Social

Les menaces de perturbations électriques se précisent

Les actions de mécontentement des agents de la société Séchilienne-Sidec sont sur le point d'aboutir "à n’importe quel moment" précise le communiqué en date du 20 décembre de la CGT Sidec. "Nous sommes à l’aube d’un conflit imminent" poursuit le communiqué qui annonce des actions dès demain mercredi.


Les menaces de perturbations électriques se précisent
La CGT Sidec s'apprête à opérer des actions pour signifier son mécontentement après une période de concertation infructueuse. La société Séchilienne-Sidec produit 60% (les autres 40% sont produits par EDF) de l'électricité à la Réunion à partir des centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge. De l'électricité qu'elle revend à EDF qui, elle-même, la revend à sa clientèle.

Le syndicat rappelle, avant d'en arriver à ces conclusions d'affrontement, qu'elle a alerté la direction depuis des mois sur le sujet de la l'alignement de la majoration, dont bénéficient les fonctionnaires d'État, pour les agents d'EDF et des entreprises privées productrices d'électricité (ENN).

Deux semaines de négociations infructueuses


Depuis le 03 décembre dernier, les organisations syndicales FE CGTG et CGT représentatives du groupe Séchilienne Sidec ont déposé un préavis de grève illimitée.

Les directions, comme le prévoit la loi, avaient jusqu’au 16 décembre 2010, soit plus de 12 jours après le dépôt de ce préavis pour mener à bien des négociations, comme l’oblige l’article L 2512-2 du code du travail.

Le syndicat ajoute que "la direction a ignoré ces fondamentaux en n'organisant des réunions de travail qu’à la demande des autorités préfectorales sous l’oeil des directions du travail".

A la Réunion, un communiqué de la Préfecture daté du 14 décembre 2010 laissait entendre qu’une démarche du Préfet envers les autorités avait été mise en œuvre, qui offrait la possibilité que direction et syndicats puissent entrer au plus vite en ‘’négociation’’ au niveau national.

Tous les Dom

Ce 17 décembre 2010, un courrier a été adressé au Préfet, dénonçant les tentatives des directions locales à vouloir ouvrir des réunions "découplées". Or, le syndicat rappelle l'importance d'une prise en compte globale dans les Dom.

Le communiqué précise : "Nous avons jusqu’ici privilégié au bout du bout la négociation, mais devant le non respect de la loi et de la dignité des salariés de la part de ceux qui brandissent encore le fouet en ce 20 décembre 2010 et qui profitent pleinement du système en l’état, nous mettons en garde les autorités des débordements qui peuvent prendre jour à n’importe quel moment (…) Et dès ce mercredi 22 décembre 2010, en phase avec nos camarades de CTM de la Guadeloupe, nous mettrons en œuvre communément des actions en guise de derniers avertissements...." finit le communiqué.
Mardi 21 Décembre 2010 - 07:27
Ludovic Grondin
Lu 1911 fois




1.Posté par manu le 21/12/2010 07:45
Pff.. vous êtes agaçants, c'est pas le moment de faire ça là ! Franchement, nous prendre en otage comme ça faut arrêter !!

2.Posté par noe974 le 21/12/2010 08:04
Le Droit doit être respecté par tous , sinon blocage garanti !

C'est bien , nous aurons des fêtes comme "lontan" : au clair de la lune , chandelles , bougies , coin du feu , maloya la cour ... Que c'est bon , cette façon de vivre sans soucis !!!! Loin des lampions , dans la tranquillité pour admirer le ciel étoilé , main dans la main à rêver de l'avenir !

"Moi , j'ai un groupe électrogène , je m'en fiche" !!! , dirait Coluche .

3.Posté par Maoul974 le 21/12/2010 09:12
Et c'est comme ça que l'on se fout de la gueule des gens, qu'on les prend en otages ! Nous, notre facture, contents ou pas contents, on la paye toute l'année, alors fichez-nous la paix ! Si vous n'êtes pas contents coupez le jus chez vos responsables au lieu de vous venger sur la population ! Si vos revendications sont certainement justes votre comportement est abusif et pas loyal ! Bonnes fêtes messieurs, pendant que vous pourrirez certainement celles des autres au nom de votre égoïsme !

4.Posté par anti social le 21/12/2010 09:25
Ceux qui perdraient leurs provisions de fêtes de fin d'année stockées dans leur congélateur , en cas de coupures , devront se regrouper pour aller démonter la gueule de ces enfoirés et leur faire payer la facture si ils mettaient leurs menaces en application !
Ces pourris osent parler de " justice " ?

5.Posté par nomwintriss le 21/12/2010 09:44
si c'est la seule façon de vous faire entendre (comme partout d'ailleurs), je vous encourage à frapper où ça fait mal, quand ça fait mal.

6.Posté par ANONYME le 21/12/2010 10:02
post 4: "ces pourris" comme vi dit ben c'est plutôt la nourriture ke néna dans vote congélo ki sava pourrir! si ou lé pas content c'est votre problème prend constant! - la grève c'est un droit - et kan néna cyclone et ke courant y coupe avec ki vi sava disputer? alors ferme votre taquet quand ou nora un temps parce que les "pourris" comme vi dit et ben c'est zote ki travaille nuit et jour pour pouvoir donner courant à toute la population de la Réunion et aussi à l'imbécile ke vi lé!

7.Posté par Citoyenne en colère le 21/12/2010 10:18
Justice? c'est quoi ça pour un CGTiste?!? Que le Ciel pourrisse leur vie entière à ces enfoirés, à commencer le voyou en chef 'Ivan le terrible', jusqu'au dernier plouc de service.

8.Posté par louloutte le 21/12/2010 10:51
Bandes bichiques qui veulent faire grève pour gagner un peu plus l'argent , pensent à ceux qui essayent d'oublier leur sort de RMNistes en faisant un peu la fête !

Donn a nou zot plasse ! Démissionne !

C'est tj la CGTR qui sème la M..... à tout vent ! Syndicat lampion !!!

9.Posté par manu le 21/12/2010 11:11

Un réunionnais révolté et en a marre...


Mais ça zot y peu être sur, si zot y pren a nou en otage, nou laissera pas nous faire !!! beh ou sa nou sa va ? y pren le moun en otage coma... la vie lé dur po tout le moun, chacun ses soucis, nou fé sak nou peu, si la y coupe encore l'électricité nan... ! la population aura le droit d'agir en conséquence puisque c'est elle qui est pris pour cible.. après cherche pourquoi néna bataille.. fo pas chercher loin !!
dommage d'en arriver à là ! Alors, fodrai que tout lé ban moun ter là bas y essay pas faire ça parce que nou réunnionnais nous na marre d'être pris en otage.. et au lieu d'arranger les choses, y fera rien que empirer comme mi voi !!

Néna médiation, syndicat pas koi là bas, zot la engage a zot lé pa po rien, fé tout sak na po fé mais prend pas nous en otage ! fo arrêter zot enfantillage menace menace menace là !!

10.Posté par ANONYME le 21/12/2010 11:33
po ça k lé pas content de la situation? prend la place des grévistes et zote va voir koi zote i fait?
zote y veut faire grève tout simplement parce que zote patron l'a promis à zote une prime ke lu l'a mis par écrit et aujourd'hui lu veut pas donner. Personnellement si mon patron noré fait ça avec moi - moi noré pas laisser tomber et mi croit ke beaucoup y pense comme comme moi - alors les mécontents: réfléchis bien avant d'écrire n'importe koi dans zote post - zote y conné pas le fond du problème et zote y insulte les gens comme ça! quelle honte! vraiment! surtout que moi personnellement moi néna de la famille ki travaille dans une des centrales, alors kan mi li certains choses plus haut alors ça non!!!
comme koi! y gagne trier les intelligents - pour l'instant n'a point trop.....à part post 5 et 2 ke néna un peu de "comprenure"!

11.Posté par jacky le 21/12/2010 12:32
ou sa nou lé.... alor zot y insulte demoun parske le band camarade lé entrain de fé respect zot band droit !!! traiter les travailleurs de " pourris " c'est trop !!! leur demander de demissionner parce que vous pourrez pas feter les fetes à la lumière et que ca touche votre petit confort... alors là c zot c un band la "moukat" ... surtout ne juger pas le patronnat qui fait toujours la sourde oreille quand il s'agit d'augmenter les réunionnais... non c toujours le travailleur qui est malhonnete... jamais les patrons et l'Etat... band' tete de noeuds, en faisant cela les camarades des differentes centrales thermique nous ouvres certainement les portes d'une egalité et d'une reconnaissance des nos droits de domiens

Jacky

12.Posté par chomeur N° 128 673..... le 21/12/2010 12:50
Si vous n'êtes pas contents....tirez-vous !... y'en a beaucoup , beaucoup qui rêvent de travailler....
Vous défendez les droits des domiens ? .....lol !
Vous voulez faire partie du petit cercle des 60 000 sur-rémunérés qui se partagent le gateau pendant que le reste de la population végète entre 400 et 1000 Euros par mois ! Ce sont ces petits qui paieront votre sur-rèm sur leur facture si on vous la donne ! et vous osez parler de " social " ?
ils gagnent combien ces grévistes ?...
Dites-le si vous avez....des burnes !

13.Posté par Paul Emploi le 21/12/2010 12:56
Chers amis, en cette nouvelle année 2011, je vous ouvre les portes de ma maison (afin de vous protéger de la saine colère des réunionnais à la veille des fêtes). Paul Emploi

14.Posté par C le 21/12/2010 13:08
Arrêtez bandes de lâches de nous traiter ainsi ! les centrales thermiques sont des entreprises privées ; à sa tête la SECHILIENNE SIDEC (grand groupe du CAC40 qui refuse de nous attribuer cette prime de peur d'appauvrir ses actionnaires qui ont déjà des salaires extraordinaires et ceci grâce à des créoles qu'ils croyaient incapables et à qui ils ont promis monts et merveilles et bien bézés) Oui, se serait JUSTICE rendue aujourd'hui. Vous ne savez pas notre "historique" ni de quoi vous parlez. Et pour la grève, tout l'monde i sa subir ! Pour vos factures et coupures électriques appelez EDF !

15.Posté par Citoyenne en colère le 21/12/2010 13:41
Arrêt zot terrorisme, bandes de fainéants! Ou fout rien et en plus ou demande tout le temps plus!?! Faut tordre zot cou, avec les emmerdes que ou crée aux pauvres réunionnais! Faudra vous faire payer pour tous les dégâts (appareils électriques en panne à cause des coups de jus, la nourriture gâtée, les fêtes pourries,…)! Mi propose qu'on aille tous (...) la case d'Ivan Hoareau et des autres chefs d'emmerdeurs gratteurs de culs avec des gros privilèges (qu'ils ne partageront jamais avec les autres salariés, bien sûr!).

16.Posté par V.S le 21/12/2010 14:06
Qu'il y ait ou non d'électricité, où est le problème? pour une fois, que les fêtes de fin d'année pourraient se faire dans l'intimité et le silence, chiche ! plus de sonos polluantes à la ronde, on ne va tout de même pas s'en priver, ça fait longtemps que j'en rêve. En revanche, seule ombre au tableau, on ne pourra faire taire les pétards et autres fusées... quel dommage !
Bien sûr, je rigole mais force est de constater que nous assistons impuissants à la radicalisation d'un système où "l'intelligence" fait la révérence à "la bêtise", phénomène que l'on qualifierait de « douleurs de l'enfantement », prémices à une période de grands tumultes, et tout cela au détriment de quoi, de qui...? Le « droit » du pauvre citoyen demeure suspendu aux droits des décideurs, verrues sociétales vivant sur le dos de nos impôts.

Parlons-en de ce droit manifeste que nous revendiquons.... !
- Quels que soient l'élaboration du droit et le soin avec lequel la justice est rendue socialement, il est fréquent que le citoyen ressente la présence d'une injustice qui ne dépend non de l'organisation de la justice, mais de l'inégalité sociale. Peut-on considérer comme "juste" que certains dans la société s'enrichissent, tandis que d'autres s'appauvrissent ? La notion de justice débouche ici sur un problème plus vaste, concernant le fonctionnement de la société.
- D'après une hypothèse philosophique du théoricien anglais du nom de John Rawls : des individus calculant une répartition des biens dans une société à l'intérieur de laquelle ils ignorent ce que sera leur position ne peuvent en principe, favoriser aucun d'entre eux.
Ils seront en conséquence d'accord pour appliquer deux principes :
- « Chaque personne doit avoir un droit égal au système le plus étendu des libertés de base égales pour tous »;
- un "principe de différence" considérerait ensuite que les inégalités (économiques et sociales) sont acceptables, à condition qu'elles soient avantageuses, aussi bien pour chacun que globalement (elles stimulent notamment l'activité économique), et accompagnées par l'affirmation d'une égalité des
- Dans une telle optique, la justice redéfinie comme équité implique l'égalité dans la liberté fondamentale, mais supporte l'inégalité dans les statuts économiques et sociaux. Ne doivent être refusées comme totalement injustes que les inégalités qui ne profiteraient pas à tous.
- Cette conception théorique, pour être mise à l'épreuve du réel, suppose ensuite que, dans une démocratie, on doit chercher une conception politique de la justice capable d'être admise par les différents points de vue (philosophiques, politiques, religieux?). La réflexion sur la justice s'articule ainsi sur le repérage de l'universalité dans l'homme et sur la conception du politique.

17.Posté par ô millionario le 21/12/2010 14:13
A post 12, d'accord avec vous. Des burnes ? je ne sais pas, mais des couilles molles, ah ça oui!!!!!!

18.Posté par Pourquoi ? le 21/12/2010 14:53
La partie de poker menteur continue.

La CGTR peut elle répondre aux questions suivantes:

"Vous prétendez avoir soulevé un problème de Droit. En France, est-ce la prise en otage des usagers qui est chargé de dire le Droit ou est ce la Justice ?

Ne croyez-vous pas que c'est devant le tribunal compétent que vous devez aller faire valoir votre Droit ?

Si vous refusez de réclamer légalement votre Droit, sachez que votre grève sera d'autant plus impopulaire qu'elle aura les relents d'un caprice et non d'une revendication légitime.

La CGTR aurait elle peur des décisions de justice ?

19.Posté par Choupette le 21/12/2010 15:41
Si vous pouviez couper le courant qui alimente tous les lampadaires des villes, du moins celle où j'habite, ça m'arrangerait.

Les aficionados des pétards pourront jouer des explosifs chez eux et ne pas sortir pour aller emmerder leurs voisins. Pas grave s'ils se blessent, ce sera pour la bonne cause... euh, leçon plutôt.

Merci.

20.Posté par C le 21/12/2010 17:19
Citoyenne et autres cons : et si les centrales n'existaient pas ? i voit vraiment zot i koné pas les tenants et les aboutissants de cette affaire ! Pas besoin Tribunal : le décret i existe déjà mais on diré que cé les zoreils ke n'a droit, créole i doit alé tribunal pour faire valoir son droit tjrs mêm refrain. arret prendre créole po des couillons !

21.Posté par Citoyenne en colère le 21/12/2010 21:52
@C... C comme CON! couillon, d'habitude ou gueule 'contre' les décrets! là ça arrange à ou!!?

22.Posté par 1 moun la pa peur a zot le 22/12/2010 00:24
a mwin mi di y faut totoche la direction le 20 décemb' nou vien de feter c l'abolition de l'esclavage
Ban créol y aime crié su de moun y défend zot droit au lieu de voir ke lo band patron y abuse su nout toute zot y préfére défoule su le ban' boug y défend zot carry

com zot y pe voir depuis le 3 décembre la dépose un préavis zordi nous lé le 22 et rien n'avance alor c pas lo band z'employé y prend a zot en otage c lo ban' patron y prend nout toute pou de couyon

sat i di y fo langet lo ban boug y fé la grève dit a li continu fé son macro ek son patron li va gagn son ki mem, li va continué fé le zesclav pou la po patate

Créol arrête crier su sak zot camarade y ve gagné batay pluto pou zot gagn plus arrête avoir peur

Ban gros vaza va continué press tous zot jus après va bèz à zot coud'pied dan zot derrière kan zot y gagnera pu

ARRET EK SA

23.Posté par 1 moun y conné un peu plus ke d'autre le 22/12/2010 01:01
Il serait temps de remettre les point sur les "i"
Les salariés de la Sechilienne-Sidec demandent d'appliquer un article de leur convention collective ( pour eux le Statut Nationnal des IEG). Et là, sur ce point précis, soit l'indice de vie chère dans les DOM, la direction ne sait plus lire. Une parti est appliqué mais pas l'autre. Quand il sagit d'un "Zoreil" qui vient dans les DOM, lui à le plein droit, et le créole plus couillon n'a aucun droit. Ayant une pression au niveau national, les directions font tout pour aller sur une décision fait par un arbitrage qui sera fait par un des ministère de la république. Le problème est que cet arbitrage ne sera pas très loyale car l'état est dans ce dossier juge et parti. Je m'explique : si l'état décide de l'application de cet article, il aura bcp à perdre. Car pour les employés d'EDF aussi cet article n'est pas appliqué. Or tous le monde sait que l'état est actionnaire d'EDF donc fera tout pour prouver la non application de cet article.
Concernant la prise en otage de la population, il est claire que les gens en ont marre d'être pris en otage à chaque fois, mais on voit bien dans cet exemple que sans prise d'otage on obtient rien. La preuve, depuis le 3 décembre le préavis est posé, on est le 22 et toujours rien d'avancer, pas de négociation. Les Directions de ses grosses entreprises s'en foute totalement de savoir si la population risque d'être pénalisé, alors que les employés ont jusqu'à maintenant été correct envers la population en essayant de passer au maximum par la manière douce. Le problème c'est que face à un tel comportement des directions (aucune négociation prévu), les employés vont finir par en avoir marre et durcir le mouvement. Là, les gens diront encore que c'est la faute des employés et toujours pas celle de ses patrons qui veulent faire se qu'il ont envies au dessus des lois.
De toute façons le créole en générale préfère que son camarade reste dans la misère comme lui plutôt qu'essayer de monter avec. C'est sûr il vaut mieux laisser les riches s'enrichir encore plus et laisser le petit créole miséreux dans sa misère.

Un petit mot concernant une procédure en justice, comme tous le monde le sait les procédures en justice sont très longues. Entre le premier jugement dans tel instance du tribunal, un jugement rendu, une procédure d'appel de celui qui a perdu, passage dans une autre instance du tribunal qui se juge incompétente dans cet affaire et j'en passe, entre 3 et 5 ans vont passés, et pendant ce temps là les riches continus de s'enrichir et les pauvres s'enfoncent dans leurs misères.

A bon entendeur

24.Posté par un moun en colère le 22/12/2010 01:15
Sak i dit donne zot place sak y ve travail mwin va répond a zot

si zot y pense ça c'est que zot lé trop couillons pou prendre nout place.

Zot y calcul n'importe qu'elle couillons y gagne fait travail là zot

Réfléchit un peu avant de kosé, si zot na poin de zeuf pou batay , na do moun que néna et que va batay pou gagné

Sak y dit que le band syndicat doit fait zot travail mwin va dir a zot un n'affaire. Si toute syndicat té y travail comme lé not do moun la réunion té fini arriv loin croir a mwin

Vive la CGT

25.Posté par Pourquoi ? le 22/12/2010 09:18
Post 23: Depuis le temps que le décret n'est pas pleinement appliqué, d'après votre analyse, 5 ans de plus 5 ans de moins où est le problème, d'autant que des rappels de salaire seront appliqués pour la période que dure la procédure et même plus.

Je ne vois pas comment les usagers peuvent faire avancer votre revendication: est ce en résiliant leur abonnement ?

Ne pensez vous pas que la CGTR qui s'est faite avoir avec le COSPAR tente de faire parler d'elle sur la place publique, car la résonance est plus grande que dans un prétoire ?

Le justice est lente, mais elle ne peut être contournée quand le dialogue ne s'instaure pas. Manifestement les analyses divergent. Est ce par la justice ou par le chantage qu'est obtenue réparation dans un État de Droit ?

On se demande comment les avocats qui tous les jours intentent des procès au nom de leur client n'ont jamais pensé à recourir aux méthodes de la CGTR !

C'est un problème de maturité qui se pose. Ce faisant n'êtes vous pas entrain de le confirmer ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales