Social

Les pompiers ont levé le barrage devant le Sdis mais seront là demain

Les pompiers en grève depuis lundi rue Monthyon pour le paiement de leurs heures supplémentaires ont levé le barrage peu après 15h cet après-midi. Le blocage est reconduit demain et tous les pompiers des casernes de l'île sont appelés à manifester.


Les pompiers ont levé le barrage devant le Sdis mais seront là demain
 
Les pompiers ne décolèrent pas, même s'ils ont dû lever leur barrage peu après 15h cet après-midi. Ils étaient une soixantaine ce matin, soit une cinquantaine de pompiers et une dizaine d'officiers. Outre les heures supplémentaires dont la base de calcul est contestée par les pompiers qui ont travaillé d'arrache-pied lors de l'incendie du Maïdo, c'est "un malaise social" qui mine le moral des agents et des pompiers, regrette Claudine Morescot, porte-parole de l'intersyndicale Snspp-Pats/Sud/Cfdt.

"Il a traité les chefs de centre d'incompétents", s'indigne la syndicaliste en parlant du colonel Jacques Vandebeulque, avant d'ajouter que la motion de défiance des élus dans cette affaire est bien "le signe qu'il y a un malaise".

Hier, le colonel Vandebeulque est allé lui-même récolter les tableaux de pointage en faisant le tour des casernes. "Ce n'est pas le travail d'un directeur. Et manque de pot pour lui, une note de service est parvenue hier auprès des chefs de centre pour qu'ils envoient à nouveau les tableaux de pointage. En attendant, le colonel abandonne l'ensemble des salariés du Sdis", explique Claudine Morescot.

L'ensemble des casernes de l'île est appelé à manifester demain dès 7h30 devant le Sdis, rue Monthyon à Saint-Denis. Une rencontre avec la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, est prévue demain ou vendredi.

Les pompiers ont levé le barrage devant le Sdis mais seront là demain

Les pompiers ont levé le barrage devant le Sdis mais seront là demain

Mercredi 11 Janvier 2012 - 16:43
Lu 1528 fois




1.Posté par noe 2012 le 11/01/2012 16:22
Nos pompiers font de l'ambiance en rigolant ...ils ne semblent pas trop souffrir comme les grèvistes de l'ex-Arast !!!

C'est une grève dans la bonne ambiance et c'est mieux ainsi ... sauf qu'ils se comportent comme des voyous en bouchant la route avec des poubelles !!
Quel exemple pour la jeunesse !

" Quand l'orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près. " (Gabriel Meunier)

2.Posté par Chik974 le 11/01/2012 21:44
De toute façon, il faut s'attendre à un combat long et dur entre les pompiers professionnels du SDIS974 et leur payeur.
Passer entre 200 et 500 heures par pompier professionnel en IHTS, c'est jouable parceque le texte existe, le CG a l'argent pour payer l'ensemble des SPP mais ce sera à celui qui tiendra le plus longtemps au bras de fer !!!

Au vu du premier dossier encore en cours pour Nassimah DINDAR (L'ARAST), un second venant encore compliquer sa campagne pour les législatives (Le SDIS).
Cela risque soit, d'énerver Nassimah DINDAR ou pour ses raisons politiques personnelles, l'obliger à résoudre rapidement le conflit !!!
Si on tient compte de sa façon de traiter le dossier ARAST en refusant toujours, après deux années de lutte, de payer les indemnités de licenciement des ex employés de l'ARAST.
On n'a le droit de penser que Nassimah DINDAR fera passer les pompiers après le dossier de l'ARAST donc ................................ pas avant septembre 2012 !!!
Parce que si, Nassimah DINDAR fait passer les pompiers professionnels avant les ex-employés de l'ARAST, là c'est une fessée directe aux législatives et une incompréhention totale de la population réunionnaise !!! Faut etre logique dans l'ordre de priorité des deux dossiers.
Par conséquent, je pense qu'il ne faut pas s'attendre à ce que le dossier heures supplémentaires soit traité dans l'immédiat, malheureusement pour les pompiers Réunionnais !!!
Maintenant, il existe d'autres revendications qui elles pourront etre traitées plus rapidement : par exemple, le départ du Colonel VANDEBEULQUE pour ne citer personne !!! Mais, ça c'est encore un autre dossier à lui tout seul !!!

3.Posté par tipic le 11/01/2012 21:51
Ban pompier lé entrain fé la grève devant le sdis la , zot i fé le couillon, si zot i vé capote le directeur, i fo que zot i sorte su le terrain de la persuasion qui fé rigol certin public et zot même, mé le conseil général, le préfet et le ministere ils s'en foutent parceque on ne fou pas un directeur dehor sur du ladi-lafé.
pou zot avoir gainkose, i fo que zot vien sur le terrain de la conviction et zot i aporte des preuves de son incapacité. sinon alé boire d'lo. rente dan zot caserne é alé travail.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales