Economie

Les mesures de Marie-Luce Penchard en faveur de l'agriculture

C'est sur l'exploitation de Bernard Maratchia, à Ligne Paradis, que plusieurs mesures attendues de longue date par les agriculteurs ont été annoncées par Marie-Luce Penchard. Résultat, trois décrets relatifs à l'arrêt tarifaire sur la bagasse ou au coût des intrants devraient être bientôt publiés. Par ailleurs, l'Association réunionnaise pour la modernisation de l'économie fruitière, légumière et horticole (Armeflhor) bénéficiera d'une enveloppe de 40.000 euros à partir de 2010.


Les mesures de Marie-Luce Penchard en faveur de l'agriculture
Les exploitants agricoles attendaient impatiemment les mesures de la ministre de l'Outre-mer concernant diverses revendications de la part des principaux syndicats locaux : FDSEA et CGPER.

Plusieurs décrets, trois précisément, seront publiés au Journal officiel d'ici quelques semaines. Le premier d'entre eux concerne un arrêt tarifaire pour la bagasse qui devrait être publié avant la fin de la semaine. S'il permettra d'officialiser la distribution de cette prime, il faudra néanmoins attendre les décisions finales de l'interprofession sur la répartition de cette dernière entre planteurs et usiniers.

Quant aux produits intrants de type phytosanitaires ou engrais, un décret fixant leurs coûts interviendra avant la fin de l'année. Cette décision devrait satisfaire nombre d'agriculteurs après que ces derniers se soient plaints des prix anormalement élevés de la tonne d'engrais à l'échelle locale.

La taxe sur le foncier non bâti sera également exonérée à hauteur de 80%. Là encore un décret sera publié d'ici quelques mois et apportera une réponse aux réclamations des syndicats locaux du monde agricole. Des réclamations qui font régulièrement leur retour sur la scène médiatique depuis plusieurs années.

Ceci étant, la filière fruitière, légumière et horticole n'a pas été oubliée. C'est en tous cas ce qu'a souligné la ministre lors de son troisième déplacement de la matinée dans les hauteurs de Saint-Pierre.

Une enveloppe de 40.000 euros pour l'Armeflhor

Le président de l'association réunionnaise pour la modernisation de l'économie fruitière, légumière et horticole (Armeflhor), Jean-Raymond Picard, est on ne peut plus satisfait.

Après la visite de sa structure basée à Bassin Martin à Saint-Pierre, la ministre de l'Outre-mer a rappelé la priorité donnée par le Chef de l'État au développement économique endogène au sein duquel l'Outre-mer doit s'engager. En réponse aux discours et interrogations de Jean-Raymond Picard, Marie-Luce Penchard a annoncé une enveloppe de 40.000 euros qui sera versée à partir de l'année prochaine après avoir été inscrite dans le budget 2010.

Car l'Armeflhor participe bien à cet objectif de développement endogène. En effet, les roses, fraises, fruits de la passion, semences d'aubergine, de mais, d'oignons composent la majorité des espèces objets de serres-pilotes au sein desquelles les rendements, les résistances aux maladies et la qualité sont améliorées, parfois en partenariat avec le CIRAD. Une structure complémentaire à l'Armeflhor.

fdsea___frederic_vienne.mp3 FDSEA - Frédéric Vienne.mp3  (1.11 Mo)


Mardi 24 Novembre 2009 - 14:00
Ludovic Robert
Lu 2052 fois




1.Posté par Yab le 24/11/2009 14:22
encore une fois, on parle de prime bagasse...
M.Robert, il ne s'agit pas ici d'une prime, mais bel et bien du paiement de la bagasse aux planteurs. On n'est pas gentil en leur donnant une prime, on est juste en leur payant le produit de leur travail.

2.Posté par lim le 24/11/2009 19:18
Pour l'instant, Madame M.L Penchard force mon admiration. Je vois en elle du courage, de la clairvoyance. Il en faut pour la mission dont elle est chargée. Affaire à suivre.

3.Posté par hanuman le 22/01/2010 09:54
Je trouve que c'est une très bonne chose, mais bon 40 000 euros c'est l'équivalent de 2ha de tomates... Un peu faible mais bon c'est déjà un bon début ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales