Santé

Les orthophonistes tirent la sonnette d'alarme, une réunion d'information ce soir


Les orthophonistes de l’île s’inquiètent du devenir de leur profession au sein des établissements hospitaliers.  Une réunion d'information est organisée par le SORR (Syndicat des Orthophonistes Région Réunion) ce jeudi soir, à l’hôtel Le Denis dès 19h30. Objectif: Alerter sur "l’urgence de la situation de pénuries d'orthophonistes dans les hôpitaux" et discuter de "la réponse fracassante du ministère de la Santé".

"Vendredi 12 juin, le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière, malgré l’opposition de l’ensemble des grandes centrales syndicales a adopté un décret reclassant les orthophonistes sur les grilles salariales des professions de niveau bac+3 alors que leur niveau de formation et de compétences à niveau bac+5 est reconnu, publié au Bulletin Officiel depuis 2 ans", rapportent les professionnels de santé dans un communiqué.

"Une humiliation pour notre profession"

Une décision en contradiction avec le discours de la Ministre de la Santé, selon eux, rappelant que Marisol Touraine "reconnaît l’urgence de la situation de pénurie et de disparition préoccupante des orthophonistes des hôpitaux et le besoin d’une revalorisation des postes d’orthophonistes".

"Ce reclassement injuste des orthophonistes à un niveau bien inférieur à celui de leurs compétences actuelles est une humiliation pour notre profession, déplore le SORR, dont l’exercice à l’hôpital comme en libéral est en péril".  Ils concluent: "Cette situation est lourde de conséquences pour les patients nécessitant des soins en orthophonie. Elle met en danger l’accès et l’égalité des soins pour tous sur tout le territoire."
Jeudi 18 Juin 2015 - 15:22
Lu 3490 fois




1.Posté par noe le 18/06/2015 19:24
A quoi servent-ils ces gens ?

2.Posté par La réalité...fait peur. le 18/06/2015 21:18
A médicaliser l'échec scolaire de certains enfants Noé. Nous assistons actuellement à une épidémie de "dys" (orthographie, calculie, graphie, etc.) avec la complicité de ces personnes qui prétendent agir dans l'intérêt des enfants, alors qu'en réalité il y a un gros business derrière (augmentation des consultations, prestations sécu, etc.). Il faut voir le nombre de parents qui tentent de justifier les errements scolaires de leurs enfants par ce problème, et là, il ne faut rien leur dire hein...
J'ai même vu, dans une grande surface de l'Est de l'île, une femme insulter un pauvre monsieur à une caisse handicapée en prenant prétexte de sa dyslexie pour passer en priorité !
Heureusement qu'on commence à s'intéresser à ces professionnels de santé.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/11/24/01016-20091124ARTFIG00625-l-ecole-face-a-l-epidemie-de-dyslexie-.php

3.Posté par Laetitia BERTAINA le 19/06/2015 00:00
Merci pour ces commentaires qui montrent à quel point notre métier est mal connu et mal compris. Votre commentaire montre l'amalgame qui se fait dans l'esprit de beaucoup de personnes.
Grâce à vous, ce soir, certaines personnes vont pouvoir découvrir ce beau métier qu'est l'orthophonie.
Il ne faut pas tout mélanger.
Il y a un problème réel qui existe et qui est un problème de société. Le système scolaire n'est plus du tout adapté à notre société. Les politiques font mine de trouver des solutions lorsqu'ils agissent mais ce ne sont que des moyens de nous leurrer. Les moyens donnés à l'éducation sont certainement magnifiques en théorie lorsque l'on reste derrière son bureau mais ils ne le sont pas dans la pratique. Du coup nous nous retrouvons en effet face à une augmentation des troubles qui sont au final créés par l'école à laquelle on ne donne pas les moyens. Le rôle de l'orthophoniste est justement de pouvoir faire la part des choses entre ces troubles liés à un contexte et ceux réellement de type DYS.

Alors à quoi servent ces gens? Ces professionnels sont des professionnels qui rééduquent la COMMUNICATION, le LANGAGE et la PAROLE. Ils interviennent auprès d'une population très variée et pour beaucoup de familles ils sont l'espoir de pouvoir un jour trouver ou retrouver une communication avec leur enfant, leur mari, leur femme, leur parent. Ce métier est un métier magnifique où chaque jour on apprend à prendre en considération la personne que l'on a en face, avec son histoire, sa personnalité, son trouble, ses potentiels et ses différences, pour réussir à communiquer. Chacun de nous peut un jour avoir besoin d'orthophonie. MOBILISONS-nous pour que ce métier soit reconnu à sa juste valeur et qu'il puisse continuer d'exister.
Alors je vous remercie encore car grâce à vous ce soir des personnes auront pu connaître ce métier fantastique.

4.Posté par noe le 19/06/2015 07:24
Merci pour ces précisions !

5.Posté par Elargir ses horizons ! le 20/06/2015 01:11
Bonsoir,

Actuellement étudiante en orthophonie, je suis sidérée par la vision restrictive et biaisée de notre profession, par les gens en général, mais aussi par l'Etat au vu du décret heureusement annulé, car honteux.

Qui sont ces gens ?

Tout d'abord ce sont milliers de personnes qui ont compris l'intérêt de cette profession qui se bousculent pendant des années aux portes des écoles pour avoir la chance de bénéficier d'une formation aussi riche, sur des critères extrêmement discriminatoires et donc sélectifs. Dans chaque centre de formation, quelques dizaines de personnes, les meilleures parmi ces milliers, vont étudier pendant 5 ans en faculté de médecine pour obtenir le certificat de capacité d'orthophonie.

Pendant ces 5 années, le programme étudié est tellement large, tellement vaste, et aussi, difficile. Et ce n'est qu'un pâle reflet de la profession qui se cache derrière. Car ce métier prend tout son sens dans sa réalisation HUMAINE.

C'est un métier où chaque jour on doit mobiliser ses connaissances dans tous les domaines, pour aider au mieux CHAQUE personne à communiquer.
Ceci concerne aussi bien les enfants qui rencontrent des troubles d'apprentissage effectivement, mais pas seulement. Aussi des gens "normaux", des adultes atteints de cancers, de la gorge, de la thyroïde, du cerveau touchant la zone du langage, ou qui ont subi un accident tellement grave qu'ils en ont perdu l'usage de la parole, des handicapés de naissance, tant d'autres, mais aussi et surtout aujourd'hui, les personnes âgées. Les maladies neurodégénératives sont de plus en plus fréquentes, et nous, orthophonistes que nous sommes, considérés comme nous le sommes, nous nous adaptons encore à chaque personne, chaque maladie, pour préserver au mieux leurs facultés de communication. Tout à fait à l'opposé du cliché que la société véhicule : de la garderie et du soutien scolaire.

Imaginez-vous maintenant à n'importe quel âge à l'hôpital, victime d'un AVC foudroyant, par chance encore en vie mais incapable de communiquer avec votre entourage. Et que l'on vous annonce le délai de rendez-vous avec un orthophoniste dans cet hôpital, ou qu'il n'y en a simplement pas de disponible. Que les temps qui passe vous éloigne de vos possibilité de renouer avec la parole, et vos proches.

En face, nous demandons juste une rémunération appropriée.
Etudiants et professionnels portent cette profession à bout de bras depuis 50 ans et continueront.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales