Blog de Pierrot

Les nuages s'amoncellent au dessus du groupe Caillé

Samedi 4 Septembre 2010 - 17:02

Même si tout le monde souhaite que le groupe Caillé s'en sorte, au moins pour la préservation des 3.000 emplois directs concernés, les nuages s'amoncèlent au dessus de la tête de François Caillé.

On annonce la prochaine fermeture des magasins Conforama et des personnalités importantes du groupe quittent le navire.

Pierrot Dupuy et Jismy Ramoudou en débattent et apportent certaines informations complémentaires jusqu'ici passées sous silence.
Karine Maillot
Lu 2894 fois



1.Posté par noe974 le 04/09/2010 17:41

Dommage pour le groupe Caillé . Mais à vouloir investir à tout bout de champ dans du n'importe quoi , on voit les résultats .
Jadis un nommé Bernard TAPIE a voulu faire la même chose et on a vu les résultats désastreux .
Malheureusement certaines banques de la place sont tombées dans des investissements éphémères .
On ne prête qu'aux riches mais attention aux retours .
Dommage pour les travailleurs , ils n'auront que leurs yeux pour pleurer et toucher l'ASSEDIC , tandis que le PDG , lui , il s'en tire à bon compte !!!

2.Posté par avatar le 04/09/2010 17:45

CES LE GRAND FROID TOUS ES CAILLE UN PEUT DE CHALEUR POUR DECAILLE .OUAIS LES PETIT COMMERCE LES ARTISANS LES AGRICULTEURS SPOLIER PAR CES GROUPES PENDANT DES ANNEES N AVAIT PAS LA PRIMMEUS D UNE PREMIERE PAGE EUX UN PETIT ENCAR AVEC VENTE DE SA MAISON OU CES MEUBLES OU MR INTEL CES SUCIDER . CES PAS DE LA HAINE VIT EN VIP HE BIEN ASSUME EN VIP DOMAGE POUR LES EMPLOYER MAIS VOTRE PATRON AVAIT LE VENTRE PLUS GROS QUE.......

3.Posté par mwa la pa di le 04/09/2010 19:24

Toujours triste de voir un groupe se casser la gueule, surtout pour les salariers. Mais le constat est là la gestion de François est désastreuse. Vouloir se prendre pour un De Chateauvieux n'est pas à la portée de n'importe qui. La grenouille qui voulait se prendre pour un Boeuf coute que coute est peu sérieux et même il serait souhaitable pour le groupe de se séparer de son "patron". Cailler doit partir, s'il en à le temps et "les moyens". Mais le constat est là, la faute ne l'oublions pas est à porter par François en tant que boss.

4.Posté par ilo le 05/09/2010 07:39

Malheureusement c'est fini ! ses affaires tournent juste pour se payer, mais il n'arrivera jamais à régler ses dettes ..... les personnalités se dépèchent de quitter le groupe pour négocier financièrement un départ et partir avec un gros chèque ! un peu plus ,un peu moins .........

5.Posté par David le 05/09/2010 10:32

Dommage pour les salariés, faut relativiser. Qui n'est jamais allé faire un tour dans un magasin de voitures du groupe et être accueilli par une bande de vendeurs qui se prennent pour des fonctionnaires ?
Quand tout va bien, on cire les pompes. Quand les difficultés arrivent, les rats quittent le navire. La faute de François Caillé a été de ne pas couper les têtes des parasites assez tôt. Trop de social tue le social.

6.Posté par William le 05/09/2010 11:48


Des années à faire du gras sur le dos des réunionnais. Tout se paye un jour Mr Caillé....
La fin du groupe Caillé pourrait être une opportunité de redémarrer sur des bases seines avec des tarifs normaux pour des gens normaux.

7.Posté par citron galet le 05/09/2010 11:56

Une bonne note à Pierrot Dupuy qui est bien renseigné et qui souligne certaines des vraies raisons de la déconfiture du Groupe Caillé :
- Mauvais choix des cadres dirigeants depuis 2008 (CASPAR et Cie) et abandon complet de la gouvernance et du contrôle de son Groupe pendant près de 2 ans (2008 / 2009)
- Entêtement du PDG dans ses erreurs malgré les nombreux avertissements de certains de ses anciens cadres et fidèles collaborateurs (qui au lieu d'être écoutés ... ont été licenciés ou écartés pour la plupart !!).
La crise économique n'est pas la véritable cause de l'effondrement de ce Groupe, elle n'en n'a été que l'accélérateur. Mais si François Caillé avait su réagir à temps, son groupe pouvait être sauvé. Au lieu de cela, il continue encore aujourd'hui de valider et de laisser appliquer les mêmes mauvaises méthodes par de nombreux cadres issus de l'équipe dirigeante installée en 2008 et qui sont encore très étonnamment toujours en poste malgré leur incompétence et les résultats catastrophiques qu'ils ont provoqués ...

8.Posté par Billoute le 05/09/2010 13:06

Avec une base saine , ce bateau géant sans capitaine , va couler pour de mauvaises directions et trajectoires, ou sont les syndicats ?

9.Posté par MONANY le 05/09/2010 19:18

j'ai eu le plaisir par le passé de travailler pour Mr CAILLE ,c'est un Monsieur que j'apprecie et je respecte ,je suis sincèrement désolé pour les difficultés que rencontre son groupe .
je suis plus pleiné que cela rejouisse certains
Bon courage Monsieur CAILLE

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/09/2010 20:17

Si le/la DRH et les salariés protégés s'insèrent dans le plan de départ volontaire, c'est que la contrepartie financière est conséquente et que certains n'ont pas envie de s'emm...avec les négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi qui doit ou devra intervenir.

Petit point de détail : le groupe caillé a eu recours à un LBO au début des années 2000. Le LBO est il toujours en cours ? les actionnaires du LBO ont ils envie de procéder à une recapitalisation en remontant les dettes au niveau du capital ?

Mais cela reviendrait sans doute à modifier substantiellement l'actionnariat historique, sont ils prêts pour cela ?

Si ensuite, il a racheté des entreprises moribondes, faut peut être aller taper à la porte de ces anciens propriétaires..

sinon, on peut toujours conseiller de brûler le stock....

11.Posté par Lea le 05/09/2010 21:12

François Caillé n'a jamais été un bon gestionnaire. Ce n'est ni son goût ni son métier. Il a toujours été un visionnaire très ambitieux et, quoi qu'on en dise, a souvent eu de très bonnes idées et intuitions dans ses choix d'investissements. Jusqu'à récemment il avait eu la sagesse de savoir s'entourer de cadres dirigeants opérationnels qui connaissaient très bien leur PDG, qui lui étaient dévoués à lui et aux valeurs historiques de son Groupe et qui savaient rétablir l'équilibre entre l'appétit parfois dévorant du PDG et les règles de bonne gestion, de management pertinent et d'optimisation des stratégies. N'a-t-il pas eu grand tort de se séparer de ces fidèles collaborateurs, qui plus est dans des conditions souvent brutales, pour céder aux sirènes de son nouveau DG CASPAR qui lui promettait de quadrupler la rentabilité de son Groupe ? On peut légitimement se poser la question aujourd'hui alors que le fameux DG faiseur de miracles a du partir la queue basse devant le constat de ses résultats catastrophiques et regretter que le PDG n'ai pratiquement rien fait depuis un an pour tenter de rétablir une situation qui était déjà grave mais peut-être pas encore désespérée. Il est vrai que l'homme à beaucoup changé et que le vrai visage de François Caillé se révèle aujourd'hui bien moins flatteur qu'on aurait pu le penser ... y compris dans sa propre famille !

12.Posté par David le 05/09/2010 21:52

Quand les profits sont là, les syndicats revendiquent le succès et réclament des primes car c'est grâce au travail des salariés. Quand la faillite arrive, c'est la faute du seul patron.

La victoire a cent père, mais la défaite est orpheline.

13.Posté par citron galet le 08/09/2010 12:38

Voilà ce qui arrive quand on délaisse l’accueil et la qualité du service au client, qu’on abandonne la formation des commerciaux et qu’on oublie les règles élémentaires de bonne gestion d’une entreprise. C’est ce que fait Caillé chez Peugeot et dans ses autres marques depuis de nombreux mois, ce qui explique la dégringolade de ses marques. Quand les directeurs, les chefs des ventes et les vendeurs sont tous persuadés qu’il suffit de faire des promos à longueur d’année et de la pub à la télé pour vendre des autos, fidéliser la clientèle et conserver des parts de marchés ils se trompent lourdement. La clientèle qui les abandonne est en train de leur expliquer qu’ils ne connaissent pas leur métier ... Il est quand même très regrettable et très inquiétant que même François Caillé si beau, si grand, si fort, n’ait pas encore compris cette évidence (ceci expliquant sans doute cela ...) !

14.Posté par DADA le 03/10/2010 08:21

Il est impossible pour lui de rembourser la dette trop importante donc il lui est impossible de continuer.
Il doit ouvrir le capital même entièrement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >