Economie

Les indicateurs de la Chambre des Métiers sentent la fin de crise

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat fait le bilan de son année 2010. Réunis autour de Bernard Picardo, son président, les membres de la chambre consulaire osent parler d'un rebond salutaire de l'activité des ressortissants de la chambre en 2010, chiffres à l'appui.


Les indicateurs de la Chambre des Métiers sentent la fin de crise
Les tensions économiques de 2009 ont beaucoup coûté aux entreprises artisanales. 2.000 emplois avaient été perdus au plus fort des secousses de la crise économique.

Le tableau morose n'en était pas resté à cette seule donnée. "Les artisans ont été nombreux à se plaindre d'un trop plein de charges d'exploitation et d'une perte évidente de trésorerie" avance Bernard Picardo.

Mais 2010 augure d'un tournant qui semble annonciateur d'une reprise. Additionné à une reprise des créations d'entreprises qui affiche une augmentation de 13% et d'un recul sensible des fermetures (-18%), les bons chiffres sont là.

2011 devra composer avec la défisc' et le statut fragile des auto-entrepreneurs

Malgré ce tableau prometteur, "ce qui nous inquiète le plus ce sont les mesures de la défiscalisation ou encore le statut de l'auto-entrepreneur" poursuit le président. Des points d'interrogation dont les effets devraient être connus sous peu. Pour les auto-entrepreneurs, avec la période probatoire de deux ans qui se termine pour pas mal d'entre eux bientôt. Pour la défisc', les conséquences seront visibles à plus long terme.

Sans surprise, parmi les 40.917 emplois dans l'artisanat réunionnais, le haut du pavé est tenu par les emplois dans le bâtiment (6.141 entreprises), suivis par le secteur des services (4.073 entreprises) pour un chiffre d'affaires, tous secteurs cumulés, ayant atteint 1,57 milliard d'euros en 2010.

Plombé par la crise, le secteur du bâtiment n'est pourtant pas celui qui a engrangé le plus de créations d'entreprises. Le BTP, qui reste toujours un indicateur fiable de la morosité ambiante, se révèle une nouvelle fois juste. C'est le secteur alimentaire au contraire qui affiche un +8,3% par rapport à 2009 indique le responsable de l'Observatoire Economique de l'Artisanat, Nadjib Vali.

Autre graphique plus probant : la création d'entreprises est passée d'un poussif 1.489 créations en 2009 à un encourageant 2.055 en 2010. Un dernier chiffre qui vient se caler dans la moyenne de toutes les années précédentes, à l'exception évidemment de 2009, année noire. Pendant le même temps, les radiations d'entreprises sont passées de 1.414 en 2009 à 1.165 radiations en 2010.

L'apprentissage : un autre indicateur

Se décollant du sacro-saint "création-radiation" qui suffisent pourtant à donner un indicateur crédible, Bernard Picardo a voulu attirer l'attention sur l'augmentation significative du nombre d'apprentis inscrits dans des sections de diplômés de niveau 4 et plus. Une vraie réussite. Ainsi, 665 jeunes, représentant 31% des apprentis, y sont désormais comptabilisés, soit 89 de plus qu'il y a un an (+14,5%).

Pourtant, les effectifs inscrits en apprentissage se situent cette année à un niveau légèrement inférieur à celui de l'an passé (-3,2%). 2.111 apprentis sont ainsi dénombrés dans les cinq centres de formation de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Réunion au 31 décembre 2010. Ce nouveau recul, qui intervient après celui de 2009 (-9%), confirme le tassement des effectifs au-dessus de la barre des 2.000 apprentis.

--------------
Quelques chiffres :


L'artisanat à la Réunion c'est plus de 40.000 actifs répartis en quatre secteurs. Les différents corps d'état du bâtiment, avec 43% des entreprises, constituent le premier secteur en nombre d'actifs. Les activités de services qui rassemblent entre autres des mécaniciens, taxiteurs, ambulanciers et coiffeurs occupent un peu plus de 28% des entreprises. Suivent les activités dites de production (17%) et celles de l'alimentation (11%).

Bien que s'agissant avant tout de Très Petites Entreprises (TPE), 4% des artisans inscrits au Répertoire des Métiers exercent avec un effectif supérieur à 10 salariés, ce qui représente tout de même un quart des emplois.  
Mercredi 22 Juin 2011 - 07:21
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1366 fois




1.Posté par Tout va très bien, Madame la Marquise... le 22/06/2011 07:39

2.Posté par noe974 le 22/06/2011 08:12
Il y a moins de gens à la recherche d'un emploi ...et c'est très bien ...
Tout salaire mérite travail !

3.Posté par la case de l'oncle tom le 22/06/2011 08:30
et là.....tu la sens ma fin de crise ?.....ooooooh ouiiiiiii !

4.Posté par vienne le 22/06/2011 09:21
@ post 1 : Voilà quelqu'un de lucide ! Ca sent la fin de la crise...... Ils ont de l'humour au moins :)

5.Posté par yves le 22/06/2011 10:11
Bravo les chiffres ! mais permettez-moi d'avoir une autre lecture svp. La création d'entreprise, et avant tout de la TPE, est souvent, même très souvent, le dernier espoir quand on a cherché, cherché et recherché du travail et rien trouvé. C'est souvent le signe d'une activité économique qui se dégrade bien plus du contraire. Il faut faire attention des conclusions hâtives.
Regardez le taux d'endettement, y compris des retards de cotisations, de ce secteur, et vous comprendrez l'état catastrophique et de désarroi intense d'une majorité de petits artisans, qui souvent ne gagne même pas le smic pour des journées de 12h ou plus. Oui, il y a tout un pan de la population qui espère sur son petit bouleau pour vivre, mais cela ne veut pas dire que l'artisanat se porte mieux.

6.Posté par AVATAR le 22/06/2011 11:45
ET bernard il faut pas mentir combien d entreprise sont en someil depuis des mois et sont toujours repertorié et des entreprises fermé et mort qu on efface jamais pour pouvoir recuperé les subvension en fonction des inscrits ,vos chiffre ne donne pas la realité de la situation actuel ces du copié collé des année anterieur.

7.Posté par Abracabantesque pour ne pas dire idiot ou débile ! le 22/06/2011 12:16
Après avoir raté l'arrivée de la crise,
après avoir été aveugle dans la crise,
Voilà le retour !
La chambre voit la sortie de crise ! Alléluia inchall'ah !
Je vais de ce pas me faire moine .

8.Posté par Pas Glops le 22/06/2011 12:27
Il faut bien qu'ils justifient leurs mirobolants salaires et tout ce qui va avec, voiture de fonction, 13° mois et d'autres primes diverses ! Faudrait tout de même qu'ils pensent à se mettre à la diète , cela devient indécent !!

9.Posté par TEGO le 22/06/2011 14:01
Bernard Picardo. n'est pas comme qui dirait une lumière en tant que président de La Chambre de Métiers et de l'Artisanat . Mais dire que 2010 augure d'un tournant qui semble annonciateur d'une reprise. Additionné à une reprise des créations d'entreprises qui affiche une augmentation de 13% et d'un recul sensible des fermetures (-18%), les bons chiffres sont là.
Je me permets de dire que c'est un raccourci , en France on a toujours eu la " bonne " habitude de présenter les chiffres , les bilans etc ... à qui l'on veut du moment on n'écorche pas l'égo de ceux ou celles qui tirent les ficelles ... Tout va très bien madame la marquise , oui missier le Préfet etc , etc ...
Il faudra bien qu'à un moment on redresse la tête en regardant le ciel pour ne plus être carpette devant des Elites qui se prennent pour DIEU ?
Qu'on m'explique le travail de sape de la CGSS , La CCr , Le Pôle Emploi qui assignent en justice sur des cotisations sociales impossible de payer où une fois encore les huissiers vont se frotter les mains en ramassant à l'appel le fruit de leurs actes si zot na 1 temps regarde le fric fou que se fait un huissier sur cette île . Si par malheur l'entreprise familiale Groupe CAILLE i tien pas mi voit pas comment les très petites entreprises vont s'en sortir .
Qu'on arrête de nous prendre pour des C... , tous ces goyaves de France qui sont là pour 3 ans avec des salaires parfois à la limite de l'insulte par rapport à celui qui vit avec 440 €uros par mois . A bon entendeur salut !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales