Société

Les parents réunionnais préfèrent la garde collective à la nénenne

En 2010, près de la moitié des familles réunionnaises utilisent un mode de garde pour leur plus jeune enfant de moins de 11 ans. En priorité, elles sollicitent leur entourage proche, les grands-parents en particulier. Mais les parents en emploi doivent aussi s’adresser à des professionnels de l’enfance pour pallier leurs longues absences. Dans ce cas, la garde collective est privilégiée du fait du coût d'une garde individualisée.


Les parents réunionnais préfèrent la garde collective à la nénenne
 
Déléguer la garde de son enfant n’est pas une tâche facile, surtout lorsque des contraintes liées à la reprise d'un emploi viennent interférer. Une étude de l'Insee vient mettre en lumière les modes de garde privilégiés des parents réunionnais, qu'ils soient tous les deux en emploi ou pas, qu'ils aient la possibilité de faire garder par des grands-parents ou pas.  

En 2010, 46 % des familles réunionnaises qui ont un enfant de moins de 11 ans déclarent confier leur plus jeune enfant à une tierce personne ou à une structure d’accueil autre que l’école.

Pour l’accueil du jeune enfant, les parents font d’abord confiance à leurs proches. Ainsi, les grands-parents sont particulièrement mis à contribution. Ils sont sollicités par 28 % des familles. Dans la culture réunionnaise, l’entourage familial est un repère important.

Avant tout une question de coût

En outre, les membres de la famille ne sont jamais très éloignés sur l’île. Seules 16 % des familles réunionnaises s’adressent à des professionnels de l’enfance. Dans ce cas, les centres d’accueil collectif sont privilégiés : crèche, garderie, centre de loisirs. Ils sont préférés aux "nénennes", qui assurent une garde individualisée de l’enfant. Cette garde individualisée est aussi la plus onéreuse.

Le recours à un mode de garde dépend de la situation des parents ou du parent sur le marché du travail. Les parents sans emploi ou inactifs sont évidemment plus disponibles que les parents qui occupent un emploi. Ainsi, deux tiers des couples d’un seul parent en emploi affirment assumer seuls la garde de leur plus jeune enfant. Un tiers de ces couples a recours à des proches.

Plus disponibles encore, les trois quarts des familles de parent(s) inoccupé(s) se débrouillent seuls. Les couples d’un seul parent en emploi et les familles de parent(s) inoccupé(s) sont majoritaires. Ils rassemblent 62 % des familles réunionnaises avec un enfant de moins de 11 ans.
Mercredi 10 Août 2011 - 11:10
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 908 fois




1.Posté par DoB le 10/08/2011 11:27
Une nénenne, c'est une esclave affectée aux taches ménagère, une nourrice. Chers amis, on n'est plus aux temps margoze.

2.Posté par jason bourne le 10/08/2011 12:37
il est surtout très difficile de trouver une nourrice qui veuille être déclarer ...au black pas de pb ...

je suppose que l'enquête ne tient pas copte du travail au noir !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales