Social

Les négociations annuelles coincent à l'AFPAR

Après six mois de répit, l'AFPAR (association pour la formation professionnelle des adultes à la Réunion) fait à nouveau parler d'elle au niveau social. Ce matin, l'intersyndicale (SAFPTR, CFTC, CGTR, UNSA, CFDT) se réunit à Saint-Denis pour préparer la riposte à la fin de non recevoir de la présidence de l'organisme.


En avril dernier, la tension était déjà montée d'un cran
En avril dernier, la tension était déjà montée d'un cran
Les discussions sur les négociations annuelles obligatoires qui se sont déroulées hier après-midi (de 13h à 23h tout de même) au siège de Saint-Denis n'ont abouti sur aucun accord affirment des syndicalistes remontés. 

"Le président nous propose une enveloppe de 90.000 euros, ce qui ferait environ 15 à 20 euros de plus par salarié". Inacceptable selon eux. Une situation d'autant plus tendue que la structure traînerait derrière elle des provisions en vue de litiges d'ex-salariés engagés à son encontre. La somme de 400.000 euros est avancée par certains syndicalistes qui en rajoutent une couche. "Il y a aussi un grand mépris des partenaires sociaux de la part de la présidence de l'AFPAR".

Le mot d'ordre du mouvement de grogne devrait être annoncé dans le courant de la journée. Mais déjà les intentions se font jour : "Nous sommes prêts à occuper les locaux s'il le faut".
Vendredi 21 Octobre 2011 - 09:51
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 883 fois




1.Posté par JUSTICE le 21/10/2011 18:18
il serait temps que moise nice le president de l'AFPAR démissionne de ses fonctions
il faut qu'il cesse de favoriser les gros salaires eu aussi de mener une politique
d'embauche de copinage à l'afpar.

2.Posté par Ben... ma, la mal o ki vraiment... le 25/10/2011 12:04
Justice a raison. Et il est où le nouveau DG ? Quand on pense qu'il a fallu plus de six mois et deux procédures pour le recruter àl'aide de force cabinets de recrutement, à bon prix certainement, on pensait que l'homme providentiel avait été trouvé. D'ailleurs, les dirigeants répondaient aux personnels en colère : le DG sera votre interlocuteur lorsqu'll sera recruté. Apparemment ce n'est plus le cas. A moins qu'il soit en formation...de DG ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales