Politique

Les premières paroles de François Hollande à la Réunion


Les premières paroles de François Hollande à la Réunion
A niveau local:

Pacte de responsabilité:
"Doit-on avoir des politiques différentes ici à la Réunion par rapport à la métropole? Non. Il faut d’’abord appliquer le pacte de responsabilité, mais néanmoins l’adapter pour les spécificités. J’ai veillé à un taux de modalité plus favorable pour l’outre-mer, à des offres de financements des emplois d’avenir plus favorables, j’ai veillé que nous puissions maintenir les défiscalisations des investissements privés en outre-mer"

"Le sens de ce voyage, c’est de démontrer les atouts de la Réunion et mettre les moyens au service de ce développement. Nous ne sommes pas là pour distribuer des aides, les Réunionnais ont des droits, des projets à faire valoir."

"Logement, hôpital, port, investissement, emploi… François Hollande dit qu’il va annoncer des mesures, des outils spécifiques durant toute cette journée dans ces domaines."

Convention canne: "Je vais venir à l’usine sucrière de Bois Rouge car la fin des quotas sucriers peut menacer la filière. Je vais donc donner des garanties que l’Etat et l’Europe pérenniseront cette filière. Nous allons signer une convention sur la canne qui sera originale et permettra d’avoir un bel avenir"

Réforme territoriale: "Je vais vous faire une confidence. La réforme territoriale a été faite en Outre-mer, et depuis plusieurs années. A la Réunion, il y a 24 communes pour 800.000 habitants. Un département, une Région. Les outre mer ont fait leur réforme territoriale."

Rentrée scolaire: "Les rentrées sont ici parfois difficiles. Les raisons démographiques en sont souvent la cause. Beaucoup d’efforts ont été faits pour la Réunion. Une grande action est menée en Outre-mer pour les emplois d’avenir qui servent, aussi, à améliorer une rentrée scolaire."

Au niveau national et mondial:

Journaliste américain tué en Irak: "Je partage cette émotion, cette compassion, cette révolte. Assassiner un journaliste dans les conditions. Mettre sur Internet cette vidéo, ce meurtre. C’est de la barbarie. La presse doit être préservée, elle est là pour dire, témoigner, commenter. Elle ne doit pas être un objet de conflit. Je déplore mais en même temps je dis prenez conscience de cette entreprise terroriste qui a décidé d’anéantir. Le monde doit organiser la lutte contre ce groupe. J’ai donc proposé qu’une conférence internationale puisse se tenir."

Livraison d’armes en Irak: "On nous a demandé des livraisons d’armes car, paradoxalement, les terroristes sont mieux équipés que les pays qui les combattent. Un premier convoi est arrivé. Nous avons entraîné l’Europe, l’Allemagne vient d’accepter de faire ses livraisons. Nous allons continuer avec comme garantie, de connaître quel usage et qui reçoit bien ces armes. Il ne faudrait pas créer un séparatisme supplémentaire."



Jeudi 21 Août 2014 - 07:42
Ludovic Grondin sur place
Lu 4020 fois




1.Posté par Dutertre le 21/08/2014 09:43
en période de faire des économies un seul avion aurait peut etre suffit :faites ce que je dis pas ce que je fait !!monsieur le président normal?

2.Posté par Etron de Gauche le 21/08/2014 10:25
Doit-on avoir des politiques différentes ici à la Réunion par rapport à la métropole? Non


Pourquoi on subit l'octroi de mer, banane ?

3.Posté par Denis Garnier le 21/08/2014 11:02
François Hollande devrait avoir la franchise de dire à nos compatriotes (réunionnais et encore plus mahorais) que la cause première des maux sociaux et environnementaux qui s'abattent sur leurs îles est leur démographie galopante. Mais aura-t-il ce courage ?

4.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 21/08/2014 18:15
Mon commentaire sur le massacre judiciaire des Pères et le refus de Hollande de répondre aux courriers aurait il été CENSURE ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales