Culture

Les précieuses toiles d'Ambroise Vollard aux enchères

Le célèbre marchand d'Art d'origine réunionnaise, Ambroise Vollard, aura marqué l'Histoire, et fait encore parler de lui aujourd'hui... Une partie des inestimables œuvres dont il était le propriétaire se retrouvent, après une longue bataille juridique, mises aux enchères à Londres, puis à Paris.


Les précieuses toiles d'Ambroise Vollard aux enchères
Fils d'un notaire réunionnais, Ambroise Vollard est né en 1866 à Saint-Denis de la Réunion (mort à Versailles en 1939). Ce marchand d'art est devenu l'une des figures de l'art moderne. Son nom a été donné à un lycée de Saint-Pierre et est également inscrit sur la plaque d'un théâtre de l'île. Par ailleurs, au musée Léon Dierx, à Saint-Denis, des œuvres issues de ses "trouvailles", et non des moindres, font encore l'objet d'expositions.

Cézanne, Gauguin, Van Gogh ou encore Picasso dans sa collection

Vollard côtoya les plus grands peintres de son époque. Découvreur de talents, il acheta dès la première heure du Cézanne, du Gauguin, du Van Gogh ou encore du Picasso. Son nom est aujourd'hui cité car un grand nombre des œuvres qu'il a acheté se retrouvent mises aux enchères, suite à des années de procédure destinées à désigner les héritiers de ces trésors.

Un nom se dégageait du lot... Erich Chlomovitch. Ce juif yougoslave se lie d'amitié avec Ambroise Vollard et pendant des années, ils partagent leur passion en rencontrant les plus grands noms. En 1939, Ambroise Vollard meurt brutalement dans un accident de voiture. Sans testament, la collection n'a pas de véritable héritier.

Entre 10 et 15 millions d'euros pour une toile

Alors collectionneur d'art, Erick Chlomovitch place près de 200 peintures dans les coffres d'une banque, à Paris, et regagne la Yougoslavie avec d'autres centaines d'œuvres qui finiront pas se recouvrir de poussières dans les sous-sols du musée de Belgrade. Quelques années plus tard, il est arrêté par les Allemands et meurt en 1942.

Sorties de l’ombre 40 années plus tard, ces toiles déclenchent une pénible bataille judiciaire à l'issue de laquelle le voile ne sera finalement pas réellement levé au sujet de l'acquisition par Erich Chlomovitch des œuvres. Elles sont en cours de dispersion aux enchères, notamment le célèbre tableau d’André Derain, Arbres à Collioure, peint en 1905 et estimé entre 10 et 15 millions d’euros, ou encore le portrait de l’écrivain Emile Zola réalisé par Cézanne dans les années 1862-1864. L’œuvre est estimée entre 500.000 et 800.000 euros.

Les enchères ont démarré il y a deux jours à Londres, puis se poursuivront à Paris la semaine prochaine où le marteau promet de frapper fort...

Portrait d'Ambroise Vollard par Auguste Renoir.
Portrait d'Ambroise Vollard par Auguste Renoir.
Jeudi 24 Juin 2010 - 15:53
Melanie Roddier
Lu 2326 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales