Politique

"Les légumes trop chers, c'est à cause des revendeurs et des grandes surfaces"

Nicolas Sarkozy veut une modération des marges sur les prix des légumes et des fruits. "Cet objectif n'est possible que si les grandes surfaces cessent de s'enrichir sur le dos des agriculteurs", a indiqué un maraîcher de Saint-Denis. La grande distribution sera à nouveau sur la sellette cet après-midi à l'Elysée.


"Les légumes trop chers, c'est à cause des revendeurs et des grandes surfaces"
Y-a-t-il trop d'intermédiaires ou des pratiques particulières dans les filières agricoles régionales et nationales ? Sans aucun doute. C'est pour cette raison que le président de la République a programmé pour ce lundi après-midi, "une réunion sur les relations commerciales au sein des filières agricoles". Un vaste débat qui réunira à l'Elysée, "les syndicats agricoles, des coopératives, l'industrie agro-alimentaire, le commerce de gros et de détail, et la grande distribution", a précisé un communiqué de l'Elysée.

Nicolas Sarkozy espère ainsi convaincre les différents intermédiaires des filières agricoles de modérer leurs marges actuelles, qui font grimper les prix des fruits et légumes, aussi bien sur les marchés forains, dans le commerce de gros et de détails que la grande distribution. "Les légumes trop chers, c'est à cause des revendeurs et des grandes surfaces", a accusé un maraîcher de Saint-Denis. "Entre le prix du produit vendu par les agriculteurs à la grande distribution ou aux revendeurs, et celui affiché dans les rayons des grandes surfaces, cela va du double au triple, parfois plus".

Une modération applicable qu'en cas de crise...

Nicolas Sarkozy veut réduire ces écarts. Il veut moins de marges et des marges plus modérées. Le président de la République a semble-t-il déjà obtenu des garanties, puisque la signature d'accords sur la modération des lesdites marges interviendra à l'issue de la réunion avec les ministres Bruno Le Maire (Agriculture) et Hervé Novelli (Commerce), et les représentants de la grande distribution, comme l'a indiqué la communication présidentielle.

Toutefois, il ne faut s'attendre à aucune répercussion positive et immédiate pour la panier de la ménagère. Car, cette modération ne sera applicable qu'en cas de crise dans ce secteur. La question est : la crise mondiale touche-t-elle l'agriculture française ? L'autre point de repère : le gouvernement est-il parvenu à rédiger un projet de loi pour réguler et moraliser les marges arrières imposées par la grande distribution, aux agriculteurs et aux industriels. La réponse est non. Il est vrai qu'en politique, c'est la bonne intention qui compte...
Lundi 17 Mai 2010 - 11:03
Jismy Ramoudou
Lu 2860 fois




1.Posté par Va s'y le légume le 17/05/2010 11:23
"Nicolas Sarkozy veut une modération des marges sur les prix des légumes et des fruits"

Fallait pas faire voter la loi de modernisation économique par l'UMP, qui a donné plus de pouvoir à la grande distrib et aux centrales d'achats. Pov c....!!

"La grande distribution sera à nouveau sur la sellette cet après-midi à l'Elysée"

ooh la grande distrib doit avoir peur....

2.Posté par darkalliance le 17/05/2010 11:36
Le mirage aux alouettes est encore passé ? Quel moulin à paroles et promesses non tenues celui là !

3.Posté par momo le 17/05/2010 11:38
Comment se fait-il alors que les légumes et les fruits locaux soient aussi couteux sur les marchés que dans les grandes surfaces. C'est donc les revendeurs (bazardiers) qui s'en mettent plein les poches! Je parle bien sur des fruits et légumes de la Réunion et des marché"s de la réunion
Un peu de modération quant on voit des avocats à,1.50€/pièce, des papaïes à 2 ou2.5€ le kg. Est-ce qu'ils se rendent compte que 1.50€ est ou était égal à 9,84 FRANCS et des pommes de terre à 1.50€/kg, qui aurait acheté des PdT à 9,84Francs le kg

" Pôvre"France

4.Posté par Cambronne le 17/05/2010 11:44
Ce pays est en pleine soviétisation de quoi je me mêle ? ...
Si un producteur estime que sa marchandise doit être vendu à sa juste valeur qu'est ce qui fera changer les choses ? certainement pas un Président si le gouvernement imposait plutôt des règles vis à vis de la grande distribution lorsqu'elles pratiquent des méthodes de voyons ..
le plus simple serait de boycotter déjà tous les fruits et légumes des grandes surfaces elles réviseraient vite leur conduite immorale comme des fruits et légumes en provenance de l'étranger comme "Israël" achetés moins chers et revendus au même prix que les productions de France, tout comme faire la distinction producteur- vendeur et revendeur fruits et légumes est-elle assez limpide pour le consommateur ?
Tout ca pour dire qu'en plus souvent la grande distribution à la Réunion sont des enflures de première, car en plus ils osent nous vendre des produits avariés. avec la valse des étiquettes ....
Pourquoi ensuite croyez vous que lorsque dans tous les pays du monde, quand une révolte a le malheur d' éclater , les magasins sont les premières cibles du pillage sans vergogne ?
Faudrait aussi que les consommateurs deviennent moins idiots et moutons , les gens devraient s’informer plus "sérieusement" de découvrir d' autres circuits pour se nourrir !!!!depuis toujours les méthodes guerrière marketing de la grande distribution, par leurs effets dévastateurs sur l’économie, l’emploi, les conditions de travail, l’avenir d'un commerce monopolistique , avec le péril d'un agriculture libérale ou l'agriculteur n'est plus capable de vendre au prix sans perdre de l'argent ...

5.Posté par Va s'y momo le 17/05/2010 11:52
A post 3 pourquoi seules les grandes surfaces pourraient s'en foutre plein les poches sur le dos du CONsommateur, les bazardiers aussi z' ont droit. Et comparer à ce que une seule grande surface se sucrent sur le dos du CONsommateurs, c'est encore très loin de ce que se font tous les bazardiers réunis.

6.Posté par franc le 17/05/2010 12:04
qui aurait acheté des PdT à 9,84Francs le kg dites vous ,rien que pour ça je voudrais que l'on reviennent au franc ,histoire de voir le tête du bon peuple faisant son marché et constatant les prix réellement pratiqués

7.Posté par blacko le 17/05/2010 12:08
Mais lors du marché au parc du Colosse, du producteur au consommateur , le prix est quasiment le même que sur le marché forain, petit problème non ?

8.Posté par réponse post 15 le 17/05/2010 12:13
le kilo de citrouille 2,99€ à leader price, et chez un bazardier 1,60€, LE DOUBLE IL Y A UN GROS PROBLEME.

9.Posté par Choupette le 17/05/2010 13:03
Ben, faut les payer les brumisateurs pour tenir la salade au frais !
C'est la grande mode maintenant.
Je trouve ça ridicule et je ne sais pas trop à quoi ça sert sinon à niquer les mise-en-plis ou brushings.
:-/

10.Posté par Choupette le 17/05/2010 13:19
Et on nous dit qu'il faut manger 5 fruits par jour. Quels fruits ? 5 bibasses, 5 longanis, 5 pastèques ?

11.Posté par le zoreille le 17/05/2010 13:42
Je suis entièrement d'accord avec Blacko post 7.Je vais tous les samedi au marché de ST PIERRE et je vois les légumes d'Afrique du sud ou d'ailleurs au même prix (voir moins chers)que ceux produits localement. Alors je me dis que le carburant doit être bigremement cher pour venir de Petite Ile ou d'une autre communes de l'ile.

12.Posté par Polémique Victore le 17/05/2010 14:56
Les agriculteurs péï préfèrent jeter leur marchandise plutôt que de la vendre à un prix raisonnable....
Depuis l'Euros, tout le monde est devenu fou......l'ananas à un franc est passé à 1euros 50.....et tous le reste est pareil....les fruits d'importation arrivent souvent moins chère que les réunionnais.....ils font quatre fois le tour de l'ile avant d'atterrir au marché ou quoi???
A force de prendre les gens pour des pigeons....ils finiront sur la paille....
Faites des prix honnêtes....vous travaillerez beaucoup mieux....

13.Posté par XIII le 17/05/2010 15:51
Qu'est ce que vous croyez, ça coute de l'argent le gros 4X4 rutilant et la subaru dans le garage!!!

14.Posté par goureg le 17/05/2010 15:55
SARKOZY n'est pas un agriculteur; ni même un vendeur de fruits et légumes,pour répondre à MOMO les réunionnais sont devenus un peu fou depuis la départementalisation,il ont voulu aller trop vite et ressembler aux premiers métro qui sont venus habiter dans l'ile,maison en dur grand jardin gazonner,pas d'arbre fruitier car chez lui les feuilles des arbres c'est de la saleté,et ça fait pauvre; surtout quand on ne peut pas payer un jardinier oh(pardon technicien) longtemps quand j'allais l'école je passais par les sentiers des fruits il y en avaient partout on se remplissait les poches et même le cartable, les clôtures c' était du végétale; aujourd'hui c'est plus pour faire jolie clôture en béton de 2 mètres de hauteur pas un arbre fruitier ne dépassant ce mur ;mais des tulipiers du Gabon;l'arbre du voyageur;les fruits niet ;bien sur c'est à méditer

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales