Actu Ile de La Réunion

Les pétroliers condamnés pour entente sur les prix d'approvisionnement d'Air France


Les pétroliers condamnés pour entente sur les prix d'approvisionnement d'Air France
Le Conseil de la Concurrence a infligé une sanction de 41,1 millions d'euros aux compagnies pétrolières Chevron, Total, Esso et Shell pour entente illicite lors d'un appel d'offres pour l'approvisionnement des avions d'Air France à La Réunion, selon un communiqué publié aujourd'hui.
"L'entente a entrainé une augmentation du coût d'approvisionnement en carburant pour Air France sur l'escale de la Réunion", indique le Conseil dans son communiqué.
On comprend mieux maintenant pourquoi les billets étaient aussi chers sur l'ex-compagnie nationale...
Reste à voir maintenant si les prix vont baisser...

Les pétroliers condamnés pour entente sur les prix d'approvisionnement d'Air France
Jeudi 4 Décembre 2008 - 19:06
Pierrot Dupuy
Lu 1152 fois




1.Posté par papapio le 04/12/2008 19:13
Ah Bon, ils n'ont rien changé alors depuis SHELL en Afrique, les Chaussures de Ministre et le Reste.... Quand reverra t-on les putains de la République en escale à la Réunion via Taiwan ? D'ici qu'on finisse par faire un lien avec le fonctionnement de la Région et es Influences Actionnairistes ...

2.Posté par chabouc le 04/12/2008 19:27
On comprendra mieux aussi bientôt pourquoi le prix du carburant aux pompes est aussi élevé.

3.Posté par fabienne couapel sauret le 04/12/2008 22:45
Cette info est très importante, attendons la suite......

4.Posté par boyer le 05/12/2008 06:26
cette anecdote est l'illustration parfaite de l'ineptie de certains qui suggèrent de "mettre de la concurrence".

Une seule solution pour garantir l'approvisionnement en carburant au meilleur prix: un établissement public du même type que GDF avant sa privatisation

5.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 05/12/2008 10:10
La concurrence ça marche, quand les flics font leur boulot et sanctionnent les abus et ententes... Et ils le font, la preuve. Et plus il y a d'acteurs sur un marché plus il est difficile de pratiquer l'entente car plus il y a de risques qu'un des opérateurs trahisse l'entente ou dénonce aux flics.

6.Posté par Tijeune péî le 05/12/2008 11:29
La concurrence ça marche quand la demande est forte.. il en est que plus difficile de trouver une entente et des partenaire de jeux illégaux !

7.Posté par mike974 le 05/12/2008 11:55
au fait, on ne parle pas de la surtaxe aérienne ?

le prix du baril chute (moins de 45 dollars), le prix à la pompe baisse sensiblement (même à la Réunion ;) mais les compagnies restent très discrètes sur la surtaxe aérienne qui a atteint des sommets (près de 250 euros pour un vol long-courrier) !!

8.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 05/12/2008 12:21
Au contraire... Plus la demande est forte par rapport à l'offre, plus il est facile de se la répartir en sous produisant volontairement à des prix prohibitifs (cas de la téléphonie mobile par exemple, avec une demande énorme) . Il faut au contraire que la demande soit faible pour que les producteurs soient obligés de se battre pour aller chercher "avec les dents" la plus petite part de marché pour survivre.

9.Posté par FRANCO le 05/12/2008 13:08

Qu'Air France engage des poursuites et obtienne dédommagement du préjudice qu'elle a fait subir aux Réunionnais (parce que il faut bien comprendre que ce que les pétroliers leur ont extorqué ils n'ont fait que l'extorquer à leur tour aux Réunionnais ces bons et si dociles 'cochons de payants') et qu'elle leur restitue cet argent volé en finançant des billets dans les trop nombreux cas de drames où les gens n'ont pas les moyens d'acheter des billets. Ce serait une mesure qui prouverait qu'elle n'est pas qu'une entreprise 'pompe fric' mais une entreprise citoyenne n'oubliant pas qu'elle n'existe que par ses clients !
Quant aux associations de consommateurs, je viens d'écouter la présidente de l'UCOR qui dit sans gêne aucune aux Réunionnais 'vous perdez votre temps en réclamant justice et réparation pour vos préjudices du faits de ces voyous' ! J'en déduis qu'une association comme l'UCOR n'aurait comme raison d'être que de permettre à sa présidente de figurer en bonne place dans les cocktails du beau monde réunionnais et les carnets de Farah ?
Dommage ! espérons que l'UFC Que choisir, une association nettement plus proche
du combat des consommateurs réunionnais, s'engagera résolument avec le soutien de tous les Réunionnais lésés dans les poursuites nécessaires de nos gangsters en col blanc !
Quand je pense qu'en préfecture ces gens là osaient 'couiner comme des gorets qu'on égorge' parce qu'on leur demandait une baisse de leurs marges sur un pétrole passé de 147 $ à 40 $ !!!!!

10.Posté par CREOTAS le 09/12/2008 21:11
Je réagis avec retard à cette info ayant lu avec retard l’article complet sur le QdR. Cette affaire me paraît révélatrice de plusieurs problèmes et voire arnaques passés et présents voire futurs.

1 - la première arnaque est l'entente de 4 cies pétrolières sanctionnées logiquement par le Conseil de la Concurrence: elles ne sont d'ailleurs pas très futées: limiter leurs quantités qui additionnées totalisaient exactement les besoins d'AF et augmenter de plus de 30 % d'un coup le carburéacteur.... C’est vraiment pas subtil ! Y’avait de la précipitation ou des comptes dans le rouge ? Du grand guignol en tous cas et de l'arnaque! Indécent!

2 - La seconde arnaque possible ou probable est que si ça s'est produit en 2003, pourquoi n'y a-t-il pas eu d'autres arnaques avant et après 2003? On y apprend d’ailleurs qu’en 1993, Esso avait porté plainte car la CCIR refusait qu’elle fasse partie des groupements gérant l’aéroport ! Un comble !

3 – C’est le scandale de la taxe d’aéroport et on comprend peut-être mieux à présent pourquoi à son sujet, c’est le silence : elles restent si élevées et d’un calcul aussi opaque que les surtaxes carburant… Autres scandale caché dans cette affaire…

4- AF a eu certes raison de porter plainte mais comme le dit A.FRANCO, je ne pense pas qu'elle ait perdu quoi que ce soit: il s'agissait pour elle d'un réflexe commercial dans le cadre d'une guerre des prix, et non pas d’une action judiciaire pour faire triompher le droit... La vraie raison, commerciale et stratégique, contrôler le marché, les fournisseurs, et donc les marges. C'est tout. Et ce sont les CONS-ommateurs qui ont de toute façon payé la note, le coût du carburant étant arithmétiquement répercuté dans le prix des billets… Autre scandale.

5 - Par contre, la surcharge carburant au calcul et aux critères opaques et au tarif le plus élevé que pratique AF continue, alors que le prix du baril chute…. Vous avez dit scandale?

6 - L'article du Quotidien dit qu'AF pourra, si elle le veut, obtenir une indemnisation devant les tribunaux pour le dommage subi. Lequel? Les CONS-ommateurs ont déjà réglé la note, notamment à travers la super surcharge carburant...! Ce serait donc une arnaque de plus si tel était le cas (action en réparation d'AF devant un tribunal), car AF ferait un bénéfice gratuit sans avoir rien perdu.....!

7 - L'Etat touchera le montant de l'amende: 41,1 millions d'euros. Ah bon? Bravo, que du bénéf ! Il n’a rien perdu et après avoir encaissé des taxes sur le carburéacteur, il va en plus encaisser le montant de l’amende.! Tiens au fait, il a rien vu l’Etat dans cette arnaque dénoncée par AF ? Que fait ou qu’a fait la Direction de la concurrence et des prix dans cette affaire ? Quelque chose ? Actuellement, le chariot type, c’est tellement plus important… Vous avez dit gogo ?

8 - Pour mémoire, avec 41,1 millions d’euros, on peut financer 34.250 billets AR Paris-Réunion ou l’inverse au prix moyen de 1.200 euros, ou 41.100 billets au prix moyen (sur une année) de 1.000 euros. Aussi, pour la continuité territoriale ; que va faire l’Etat ? J'attends pour ma part un geste très fort de sa part car il va recevoir 41,1 millions d'euros de recettes imprévues (à comparer avec les 9 millions d'euros qu'il réclame à la Région Réunion, certes à juste titre, mais....). Sinon, nouveau scandale…

CONCLUSION :

Le "jeu" de bonneteau (vous connaissez, avec 3 cartes, dont une de couleur autre à retrouver....) continue entre les "grands": Etat, Région, Cies aériennes et pétrolières.... Mais les CONS-tribuables et CONS-sommateurs (atteints de sommeil?) regardent et paieront à la fin l'addition! Perdu! Pas encore cette fois qu’ils auront de la « chance »….

Ou variante, celui du "pigeon vole" que pratiquent les habitants et touristes dont le billet n'est pas payé par l'administration ou leur "boîte"....! Décidément, à la Réunion, aérien et vol peuvent être pris dans tous les sens (l’essence ?)…..




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales