Société

Les marquages privés restent pour le moment de l'ordre du "privé"

Difficile d'obtenir des informations sur la tentative de marquage privé chapeauté par le spécialiste Frédéric Buyle et son compère canadien William Winram. La discrétion: c'est aussi l'option choisie par l'autorité préfectorale voilà trois semaines pour les marquages publics.


 
Lundi matin, en face des Roches Noires, deux requins bouledogues sont en visuel mais pas assez proches pour y apposer les fameuses balises émettrices sur l'aileron dorsal des squales. Voici le seul élément qui filtrera de la part de Georges Masanelli, président du comité régional de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM).

Sur les autres sorties en mer prévues aujourd'hui et celles de la semaine, aucun détail ne sera donné. La discrétion semble être le mot d'ordre général à l'adresse des médias. "Monsieur Buyle est très strict là-dessus : pour qu'il puisse faire son travail dans de bonnes conditions, il ne diffuse pas d'informations". Un bilan de la campagne de l'apnéiste est tout de même envisagé avant son départ de la Réunion, concède la FFESSM.

La pédagogie plus que des résultats coûte que coûte

Des seuls éléments confirmés par les plus proches des sorties marquages, le champion d'apnée est le premier de cordée. Autour de lui, cinq à six autres plongeurs le suivent pour apprendre: "A tour de rôle, car certains travaillent à côté et c'est donc en fonction de la disponibilité de chacun".

La mission de Frédéric Buyle est restreinte dans le temps. Il doit en effet repartir le 4 décembre. D'ici là, "il s'agit de garder la compétence localement pour que les plongeurs qui se sentent capables de poursuivre les marquages apprennent à ses côtés", ajoutera le président du comité de plongée.

C'est évidement sur l'aspect "pédagogique" de sa venue que le président du comité insiste. Un recentrage qui écarte du coup légèrement l'objectif absolu de marquage de 10 requins. "Si on peut tagguer, on tagguera (terme désigné pour définir l'implantation des balises sur les requins, ndlr). En tout cas, la venue de monsieur Buyle n'a pas, du moins de notre part, d'objet scientifique. Bien sûr, si nous pouvons aider le programme de l'IRD, nous le ferons", explique Georges Masanelli.

Enfin, et même s'il est arrivé dans la nuit dimanche sur notre île, l'autre apnéiste Willian Winram a également participé à la première sortie de lundi. "Oui, il est arrivé lundi à 1h du matin et était à l'eau dès 8h", sourit le président du comité.
Mardi 22 Novembre 2011 - 17:47
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1182 fois




1.Posté par noe le 22/11/2011 16:48
Est-ce qu'on va aussi marquer les marqueurs de requins ?

2.Posté par bienvenue le 22/11/2011 20:04
C'est très bien ce renfort pour les marquages.
Un peu dommage que ça vienne de privés...
Au moins, s'ils ne marquent pas ils signalent les requins présents et , je l'espère, ils pourront peut-être nous dire ce qui se cache sous cette ferme aquacole...

3.Posté par pterois le 23/11/2011 06:50
la discretion est préférable quand on sait qu'une ong peut retarder voir faire barrage au travail des plongeurs,merci à mr buyle pour son action ainsi qu à mr masanelli !
il est dommage que la préfecture n'autorise pas le marquage en reserve sur les zones d'attaques ça semblait logique...il n'est jamais trop tard pour bien faire!

4.Posté par transparence? le 23/11/2011 09:56
qu'une initiative privé ne communique pas , rien de choquant , elle est libre de sa politique de communication .
totalement inconcevable qu'un service public , la prefecture adopte une attitude de non communication avec refus de repondre sur les techniques de peche employées ,manifestement devastatrices pour les autres especes ( palangres de cent hameçons).et utilisées dans ou à proximité d'une réserve.
pas de communication non plus sur le reste de l'opération, pourtant financées par le contribuable .il y a de quoi faire bondir la ministre de tutelle de la reserve , mme Nathalie Kosciusko-Morizet, au moment meme où celle ci preconise la transparence des services publics...une remontée de bretelles en perspective pour le préfet?
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/16/nathalie-kosciusko-morizet-veut-une-operation-transparence-des-donnees-publiques_1604708_823448.html

5.Posté par seb .V le 23/11/2011 13:14
Je participe aux ateliers requins et c'est une honte de ne pas avoir de retours sur ce qui se passe.Le groupe que je représente est à 2 doigts de faire un procés aux chargés de communication autour de cette affaire.Nous veillons sur les océans ET aussi sur la terre .Qu'on se le dise .C'est la protection du requin qui est en jeux,et une espèce menacée,c'est pas de la barbapapa !

6.Posté par pterois le 24/11/2011 02:39
à mr seb.V

comment osez vous menacer de procés (injustifiés d'ailleurs) des personnes vous invitant à participer à ces ateliers...vous ne méritez même pas de donner votre avis !Aprés les menaces ,les insultes,l'utilisation de photos de la dernière victime en date avec des propos outrageants en son encontre ...vous avez semble t'il juste envie de vous donner de l'importance...la protection animale ,je n'y crois pas de la part de gens comme vous...
vous devriez avoir honte !


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales