Société

Les organisateurs de fêtes sur la plage seront plus surveillés l'an prochain

Quatre jours après un week-end de la Saint-Sylvestre toujours aussi détonnant sur les plages de l'Ouest, la SEM Tamarun a dressé hier le bilan définitif des tonnages de déchets récupérés sur les lieux de fêtes. Un bilan qui se projette déjà sur la prochaine déferlante, en 2013.


Les organisateurs de fêtes sur la plage seront plus surveillés l'an prochain
Les plages et les sous bois ont donné du fil à retordre aux agents de propreté de la SEM Tamarun. En tout, 9 tonnes pour un estimatif annoncé de 12 tonnes ont été récoltés. En 2011, le tonnage avait atteint les 10,5t soit -14% par rapport à cette année.

La collecte spéciale des bacs poubelles affiche un volumineux 32,5t, dont 9,5t recueillis au sein des abris-bacs. 23 tonnes l'ont été auprès des seuls professionnels de la plage (snak-bar, restaurants,…). Le constat de la part de Tamarun s'impose : "il y a eu moins de déchets des usagers et davantage de la part des professionnels". De quoi prolonger les questionnements des contribuables saint-paulois qui épongent en grande partie cette fête improvisée dont les commerces de plage profitent pourtant grandement.

En 2011, la pesée finale avait affiché un impressionnant 34 tonnes, partagés entre les 16t des professionnels et les 18t des bacs poubelles. 2012 fait donc mieux avec -4,5% de déchets. La collecte du verre reste quant à elle égale d'une année sur l'autre, soit 3,5t.

La rapidité d'action des agents de Tamarun et du TCO a été grandement facilité par le conditionnement réalisé en amont par des usagers consciencieux. Ainsi, "près de 33% de la collecte en sous-bois l'ont été sous forme de sacs remplis par les usagers" précise aujourd'hui la SEM balnéaire.

Grand Anse à Petite Ile inspirera-t-elle Saint-Paul ?

Même si l'heure est encore à la réflexion, Tamarun envisage de perfectionner son approche pour la prochaine marée humaine. Parmi les pistes énoncées, La SEM pense "engager une différentiation de l’origine des sacs par des couleurs différentes (usagers, Tamarun) pour mieux évaluer la participation des usagers, amorcer une collecte sélective du verre au moins sur le périmètre entre la Passe l'Ermitage et le restaurant chez Go".

A la manière du ras le bol des campeurs de Grand Anse à Petite Ile, la SEM Tamarun envisage de "mettre davantage l’accent sur le problème des groupes électrogènes".

Au niveau des sanctions, 2013 verra sans doute l'étau se resserrer autour des organisateurs à qui des "sanctions seront appliquées s'ils venaient à ne pas rendre les lieux dans l’état dans lequel ils l’ont trouvé". Sans doute que le spectacle de désolation retrouvé au niveau de Planch'Alizé ce dimanche matin fera monter d'un degré le niveau de vigilance. La sanction ne fait pour l'instant pas partie du vocabulaire de la municipalité saint-pauloise.
Vendredi 6 Janvier 2012 - 07:35
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1842 fois




1.Posté par noe2012 le 06/01/2012 07:49
Les pollueurs doivent être les payeurs !!!

"Les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit." Proverbe juif

2.Posté par blabla bla le 06/01/2012 08:56
oui oui on connait les discours politique.
promesse promesse

il faut simplement interdire l'alcool de 20h à 6h du matin dans tous les lieux publics et sur les plages

3.Posté par jason bourne le 06/01/2012 09:29
il suffit d'interdire les groupes électrogènes et les sonos sauvages

4.Posté par Chouchou974 le 06/01/2012 10:22
Il faut verbaliser les cochons pollueurs qui n'ont aucun respect. Et en plus ça va remplir les caisses de la municipalité. Pas besoin de faire des discours et de tergiverser!

5.Posté par Fab le 06/01/2012 10:22
Non aux groupes électrogènes qui pollue nos oreilles et la nature. Non aux restaurateurs qui privatisent leurs espaces et font payer l'entrée, comme si le domaine public leur appartenait. Et puis faut voir l'âge des gamins qui rentrent là dedans.. Jusqu'au jour où il y aura un problème grave avec un mineur à l'intérieur...
La première année où j'ai fêté sur la plage c'était en 2003 et tout était ouvert, il y avait un état d'esprit encore meilleur qu'aujourd'hui.
Au fait on n'en parle pas mais il y avait des voleurs qui ont commis leur forfait ce soir là (ils marchaient sur la plage et ramassaient les sacs, vu de mes yeux vu)..

6.Posté par ndldlp le 06/01/2012 12:32
celui qui vient avec sa merde, repart avec sa merde.

pas plus compliqué plutôt que d'aller dans des délires colorés pour savoir qui du quidam ou du professionnel est le plus pollueur !

une bonne interdiction l'an prochain purement et simplement, pour temporiser, et faire comprendre que dame nature a besoin d'un peu plus de respect que cela, et le porte monnaie des contribuables également.

7.Posté par TIC TAC???.. le 06/01/2012 12:32
si la population concernée ne réagi pas a temps,les citoyens seront empoisonnés annuellement par ce genre de cochonnerie qui viendra de plus en plus incontrôlable!!!

8.Posté par ADRIEN le 07/01/2012 07:29
@blablabal.
ce n'est pas tant l'alcool...ce sont toutes ces substances prohibées dont je ne citerais les noms qui arrivent massivement ici

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales