Politique

"Les journalistes ne sont pas les porte-plumes du maire"

Véronique Hummel, membre du SNJ-Réunion (Syndicat national des journalistes) publie un communiqué dans lequel elle condamne les méthodes de Thierry Robert, maire de Saint-Leu, vis à vis de deux journalistes de presse écrite. Elle va même jusqu'à le menacer d'une action en justice. Voici ce communiqué :


"Les journalistes ne sont pas les porte-plumes du maire"
Cela fait deux fois que le maire de Saint-Leu met publiquement en cause deux journalistes de la presse réunionnaise, et cela fait deux fois de trop. Dans un tract diffusé le 25 juin dernier, Thierry Robert accuse un confrère du Quotidien d'avoir "une nouvelle fois ignoré les précisions qui lui ont été soigneusement apportées par mon équipe". La vindicte du maire s'exprime à propos d'un article du 23 juin titré "Augmentation du prix de l'eau", information qui n'est pas confirmée par la mairie mais que le journaliste déduit logiquement des éléments qu'il explique. En montrant la photo de notre confrère en plein reportage, le maire l'accuse d'"altérer les faits". Plus grave encore: ce communiqué diffamatoire est visible sur le site web de la mairie, il peut donc être lu dans le monde entier.

Un mois plus tard, le maire de Saint-Leu s'attaque à un confrère du Jounal de l'île de La Réunion, pour des motifs similaires. A la suite d'un article paru le 22 juillet sous le titre "Thierry Robert dans le collimateur des gendarmes", le maire diffuse un deuxième tract qui parle de "dénigrement". Alors que notre confrère a pris soin de donner la parole à tous les personnes concernées par ce dossier, à commencer par Thierry Robert lui-même.

De toute évidence, le maire de Saint-Leu confond "journaliste" et "porte-plume municipal". Le Syndicat national des journalistes rappelle que la presse est libre (loi de 1881), et que la culpabilisation des journalistes n'est qu'une vieille méthode de censure.

Le SNJ soutient les deux confrères injustement et publiquement mis en cause, et exige que le maire retire le tract diffamatoire du site municipal. Faute de quoi, le SNJ se réserve le droit d'une action en justice.

Fait à Saint-Denis, le 28 juillet 2010

Pour le SNJ-Réunion
Véronique Hummel
Jeudi 29 Juillet 2010 - 16:46
Lu 3820 fois




1.Posté par ALEXANDRA le 29/07/2010 16:56
Le métier de journaliste n'est pas facile ici.
Les journalistes de la presse écrite ne sont pas respectés sauf s'ils sont à la botte des élus
Un véritable journaliste est neutre mais doit révéler tout le contenu du sujet qu'il plaise ou déplaise.
C'est le lecteur qui juge le sujet.
Encouragement pour toute action en justice à venir.
Où est la démocratie ? Nous sommes plutôt en démo-crassie !!!

2.Posté par Cambronne le 29/07/2010 17:37
1.Posté par ALEXANDRA le 29/07/2010 16:56
Le métier de journaliste n'est pas facile ici.
a qui le dites vous , d'autant que vous constaterez les délais que les syndicats de la pignouferie de presse péi mettent pour réagir ...plus d'une semaine c'est ce qu'on appel dans le jargon , action et réaction ...pire que le temps du fût des canons 78 mm pour refroidir ; il leur faut bien un certain temps pour venir défendre le collègue... Heureusement que ce rare et courageux journaliste n'est pas un policier de la Bac de Grenoble il aurait déjà un contrat sur sa tête avec un Maire tyrannique comme l'énergumène de Saint Leu....

3.Posté par Jeff le 29/07/2010 17:59
Encore un qui n'a rien compris et qui pense que la Presse est à sa botte. La bonne réaction serait que les journalistes ne se rendent pas à ses conférences de Presse et ignorent ses "déclarations" généralement péremptoires.

4.Posté par GAMEDE le 29/07/2010 18:35
POST 1: c'est sûr que c'est certainement mieux au SERVICE COM DE LA REGION

Sauf que c'est au TAMPON et que l'AIR EST FRAIS

5.Posté par va s'y le journalisme le 29/07/2010 18:37
Mieux vaut tard que jamais.

6.Posté par Gil Xavier le 29/07/2010 18:39
Bonjour,

Voici ce que j'écrivais il y a un mois sur le Blog de Pierrot ("Quand Thierry Robert dépasse la ligne jaune... ") :

"5.Posté par Gil Xavier le 30/06/2010 13:01 Ouh la la ! J'attends impatiemment une réaction des journalistes et des organisations syndicales de cette profession. Et je prends le pari ("Jean le parieur", m'entends-tu ? que "Le Canard enchaîné" va bientôt parler de cette affaire. Des choses comme ça on sait comment ça commence, mais on ne sait pas comment ça finit... ".

A ma connaissance, "Le Canard enchaîné" n'a pas parlé. Je crois bien que j'ai perdu mon pari.


7.Posté par Citoyen le 29/07/2010 18:41
mouais... j'ai quelques questions

1) le journaliste a t il toujours raison
2) a t on le droit de critiquer les journalistes , ou sont ils au dessus des autres citoyens
3) êtes vous certaine que les journalistes respectent bien la déontologie qui incombe a leur profession

je lis la presse tous les jours depuis toujours. je ne peux que constater les partis pris se trouvant dans les articles du JIR et du Quotidien, les ladi lafé, commérages, approximations, détournement de la vérité, .............

je ne connais pas le fond de l'affaire avec thierry robert, je voudrais juste faire remarquer qu'a mon humble gout de lecteur, les articles du JIR et du Quotidien sont d'une grande médiocrité s'agissant de politique.

ah par contre pour tout ce qui est miss réunion et autres faits divers a sensation, la vous êtes pas mauvais.

je préfère de loin Témoignages, même si je ne partage pas leurs idées, au moins eux ils annoncent la couleur et pour qui ils travaillent !

8.Posté par FRANCO le 29/07/2010 18:46
Pourquoi Thierry Robert ne tiendrait-il pas compte de l'exemple, venu d'en haut, donné par le président de la République, par le 1er ministre et les ministres du gouvernement actuel, par le secrétaire général de l'UMP qui traite les journalistes du journal en ligne www.mediapart.fr de "fascistes" parce qu'ils révèlent les turpitudes et les dessous de l'affaire familiale Bettancourt mère-fille-Banier devenue Woerth-Sarkozy et financement de l'UMP et des présidentielles !!!

Non le métier de journaliste ( sauf pour certains bien sûr ) ne consiste pas à être "le porte-plume" des politiques ou des riches, il consiste à informer objectivement les citoyens sur toutes les réalités de notre société. Il en va de la survie de la démocratie et du respect de la Constitution et des valeurs qui figurent, malheureusement bien trop virtuellement, sur les frontons des mairies, dont celle de St Leu.

9.Posté par Georges le 29/07/2010 18:49
Je ne suis aucunement pour M. Robert, et j'avoue qu'il a des réactions souvent qui me sortent par les trous du nez, mais là je suis d'accord avec lui, il arrive souvent que les informations données par les journalistes sont à côté de la plaque, le nombre de fois où j'ai pu lire des articles, alors que j'ai assisté à certains évènement, étaient carrément faux du début jusqu'à la fin, M. Robert je ne vous apprécie pas, mais je reste convaincu que votre démarche est juste!

10.Posté par Philippe Caussanel le 29/07/2010 18:49
Je ne pense pas que le métier de journaliste soit plus facile ailleurs. Il suffit juste d'une certaine éthique et c'est à cela que l'on reconnait les bons des mauvais.
Quant à M. Robert, je n'ai aucun doute. Il va rapidement passer de la rubrique politique à celle des faits divers ou peut-être une place d'intermittent du spectacle comme clown au Séchoir.

11.Posté par Polémique victor le 29/07/2010 19:55
Beaucoup d'élus douteux confondent information et propagande...Le pouvoir des médias et l'impact sur l'électorat n'est plus à démontrer....en voulant orienter les médias, le politicien qui à de mauvaises intentions cachées tentent de manipuler en masse les populations....
Mais personne n'est dupe......
Une futur casserole de plus à l'actif de ce mauvais élu.

12.Posté par william f le 29/07/2010 21:29
pour ma part je n'ajouterais rien car on va encore me dire que je vise la mairie lool ce qui me fait bien rire.

je crois en la justice et c'est à elle de faire son boulot.

13.Posté par Jpierre le 29/07/2010 23:47
"Le complexe de supériorité masque un complexe d’infériorité sous-jacent. Il se révèle (A. Adler, 1933, Sens de la vie) par des prétentions exagérées, des vantardises, des fanfaronnades, le mépris des autres, le besoin de fréquenter des personnes haut placées, de commander des faibles... Par manque de sentiment de communauté le sujet cherche la compensation de son sentiment d’infériorité en développant son agressivité pour dominer les autres, il s’attaque à des personnes faibles."


14.Posté par Linquiéteur le 30/07/2010 00:14
12.Posté par william f " je crois en la justice et c'est à elle de faire son boulot".

C'est comme croire au père noël.....

15.Posté par kaloupillé le 30/07/2010 00:59
Thierry ROBERT est trés Léger sur le CODE de l'Urbanisme en construisant 3 Logements à But Locatif au TAMPON sans la Moindre Autorisation entre 2003-2005 ( les deux Bungalows forment trois Logements sans aucun Permis de Construire -108 m2 non Règularisables et Plusieurs Régles n'ont pas été Respectées et loués avec un But Locatif avec des Loyers trés Confortables, il est Assis sur le Code de l'Urbanisme , et si tous les Réunionnais faisaient Pareils , c'est L'ANARCHIE TOTALE Qui a couvert l'Affaire ? en Principe il devait Payer devant le Tribunal en Raison de 600 Euros le M2 et pourrait atteindre 648 000 Euros , il ne sait pas Présenter à L' Audience et si son AVOCAT était Maitre Philippe CRESSEN et si c'est lui quel exemple de voir cet Homme pointé tous les 15 Jours au Commissariat avec le probléme du Voisinage avec son MUR , Port D'Armes Quel Image de la Justice ? regardant un AVOCAT qui ose d'Ecrire sur son Front C.E.D.H.=Convention Européenne des Droits de L'Homme à ST André bras de Chevrette en Marchant dans la Rue tous Fiers de Lui et son Collégue ( Michel BAUD qui l'Approuve dans ces CONNERIES ) c'est comme l'Affaire de Jean Louis Viadére Adjoint au Maire de ST LOUIS aussi pour la Construction de Bungalows. (...)
Et aprés Mr Pierre LAVIGNE va nous dire qui faut faire Confiance en la JUSTICE quel Justice CELLE des Criminels et ces Pauvres Réunionnais sont Endetter jusqu'au cou et reste esclaves de leurs vies à JAMAIS à Méditer !!!!

16.Posté par citoyen le 30/07/2010 07:14
Comme disait un certain élu de Saint-Paul (me semble-t-il, ou de Saint-Denis, je ne sais plus) avec son langage peu chatié: "Quand on monte au cocotier, il ne faut pas avoir les fesses sales".

Traduction: à partir du moment où on devient un "homme public" genre élu, il ne faut rien avoir à se reprocher si on ne veut pas voir son image salie.

Cas de M. ROBERT "moustache guidon": une enquête est ouverte. J'attends les résultats. P

ar ailleurs, quand on est élu, se "prendre" des "articles" de presse contre, ça fait partie du métier. Il a le droit de rectifier le tir, mais pas doit-il pour autant attaquer la presse? J'en doute.

Maintenant à la place de T.Robert, je me poserais des questions si plusieurs articles de plusieurs média me mettaient en cause.. Je veux bien qu'on joue une fois les Caliméros, deux fois OK, mais à la longue, c'est plus crédible...

10.Posté par Philippe Caussanel le 29/07/2010 18:49 : d'accord avec la 1ère phrase, pas avec la seconde: je crains que beaucoup de politiques soient comme des carapates: une fois élus, on arrive plus hélas à les faire partir, ils se collent au moindre mandat, et on trouve toujours des électeurs pour les y placer....

Sur le métier et l'éthique de journaliste: je ne suis pas journaliste, alors difficile de parler de ce que je ne connais pas (pressions, ligne éditoriale, réactions des "pontes" locaux...). Mais j'apprécie l'honnêteté et la précision des articles, mais aussi l'esprit critique, voire très critique. Je déteste l'à peu près et la déformation des faits. Ce n'est donc pas un métier facile, si on veut bien le faire.

Et c'est vrai qu'un journaliste n'est pas un "cador" au dessus des lois, et qui sait tout.... Et que ce qui est écrit dans le journal n'est pas forcément vrai ou pertinent. C'est un élément d'information, aux lecteurs d'avoir du recul pour digérer l'info.

La presse locale n'est pas la meilleure (laquelle l'est?) mais il me semble qu'elle est quand même d'un bon niveau dans l'ensemble (allez voir les "feuilles de choux" locales ailleurs...). Mais la critique est aisée...

17.Posté par Manie le 30/07/2010 08:32
Et dire que c'est un ancien journaliste d'Antenne Réunion qui écrit les tracts sur...des journalistes !!!!!!!!!

Belle perf !!!!

18.Posté par Ils nous gonflent ces journalistes le 30/07/2010 09:22
Ils me gonflent ces journalistes
La science infuse, ils peuvent dire n'importe quelle connerie au nom de la liberté de la presse
Il suffit qu'un journaliste subisse un petit inconvénient quelque part sur la planette et ils sont tous la à hurler au scandale. Toutes les autres corporations peuvent crever mais pas eux
Ils ne parlent jamais de leurs privilèges fiscaux et autres
Ce sont des seigneurs ...
ceci dit le thierry robert n'est pas un innocent

19.Posté par Journa Liens le 30/07/2010 10:18
Quelle pantalonnade !

S’il y avait des journalistes qui ne seraient pas les acolytes du pouvoir cela se saurait ! A la Réunion au pire les journalistes leur cirent les bottes au mieux ils écrivent qu’elles brillent. La preuve il n’y a aucun journaliste d’investigation qui enquête sur des affaires et Dieu sait si nos mairies en regorgent et si nos hôtels de région et du département en foisonnent. Quelques pistes peut-être :

- Mairie de Sainte-Marie l’attribution du marché pour les fournitures de bureau avec en promesse celui de la CINOR

- Mairie de Saint-Leu embauche de 120 contrat aidés par une association présidée par un élu de la maire et diriger par un employé communal

- Département : l’octroi de 250 places de formation en d’alphabétisation pour les rmistes à un organisme de formation dirigé par une copine-(...).

J’en passe et des meilleures.

Sauf que si les journalistes vont lever ces lièvres alors il faut dire adieu veaux vaches cochons : Plus de pages achetées par les mairies pour souhaiter un bon Aïd El Fitr, ou un bon Guan Di, plus de pages réservées aux félicitations des nouveaux diplômés, plus de joyeux noël et de bonne année : Zérokalbass-lafumégranboi. Plus d’annonces légales publiées, plus d’abonnements souscrits. Adieu aussi les invitations aux conférences de presse, Adieu aux passes droits. Bref On ferme et on s’en va.

Nous voila donc condamnés avec le jir, le quotidien, antenne et rfo aux inaugurations, aux centres aérés, aux comptes rendu des conseils municipaux, aux pétitions pour le requin guitare, aux voleurs de panneaux isolants et au ral bol des auto-écoles.

Alors arrête ramasse menteur dessus : la liberté de la presse, la déontologie de la profession et l’indépendance vis-à-vis du pouvoir. Qui peut encore y croire ???

Tant qu’a Thierry Robert c’est vrai qu’il est hors catégorie il y avait avant lui les 3V et avec lui c’est les 3I : Infecte, Imbus et Infatué. Comme dirait la reine rouge : « qu’on lui coupe la tête ! »

EKCA Noussaloin

20.Posté par fiuman le 30/07/2010 12:18
Juste une petite remarque concernant Témoignage, ce n'est pas un journal "normal" c'est simplement un outil politique qui n'informe pas et dont le seul but est d'effectuer la promotion de la famille verges, et ce qui est grave c'est que même si vous vous torchez avec ce torchon vous risquez d'attraper le saturnisme !
A jeter avant de l'acheter................

21.Posté par Cambronne le 30/07/2010 13:21
19.Posté par Journa Liens le 30/07/2010 10:18

Il y a bien longtemps que je partage la même vision des évènements au quotidien pléonasme du mot

22.Posté par GAMEDE le 30/07/2010 14:01
tiens Jeff POST 3 encore un vieux de la vieille du SERVICE COM de l'UMP

On reprend du service?

Pas facile de joindre les 2 bouts avec la réforme des retraites de SARKO

23.Posté par Gilles de la Ravine Blanche le 30/07/2010 14:04
Imagine, tu vois un mec comme ça à l'Elysée. Et bien c'est ce qu'on a pour l'instant comme Président de la République. En moins sot mais c'est du même topo. Vive le journalisme libre, vive les journalistes car je continue de penser envers et contre tous que sans la liberté de parler on est moins que rien du tout. Yeah.

24.Posté par numeroflash le 30/07/2010 14:58
Le journalisme d'investigation existe sur l'île de la Réunion malheureusement il n'est pas du tout soutenu. http://www.enqueteprod.com

EXTRAIT :
"La production de films ou de documentaires d’investigation sur l’île de la Réunion est extrêmement difficile. Les deux principaux diffuseurs, RFO et Antenne Réunion sont très réticents à soutenir ce type de projet. Leur argument est simple : le public réunionnais n’est pas intéressé par ce genre de documentaires....."

25.Posté par Jeff le 30/07/2010 15:16
Gamede, désolé mais je ne mange pas à la gamelle de quelque parti que ce soit, je suis encarté nul part. Ma retraite me suffit amplement et je ne rêve de rien d'autre sinon m'impliquer bénévolement dans la vie de la communauté.

Si je peux contribuer avec mon expérience, construite grace à mes erreurs et j'en ferais d'autre, eh! bien je contribue, sachant que je n'ai pas la science infuse.

Je suis contre la réforme des retraites de Sarko ou d'un autre, droite ou gauche, ils sont aussi mauvais dans l'approche de ce grave sujet, car la seule solution serait de tout mettre à plat en nettoyant les écuries d'Augias, c'est-à-dire mettre fin aux privilèges des uns et des autres (Publique et Privé). Aucun parti n'a le courage de le faire, alors je m'en moque de cet échange d'autistes.


26.Posté par Linquiéteur le 30/07/2010 21:29
Le seul journaliste qui a osé s'attaquer à la nomenklatura a été Jacques Thillier. Le reste, c'est à dire presque toute la majorité, y compose. On écrit généralement dans le sens du poil.Il fut un temps où les articles du JIR était supervisés par la préfecture avant publication.
Idem pour les journalistes de métropole. Qui ose titrer sur l'affaire de KARACHI ? Quand vous voyez les journalistes quasi applaudir SARKO lors des voeux à la presse après que JOFFRIN Laurent, de libération ait osé posé une question sur la dérive monarchique de Sarko, vous avez compris que les c.... ( la paire de courage dans le slip), c'est sur option dans ce métier.

27.Posté par GAMEDE le 01/08/2010 22:55
@ ah ah ah post 22, JEFF

... C'est bien connu: QUI S'EXCUSE s'ACCUSE

et il suffit de relire tes postes de campagne électorale pour voir dans quelle "GAMELLE" comme tu dis, tu manges. Mais pourquoi pas, ce n'est pas interdit.

Surtout qu'au TAMPON il y a les frais de CHAUFFAGE à payer.

28.Posté par Bella le 02/08/2010 09:35
Pour en revenir à "l'indépendance" intellectuelle des journalistes , j'ai trouvé plus que suspect le soutien inconditionnel de Mme la Députée maire aux grévistes du Quotidien : comment la traiteront-ils désormais dans leurs colonnes ? Feront-ils preuve d'objectivité ? Comme beaucoup de personnes , j'ai signé leur pétition , envoyé un chèque de soutien ..Même pas le moindre remerciement au lecteur de base , par contre des tonnes de merci aux politiques qui sont venus se faire photographier à leurs côtés ..C'est dire si ces journalistes sont a-politiques ..

29.Posté par CORINE P le 21/12/2010 20:03
Monsieur T ROBERT adore la presse quand il s'agit de faire son éloge!!!!!!Cependant lorsqu'on lui énnonce des faits réels ,il joue à la victime!!!Messieurs les journalistes,bravo !!!!Votre métier est de relater des faits glorieux,ou fastidieux mais tirés de la réalité!!!!La vérité doit etre sue de tous!!!!continuez ainsi!!!!!la presse s'est battue pour etre libre ,ce n'est pas le Maire de St Leu qui en décidera autrement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales