Politique

Les mesures des Etats généraux presque toutes réalisées selon Penchard

Souvenez-vous des Etats généraux de l’Outre-mer. C’était en 2009. Le gigantesque brain-storming avait débouché sur un panel de mesures touchant presque tous les domaines. Deux ans après, la ministre en charge de l’Outre-mer a annoncé qu’une très large part de ces mesures sont réalisées ou sur le point de se concrétiser.


Les mesures des Etats généraux presque toutes réalisées selon Penchard
 
90% des 137 mesures du Conseil interministériel de l’Outre-mer (CIOM) sont réalisées ou en voie de l’être à court terme, a affirmé mercredi la ministre de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, à l’Agence France Presse.

Marie-Luce Penchard s’exprimait à la sortie du Conseil des ministres, qui a fait un premier bilan des mesures du CIOM, près de deux ans après sa création, le 6 novembre 2009.

Le CIOM est l’aboutissement des Etats généraux de l’Outre-mer, qui avaient été mis en place à la suite de la grave crise sociale qui avait secoué début 2009 les Antilles, la Guyane et la Réunion.

Les mesures du CIOM portaient notamment sur la formation des prix et la concurrence, sur les productions locales et le développement endogène, sur l’égalité des chances ou encore la culture. Outre ces mesures générales, chaque territoire avait des mesures spécifiques.

Pas moins de six ministres (Outre-mer, Intérieur, Travail, Education, Agriculture, Culture) ont pris la parole pour exposer les réalisations, qui se veulent l’expression d’une "relation fondée sur la confiance mutuelle, la responsabilité et la reconnaissance de la diversité des Outre-mer et de leur histoire", selon le compte-rendu du conseil des ministres.

L'opposition ultra-marine n'aura sans doute pas la même lecture

Quelques exemples de réalisations : l’accent mis sur le logement social (6.500 mises en chantier financées soit 2.000 de plus que la moyenne des années précédentes), la lutte contre l’illettrisme et le développement d’internats d’excellence, l’aide aux projets de développement endogènes agricoles depuis 2010 avec une enveloppe de 40 millions par an, les évolutions institutionnelles (départementalisation de Mayotte, fusion région-département en Guyane et Martinique, règles contre l’instabilité en Polynésie) ou encore l’hommage rendu à Aimé Césaire au Panthéon.

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a conclu en rappelant que "depuis 2007, le gouvernement a fait évoluer en profondeur les rapports qui existaient précédemment entre l’Hexagone et les Outre-mer en les plaçant sur une relation d’égalité et de partenariat au sein de la République".

Reste à connaître le son de cloche forcément moins optimiste de l’opposition sur la réalisation des promesses issues des Etats généraux de l’Outre-mer.
Jeudi 27 Octobre 2011 - 09:37
.
Lu 833 fois




1.Posté par JOSEPH le 27/10/2011 10:18

DE BELLES PROMESSES , prises en2009 , Mme la Ministre mais la plupart des mesures annoncées ne sont pas toujours appliquées ! Le coût de la vie ne cesse d'augmenter de façon importante ET INQUIÉTANTE DANS NOTRE ÎLE : MÊME DES ADHÉRENTS DE LA MAJORITÉ U.M.P. EN CONVIENNENT ! CONNAISSEZ-VOUS BIEN VOTRE DOSSIER ???

2.Posté par Cambronne le 27/10/2011 15:05
Auto satisfaction n'a pas de limite

tenez j'ai mon ami libéral qui vient de pondre un roman photo sur l'ambiance à l'UMPS voir lien , à écouter sous un bruitage de fond paris brule t'il interprété par la brailleuse Mireille Mathieu

3.Posté par ndldlp le 27/10/2011 18:29
1/ publier la liste
2/ publier l'objectif de la mesure : mesure pour la mesure ou mesure pour corriger, rectifier un déséquilibre ressenti par la population où la mesure se réalise,
3/ publier les conséquences objectives et induites par ces mesures.

faire de mesures qui n'ont aucune conséquence visible pour l'électeur lambda, ce n'est ni plus ni moins que de l'enfumage...ce que l'ump et MLP savent parfaitement faire.

globalement : les mesures sont mises en oeuvre..qu'en retirons nous?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales