Social

Les indemnités des ex-Arast enfin versées

Dans un communiqué publié ce soir, Dominique Baudis, le Défenseur des Droits, annonce que les indemnités des ex-Arast ont enfin été versées par le conseil général de la Réunion et par les AGS.
Voici l'intégralité du communiqué ci-dessous.


Photo d'archives des grévistes de la faim devant les grilles du conseil général
Photo d'archives des grévistes de la faim devant les grilles du conseil général
Lors de son déplacement à la Réunion, les 22 et 23 février 2012, le Défenseur des droits, Dominique Baudis a eu la confirmation de la part de l’AGS Réunion et de Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général que l’accord du 20 janvier 2012 serait respecté.

Dans cet accord, le Conseil général de la Réunion et l’AGS s’engageaient à verser les indemnités légales de licenciement aux salariés concernés en s’en partageant pour moitié la charge. 


M. Baudis avait alors reçu une délégation des ex-salariés de l’ARAST pour leur annoncer que les sommes dues seraient débloquées dès le début du mois de mars. 

Elles viennent d’être versées ce jour-même.


Dominique Baudis, saisi par la CFTC et la Ligue des Droits de l’Homme, est intervenu afin que les ex-salariés de l’Arast bénéficient dans les meilleurs délais de leurs indemnités légales de licenciement, après la liquidation de l’association qui les employait jusqu‘en novembre 2009.


Depuis 2 ans, un conflit entre le Conseil général de la Réunion et l’Association de Garantie des Salaire (AGS) empêchait le versement de ces sommes.


Dominique Baudis souligne l’esprit de responsabilité qui a animé ses interlocuteurs pour trouver une issue au conflit et rétablir les salariés dans leurs droits.


Il rappelle que, dans le cadre de son intervention, il avait préconisé la mise en place d’un guichet unique d’accompagnement à l’attention des ex-salariés de l’Arast. La deuxième rencontre des participants à ce guichet, élaboré avec le soutien des organisations syndicales, de la Caisse d’Allocations familiales, de Pôle Emploi et de la CGSS s’est tenue ce vendredi 2 mars 2012.


Le Défenseur des Droits remercie également le Préfet de la Réunion et ses équipes pour son engagement dans la réussite de cette médiation.
Lundi 5 Mars 2012 - 21:05
.
Lu 1708 fois




1.Posté par loco le 05/03/2012 22:19
Quelle lutte exemplaire pour le respect du droit. Et quelle honte pour les politiciennes et politiciens locaux.

2.Posté par noe 0 à 2012 le 06/03/2012 06:50
Enfin !
Ce feuilleton n'a que trop duré !

Les ex-arast vont sûrement dépenser sans réfléchir , ce pactole !!!! au lieu de la mettre sur un compte bloqué pour les enfants ... Dépenses pour acheter une voiture , faire la fête , s'équiper de n'importe quoi ...et dans quelques jours , plus rien !

"Les économies c'est très bien surtout si vos parents les ont faites pour vous." (Churchill)

3.Posté par Dropak le 06/03/2012 07:43
Bravo Mimoze !!!
Gout à nou Nassimah !!!
Ou té vé pa payer !!!??? Ben ta paye quand même !!! Et chappe estér chappe !!!

4.Posté par Dropak le 06/03/2012 07:54
Té Noé.
A toué la travaile pou sa koué?
Asé okipe lo ki domoune. Zot i fé sak zot i ve ek zot l'argent !!!

5.Posté par DADA le 06/03/2012 09:49
Un grand merci encore a Nassimah DINDAR pour la gestion de cette crise et tous aux urnes pour les legislatives, pour la remercier.

6.Posté par LAPIERRE Daniel le 06/03/2012 11:34
Mise au point,
Je tiens à préciser que les indemnités qui ont été ou vont être réglées ne concernent que les personnels de l'ARAST qui n'ont pas saisi les Conseil des Prud'hommes (Saint-Pierre ou Saint-Denis), ceux dont l'affaire est pendante devant ces juridictions (pas encore de décision) et les salariés protégés dont l'affaire elle aussi est toujours pendante devant les CPH.
Pout ceux qui ont touché leurs indemnités suite à une décision des CPH, cela ne vous concerne pas. Vos indemnités vous ont été réglées, les AGS comme le Conseil Général suivant les condamnations ont interjeté appel. Ces affaires pendantes devant la Cour d'Appel suivent un processus normal, ce qui veut dire que la Cour d''appel de Saint-Denis va se prononcer, sur le bien fondé soit du paiement des indemnités, soit sur le transfert des contrats au Conseil Général.
Cette mise au point me semblait nécessaire et indispensable, car depuis ce matin, mon téléphone n'arrête pas de sonner, certains qui ont déjà touché leurs indemnités, semblent croire que l'AGS ou le Conseil Général va leur verser la moitié des indemnités déjà perçues...
Désolé de vous décevoir, pas de rallonge pour ceux qui ont été indemnisés.
D'autant plus que certains salariés qui n'ont pas fait appel à mon assistance, cherchent un deuxième, troisième, quatrième avis peut-être plus. Vous avez choisi un conseiller, c'est lui qui a la réponse à votre situation.
Amitiés syndicalistes.

Pour le MDPS: LAPIERRE Daniel.

7.Posté par réponse à DADA le 07/03/2012 07:30
Merci pourquoi ? d'avoir pourri notre vie depuis 2 ans .Pour la députation ,nous sava punir ces élus voraces A SUPPRIMER . sa claque y arrive ;arrête prend réunionnais pour des assistés

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales