Social

Les magistrats de la Chambre régionale des comptes promettent de se faire entendre

Après son rejet par le Sénat le 18 octobre dernier, et malgré l’opposition unanime de toutes les catégories de personnel, les députés examineront en dernière lecture, le 16 novembre 2011, le projet de réforme des juridictions financières. Les magistrats de la juridiction financière locale, la CRC Réunion-Mayotte, promettent de se faire entendre dès lundi prochain, à quelques heures de l'examen de la réforme à l'Assemblée Nationale.


Les magistrats de la Chambre régionale des comptes promettent de se faire entendre
 
En juillet dernier, la réforme des Chambres régionales des comptes avait connu une parenthèse du fait des vacances parlementaires. Un temps mort salutaire pour l'intersyndicale de la magistrature des Chambres régionales des comptes. Depuis, la riposte s'organise en métropole comme à la Réunion.

A l’instigation du Premier président de la Cour des comptes, le gouvernement a en effet décidé de supprimer, si ce texte était adopté, au minimum un tiers des Chambres régionales des comptes (CRC). Pour l'intersyndicale, les institutions "survivantes" seront mises "à la diète en réduisant dans des proportions inacceptables le portefeuille des comptes des collectivités territoriales qu’elles contrôlent".

Tout naturellement, les syndicats estiment que "le rôle des juridictions financières locales est essentiel pour veiller au bon emploi des fonds publics et pour réguler les excès de la démocratie locale".

Appel à la mobilisation lundi 14 novembre

Selon Marie-Christine Tizon, première conseillère et déléguée locale du Syndicat des juridictions financières (SJF) de la CRC de la Réunion et de Mayotte, la nature du texte actuel engendrera un "relèvement des seuils d’apurement des comptes locaux", ce qui "réduira de façon importante le nombre des contrôles financiers sur les collectivités territoriales et les établissements publics locaux".

Quant à la sensible diminution du nombre de Chambres régionales des comptes (aujourd’hui 27 CRC en métropole et dans les DOM soit une CRC par région administrative) et le passage à 20 CRC au maximum, elle n'aboutira qu'à une "inégalité des territoires devant les contrôles financiers".

La responsable syndicale soutient que la mobilisation des agents réunionnais, comme métropolitains, verra jour à partir de lundi prochain: "Nous appelons à une journée d'action le 14 novembre prochain afin de rappeler aux parlementaires comme aux contribuables l'importance de sauvegarder le contrôle financier local effectué par les CRC". 
Jeudi 10 Novembre 2011 - 18:14
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1591 fois




1.Posté par labri le 10/11/2011 19:26
Méthode imparable: pas de contrôle,pas de délit ! les magouilleurs ne s'en plaindront pas.Il ne faut pas laisser faire!

2.Posté par Le troll 974 le 10/11/2011 20:36
Donc ça ne bosse plus , mais comme c'est des foncs sur rem on va quand meme les payer jusqu'a la retraite !! Super !! J'aime !! Vive Marine !!

3.Posté par citoyen payeur le 10/11/2011 21:01
Une institution qui ne fait que des constats pour ébahir le public n'a aucune importance. Sa suppression , le commun des mortels ne sera pas affecté puisque l'on voit les magouilleurs continuer de tergiverser la gestion de l'argent public alors qu'il paye fort l'impôt. et ces autres là mènent grand train de vie et financent projets dans les pays étrangers impunément.

4.Posté par TEGO le 10/11/2011 21:51
Rendez nous un service rentre zot kaz !

5.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 11/11/2011 06:40
Il est vraiment temps de réduire le nombre de ces parasites jouisseurs qui ne s'agitent que lorsque leur
(très grand) confort de vie est menacé; surtout, ICI, à la Réunion, destination préférée de cette faune
" profiteuse ".Juliette Caranta- Pavard

6.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 11/11/2011 06:46


ERREUR !, LABRI, vous avez tout faux! , les magouilleurs prospèrent, se reproduisent à plaisir ,
malgré - et même AVEC- les magistrats de la C.R.C...
Juliette Caranta-Pavard

7.Posté par noe1 le 11/11/2011 07:50
Ces chambres ne servent pas à grand chose si ce n'est d'empêcher les communes , le département et la région à bien travailler ...Il y a trop de contrôles en ce bas-monde ...Impossible pour les maires de bien travailler pour les administrés ....il faut tout contrôler , alors les dossiers s'entassent et le travail n'avance pas ! Difficile de parer aux urgences et la population souffre !
Trop de contrôles tuent la démocratie !

Ces magistrats semblent les contrôleurs des travaux finis ... Fonction inutile et trop dépensière ....

8.Posté par Mi di à ou franchement le 11/11/2011 11:09
Moi je ne trouve pas qu'il y ait trop de contrôles. Parfois les dossiers s'entassent parce qu'on les laisse pourrir , qu' on refuse de les traiter et là ce sont les citoyens concernés qui souffrent se sentant bafoués ; ceci fausse la vie normale des citoyens concernés et de leurs proches ; ils sont isolés et broyés pendant que d'autres cumulent les pouvoirs. Que vienne la démocratie!

9.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 11/11/2011 19:03
Merci à "ZINFOS" de bien vouloir publier ma "LETTRE OUVERTE" du 20 Août 2010 adressée à Jacques BRANA,ex Président de la Chambre régionale des Comptes de la Réunion; ce, de façon à ce que les non-initiés sachent, avant la manifestation de Lundi, à quel point ces gens là ont des raisons de se plaindre...

10.Posté par james le 12/11/2011 14:12
On veut la lettre on veut la lettre de MMe PAVARD, Mêre de la vérité On veut la vérité

11.Posté par Breizoreil le 12/11/2011 18:17
Alors Zinfos, un peu de courage et publiez cette lettre de Juliette Caranta-Pavard

12.Posté par la règle rien que la règle le 13/11/2011 17:26
Déjà qu' avec les moyens qui leur étaient alloués jusqu'à présent, les résultats de l'action de la Chambre Régionale des comptes restaient assez inaudibles au plan local, alors que cette dernière a des représentants dans l'ile, il est certain qu'avec encore moins de moyens, leur action sera transparente et se résumera peut être à une action de représentation dans les différents cocktails du département.
A qui profite le crime ? Qui a intérêt à ce que les magouilles et copinages soient étouffées ?
L'autre question n'est elle pas l'absence de suivi et de sanction par la justice des quelques RARES délits mis à jour par la CRC ? On attend par exemple avec impatience, les suites du dossier de la SR21.
Pour finir, une question à Juliette CARANTA 6PAVARD, de quoi parle ce courrier du 20/08/2010 adressé à J. BRANA, ex président de la CRC locale ?

13.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 13/11/2011 19:54
A "la règle rien que la règle":
En deux pleines pages, ce courrier retrace les signalements de corruption à la Mairie de St DENIS q ue j'ai adressé au Président BRANA.Ce dernier - SAISI DEPUIS LE 12 JUIN 2007 - s'est réfugié et maintenu dans l'inaction et le silence complice qui caractérise l'attitude des pouvoirs locaux face à cette monstrueuse pourriture, génératrice des pires désordres et discriminations pour la société réunionnaise.
Il dénonce,aussi,l'impudeur de cette magistrature qui, en période d'austérité,(pas pour elle...) s'adonne à de coûteuses mondanités, aux frais des contribuables...
Et dire que Marie-Christine TIZON, déléguée du SJF, ose faire appel aux contribuables pour soutenir cette ridicule mobilisation !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales