delà de quelques mesures d’urgence utiles qui vont dans le bon sens, le discours de Nicolas Sarkozy en faveur de la jeunesse contient bien peu de décisions fermes d’application immédiate et oscille entre le bricolage de l’existant et la mise en chantier 'd’expérimentations' qui sont un alibi pour ne pas agir", dénonce l'Unef Réunion, par le biais d'un communiqué.

Par contre, il se félicite de l'instauration d'un 10ème mois de bourse pour couvrir les dépenses étudiantes, rappelant que "notre île détient le record du taux de boursier avec 50% d'étudiants boursiers dont 70% aux échelons maximum.
Mardi 29 Septembre 2009 - 19:45
Melanie Roddier
Lu 1020 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/09/2009 21:42
que l'Etat renforce le rôle des missions locales, ce sera déjà un grand pas de fait !! mais comme l'écrivait si bien le rédacteur d'une mission réalisée pour le compte de la Région Réunion sur les missions locales en 2002 (déjà..!), comment voulez vous que des jeunes en situation de précarité (la "clientèle" des missions locales) puisse trouver auprès de certains salariés des MIO, eux mêmes en situation précaire car en contrat aidé pour certains d'entre eux, l'écoute nécessaire et le conseil judicieux, pour entrapercevoir une solution à leur situation...?

pour ceux qui n'en sont pas convaincus, sur le sujet de l'ARAST, je vous renvoie aux propos diffusés par RFO d'une des porte paroles de l'intersyndicale, qui rappelait fort justement que des personnels en souffrance et/ou dans l'incertitude concernant leur propre devenir, ne pouvait pas remplir de manière satisfaisante leurs obligations professionnelles vis à vis d'un public, eux mêmes en situation de détresse...

2.Posté par Encore Blabla le 29/09/2009 21:56
On est habitué avec ses blablas habituels !

C'est INUTILE !

3.Posté par Cambronne le 30/09/2009 07:13
Encore du saupoudrage qui ne fait qu'accentuer la dette ou sont les véritables réformes pour l'entreprise libre et libérale ?

Du goudron et des plumes ça serait sympa faut dire que le Kaiser le petit Nicolas ne sait plus quoi faire

Pour ne laisser personne au bord de la route, qu'ils disent en coeur ,
Mais pour faire simple et vous résumez la situation dramatique de la gorgone administrative française avec toujours plus de taxes imposer arbitrairement par un état Jacobin donc je résume trop facilement rien que les écarts sur la main d'œuvre a celle de la Chinoise ou Indienne , mais je suis désolé mais les vins Sud AF voir Australiens et Californiens, du Chili sont aussi remarquable ; Le Fromage Québécois, l'informaticien Hindou, Les services téléphoniques Mauriciens Marocains ou Asiatiques aussi .... La liste est longue Longuetteeeeeeeeeee pouet pouet sont en générale entre 15 voir jusqu'à 50 % moins chers a produire pour une qualité semblable et même supérieur en technologie avancé a celle de la France. Même les machines outils Italiennes ou Allemandes sont plus rentables ...

Combien de temps encore ce pays va t'il encore taxer les entreprises comme il le fait ...

4.Posté par JUBILATION 57 le 30/09/2009 07:57
Du vent, rien que du vent, une éolienne ce sarko!

5.Posté par bertel le 30/09/2009 08:44
Devant les suppressions massives de postes dans ce qui reste de l'éducation nationale, franchement, on aurait envie de rire si ce n'était pas si sérieux.

"....la nomination d'un tuteur pour chaque lycéen..." ??? ... ou la nébuleuse des mots...

Un dispositif avec des professeurs en nombre suffisant et des adultes formés chargés de compléter l'encadrement suffirait ! Il me semble que cela existait.... avant, même si c'était perfectible !

Détruire pour reconstruire fait partie d'un processus normal d'évolution ! Quand on détruit sans trop savoir ce que l'on va mettre à la place, alors je laisse chacun juge de la responsabilité de ceux qui "disent" !

Bertel de Vacoa

Bertel de Vacoa

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales