Culture

Les premières lumières du Dipavali de Saint-Pierre

Après plusieurs mois de préparation, le Dipavali de Saint-Pierre a ouvert ses portes au public ce mercredi. L'ouïe, la vue, le toucher, le goût et l'odorat seront à l'honneur sur le front de mer de Saint-Pierre, avec les lumières pour les accompagner.


Les premières lumières du Dipavali de Saint-Pierre
Le cœur du front de mer de Saint-Pierre bat désormais aux rythmes des couleurs, des lumières et des cinq sens, le thème retenu pour cette édition 2010 du Dipavali. Ce mercredi, les festivités du Dipavali ont été officiellement inaugurées en présence du maire Michel Fontaine et d'acteurs du monde associatif sur le site du Jardin de la plage.

Tambours battants, rythmes enivrants, gastronomie ou conférences à thèmes et immersion dans la civilisation tamoule ont rendez-vous avec un public attendu en nombre. C'est en tous les cas le souhait de la municipalité qui a misé cette année sur une organisation plus structurée à travers des associations référentes pour chaque grand thème de la manifestation. 

Le village indien, la Mela, et ses 80 exposants sont donc en position et vous attendent quotidiennement jusqu'à 22 heures. A ne pas manquer, les différents plateaux artistiques et le traditionnel défilé de chars ce dimanche sur le boulevard Hubert Delisle. Zinfos vous propose le programme de la manifestation, jour après jour.

L'ouïe, la vue, le goût, l'odorat et le toucher en programme

Mercredi 3 novembre 2010

10h : Spectacle des associations culturelles sur le Forum
De 18h à 20h : Conférence sur le "Dipavali, la Réunion des lumières" par le Dr Jacques Vigne au Conservatoire à rayonnement régional
- Salle de conférence de la Mela
De 10h à 12h puis de 14h à 15h : Vidéo-projection de clips indiens
De 15h à 17h : Conférence "Les mots tamouls dans la langue créole" par le Professeur Somesh

Jeudi 4 novembre 2010

10h : Spectacle des associations culturelles sur le Forum
18h : Conférence sur "La généalogie" par Frédéric Souprayenmestry et Jean-Régis Ramasamy à la Capitainerie
- Salle de conférence de la Mela
De 10h à 12h : Conférence sur les "Les cinq sens et le sens" par le professeur Germser, spécialiste en yoga
De 14h à 15h : Vidéo-projection de clips indiens
De 15h à 17h : Conférence "Les épices et la cuisine indienne" par Christian Antou

Vendredi 5 novembre 2010

10h : Spectacle des associations culturelles sur le Forum
18h : Conférence sur "Le diabète : questions et réponses pratiques" par le Dr Uvarajen Paratian à la Capitainerie
- Salle de conférence de la Mela
De 10h à 12h puis de 14h à 15h : Vidéo-projection de clips indiens
De 15h à 17h : Conférence "Nadegom ou Bal Tamoul" par Augustin Valmeama

Samedi 6 novembre 2010

10h : Spectacle des associations culturelles sur le Forum
18h Conférence sur "L'héritage spirituel de l'Inde" par Swami Pranavarthananda à la Capitainerie
- Salle de conférence de la Mela
De 10h à 12h : Atelier peinture par Seva International
De 14h à 15h : Conférence "La grammaire tamoule" par M. Hilango
De 15h à 17h : Conférence "Obtention de la carte Pio/Cio" par Maître Caliamou

Dimanche 7 novembre 2010

10h : Spectacle des associations culturelles sur le Forum
Défilé de chars à partir de 18h30 en référence aux cinq sens et en présence de 800 artistes et 23 associations locales
- Salle de conférence de la Mela
De 10h à 12h : Atelier peinture par Seva International
De 14h à 15h : Contes de Ramayana par Seva International
De 15h à 17h : Vidéo-projection de clips indiens
Mercredi 3 Novembre 2010 - 17:02
Ludovic Robert
Lu 3304 fois




1.Posté par tropdefetetuelafete le 03/11/2010 19:11

Que dire du vrai Dipavali qui avait pris son envol à Saint-André avec le succès qu'on lui connait. Aujourd'hui, chacun veut faire son Dipavali et, pire, ils ne se rendent pas compte du mal qu'ils sont en train de lui faire en voulant tirer vers eux la couverture de quelque chose qu'ils n'ont pas créée.
Pour moi, le Dipavali est né à Saint-André...il aurait dû y rester et bénéficier d'une semaine par an de festivité comme l'est la foire de Bras-Panon! Mais je peux me tromper et, si c'est le cas, je vous prie de m'excuser.

2.Posté par ifodivali le 03/11/2010 19:16
Il y a eu le dipavali de saint-andré mais pas de dipaandré de saint-andré, c'est bien dommage car la boucle aurait été bouclée.
Cette fois on va avoir droit au dipavali de saint-pierre. A quand un dipalouis qui s'en irait vers un dipasalé raconter au dipapaul, qu'un dipaport est déjà en préparation et qui une fois terminé laissera la place à un dipapossession qui lui regrettera de ne pas avoir son tramtrain pour une montée vers le dipadenis, un dipadenis dont on connait la passion amoureuse pour une certaine dipamarie pamant d'envie d'aller annoncer son mariage à dipasuzane, qui elle, aime dipabenoit alors que ce dernier rage contre un dipapanon qui ne veut etre l'intermédiaire entre lui et dipaanne qui elle se fait désirer. Une certaine diparose s'inquiète de ne pas pouvoir aller au dipaphilippe à cause du dipavolcan qui n'arrete pas de couler, mais qu'importe, le dipatampon n'étant que la zone de transit entre le dipapalmiste et le dipapierre, on passera par les hauts mais il y a aussi la possibilité d'aller en direction de la ravine du dipacabris...bon, on arrete...! et j'espère que dans un avenir proche, à force de na pas dire, ils finiront par dire et là nous aurons droit aux diandré, DISLOUIS...mais attention tout de même car Mike Brant pourrait se réveiller et réclamer ses droits d'auteur et là on ne rigole plus.

3.Posté par cdd le 03/11/2010 19:58
la fete mêm en pleine semaine, marmay dors pu, travay pu, l'avenir c'est la fête tous les jours à st pir qui va don a zot manzé

4.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 03/11/2010 21:59
la fête,encore la fête "lo maire" la dit i faut faire la fête....st pir c'est un ville la fête...et mon feuille z'impôt lé en fête...et moin lé dan' l'ambians...!!!

5.Posté par Toukontfé le 04/11/2010 01:50
bonjour ! sur DIPAVALI, il y a tellement des chose à dire, qu'on ne sait plus où on doit commencer mais quand même on reste écoeurè quand on est dans une situation chaotique à tous les niveaux,et on se rencontre que la priorité des nos politiques c'est de consacrer des milliers d'euros à glorifier un pays étranger, faire le bonheur à une seule communauté religieuse,.
Dipavali, va se fairedans l'opulence dans tous les communes par des associations religieuses Tamoul et chaque commune va consacrer une somme conséquent pour sa fête ethnico-religieux, de 30 000 euros à 60 000 euros pour les petites communes et prés de 200 000 à 400 000 euros pour les grandes villes (+ tous les logistiques des communes + LA SOMME de la Région et le Département + personnels, matériels occasionnnés compris) en somme la Réunion entière va consacrer voire même dépenser prés des 2 millions d'euros d'argent public pour une fête religieuse indienne. Cela laisse à réfléchir quand même.
Et ça pour une seule communauté religieuse et une seule ethnie pour glorifier son pays d'origine c'est-à-dire qui reste quand même un pays étranger.

En tout cas, maintenant on sait qu'on n'est plus dans un pays républicain et laïque, la valeur républicaine est piétinée, bafouée vu que la religion est propondérante voire même honorée dans l'espace publique et laïque et les réunionnais s'en accomodent trés bien.
qui dit rien consent.

Donc, si on finance la religion tamoul pour son dipavali et gloirfier son pays d'origine, au nom de l'égalité de traitement ethnique et communautaire on doit financer dans une somme égales à notre noël, ¨pâque, ou pentecôte, ou ascension,afin que les chrétiens de la Réunion glorifient leur dieu et leur pays d'origine LA REUNION aussi. et une fête dans l'opulence et la splendeur pareil aux indiens

Avec dipavali au moins on sait, à quoi serve une partie des nos impôts fonciers, de nos impôts locaux et nos impôts indirects par exemple sur les marchandises, sur les produits les plus néccessiteux.
Avec dipavali si vous le saviez pas encore que la CRISE ET LA RESTRICTION BUDGETAIRE C'est pour nous mais pas pour l'ethnie indienne, c'est-à-dire la CRISE ce n'est pas pour tout le monde.

Comment gagner un pactole avec la Région, et les mairies sans rien foutre, sans produire, sans travailler comme un mépris qui bossent comme des esclaves pour gagner 900 euros par mois et bien il faut demander à l'association de TAMIJ SANGAM.
En tout cas j'aimerai voir le dossier et la lettre de motivation de cette association pour avoir 150 000 euros pour une fête religieuse indou ou tamoul et glorifier un pays étranger sa culture, sa société et en même temps dire aux réunionnais chômeurs, des précaires, des exclus, des Rmistes, c'est la crise, restriction budgétaire, je suis désolé il n'y a rien pour vous.
En tout cas les conseillers régionnaux et la commissions qui ont voté cette somme, se fout trés bien de la misère des gens et de leurs difficultés, ça s'appelle le mépris, l'arrogance envers ceux qui triment.
Une dernière chose cette somme près de 2 MILLIONS D'EUROS que la société Réunionnaise va consacrer à DIPAVALI c'est une bonne chose pour les gens des associations comme "monmon papa lé là,qui courent derrière un camion pour nourir leur bébé et les grands enfants, celle de RATENON qui crient contre la vie chère et ainsi celle de saint-jacques (l'abé pierre) au moins ils verront et ils auront de la lumière.


6.Posté par plus de dipavali à saint andre le 04/11/2010 06:46
toute le MELA et parti sur saint pierre ,okilé le dipavali saint andre nana rien que restaurant buvette sur le park du colose,quand noute Maire VIRAPOULLé te là toute té en ordre trop joli aujourdui zot la mette un patte jaune dans la premiere ville du dipavali qui et saint andré
VIRAPOULLé a retourne a ou nou la besoin a ou pou a mette tou sa en place vive saint andré

7.Posté par lafête le 04/11/2010 09:27
vive la fête, la fête partout, la fête tous les jours.Beau programme de vie
http://www.paradicso.com/index.html

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales