Economie

Les jeunes agriculteurs interpellent le préfet

Après une heure de réunion avec le préfet, Pierre-Henry Maccioni, l'Union des Forces Agricoles de la Réunion (UFA) et la présidente de Jeunes Agriculteurs Réunion, Virginie K'Bidi, ressortent plus ou moins satisfaits. Certes des garanties leur ont été données quant à des aides de l'État mais reste le coup de pouce attendu de la part des industriels... plus incertain.


Les agriculteurs veulent attirer l'attention de l'État sur les difficultés rencontrées suite à la fermeture de l'usine de Bois Rouge. Attirer l'attention mais surtout obtenir des aides. Pour l'heure, la seule véritable garantie est l'aide de 10 euros par tonne de cannes perdues, versée par l'interprofession. Une aide qu'ils jugent insuffisante et insatisfaisante. Selon les syndicats présents, elle ne devrait pas venir des caisses de leur profession mais des industriels de centrale thermique, directement responsables dans cette affaire.

Autre appui revendiqué et obtenu : l'avancement du versement des aides. Ainsi l'Indemnisation compensatoire d'handicap naturel (ICHN), jusqu'alors versée en fin d'année, est avancée en octobre. Le paiement de la taxe foncière pourra se faire lui en différé.

Les agriculteurs ont également demandé au préfet de les appuyer dans leur demande d'aide auprès des banques. Ils souhaitent que les frais d'aggio (conséquences de leurs difficultés à rembourser les prêts) ne leur soient pas imputables.

Les syndicats ont rendez-vous cet après-midi avec les industriels afin de trouver une solution pour indemniser au mieux les pertes subies. Si aucune proposition satisfaisante pour les deux partis ne ressort de la rencontre, ils promettent des actions...

Retrouvez l'interview d'Alain Cataye, secrétaire de l'UFA.
Lundi 14 Septembre 2009 - 15:26
Audrey Caldone
Lu 878 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales