Faits-divers

Les incendiaires d'une école de St-Louis ont moins de 14 ans !

Le 12 août 2011, l’école René Perianayagom était la proie des flammes. Depuis, le mystère sur l'origine de ce départ de feu restait entier. C'était sans compter sur les investigations des gendarmes.


Les incendiaires d'une école de St-Louis ont moins de 14 ans !
En août dernier, l’école Perianayagom de Saint-Louis avait été visitée, vandalisée puis incendiée partiellement. L'incendie avait causé d’importants dégâts dans les cuisines, le réfectoire et les locaux techniques. La facture avait été évaluée à l'époque à 40.000 euros avant d'être réévaluée à la baisse. Mais tout de même, la remise en état avait demandé du temps, contraignant le Rectorat à repousser la rentrée des classes au 22 août.

A l'époque, cet incendie avait mis en lumière un climat de lassitude dans le corps enseignant et administratif de l'établissement.

Une école souvent ciblée

Leur outil de travail était régulièrement dégradé. Ils réclamaient davantage de sécurité pour que cette école, la plus importante de Saint-Louis, cesse d’être systématiquement vandalisée : "A chaque rentée, nous constatons des dégâts et des vols, notamment concernant le matériel informatique", expliquait la directrice de l’école.

Les incendiaires d'une école de St-Louis ont moins de 14 ans !
Quelle sera la surprise du personnel de cette école lorsqu'ils apprendront que les incendiaires sont des enfants âgés de 10 à 13 ans. Deux des quatre gamins y sont même inscrits. Le plus grand est quant à lui au collège. Dans la nuit du 11 au 12 août 2011, munis d'une bouteille d'essence, d'allumettes, ils s'introduisent dans le réfectoire dans lequel ils lancent le cocktail molotov confectionné par leur soin.

La suite sera essentiellement consacrée à l'investigation des gendarmes qui ont fini par mettre la main sur les auteurs des faits. Les jeunes incendiaires sont convoqués le 13 juin devant un juge pour enfants précise le Journal de l'Ile dans son édition du lundi 9 avril.
Lundi 9 Avril 2012 - 10:15
.
Lu 1662 fois




1.Posté par Babs le 09/04/2012 10:30
Et les parents dans tout ça ? Pfff, une vraie chance pour la Réunion !

2.Posté par Thierry le 09/04/2012 10:41
Et ils repartiront du tribunal condamnés de RIEN .... et une sucette à la main ...avec OBLIGATION ... de recommencer demain pour épater leurs potes.....

Le coût de réparations sur le dos du citoyen.... Que font les des enfants de cet âge dehors la nuit.... Même si, les parents en deviennent responsables ... de leur irresponsabilité .... 40 000 euros, ce n'est pas rien ... pour eux si, car ne débourseront rien. Mais pour nous, c'est beaucoup d'argent et des impots ....

Les enfants devraient être condamnés à bien travailler à l'école pour demain rembourser leur dette et les parents à y participer. Il n'est pas normal que toujours les mêmes payent pendant que les autres fabriquent des voyous en devenir et sur le dos de la société ... Ce n'est pas être mauvais, c'est être citoyen et citoyen las de payer pour les autres...encore tel une vache à lait...

3.Posté par MissFati le 09/04/2012 11:10
Ca en devient malheureusement lassant de lire tout le temps des faits pareils ! Ce n'est pas la première fois que l'école se fait vandaliser, je me demande si payer un vigile pendant les vacances ne couterait pas beaucoup moins cher que de toujours passer derrière ces abrutis pour réparer, réparer et encore réparer ....... Mais bon, encore faut-il y penser !!!

4.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 09/04/2012 11:27
Il est presque certain que les parents ne seront pas poursuivis pour rembourser les dégâts. Le prok les aura considérés par avance comme insolvables. Est-ce une raison ? Il faut qu'ils gardent cette dette sur le dos de façon à ce qu'ils comprennent concrètement leur responsabilité. En ne poursuivant pas ces géniteurs d'enfants mal élevés (à prendre dans la signification "mot à mot" de l'expression), le prok incompétent et "je m'en foutiste" leur confirme leur exonération de responsabilité. C'est ainsi que quoi qu'ils fassent ces délinquants auront un sentiment de totale impunité... (on reparlera d'eux dans quelques petites années).

5.Posté par Fab le 09/04/2012 16:43
Bouteille d'essence, feu, cocktail Molotov, de toute évidence c'était préparé à l'avance ! De vrais petits délinquants quoi... Alors 2 suites possibles : 1, ils se rangent et comprennent la portée de leurs actes, ou 2 ils se rebellent encore plus et deviennent de grands délinquants.. Dans tous les cas ils sont à suivre de près ! Et j'espère que leurs parents sont de bonnes personnes qui vont contribuer à les remettre dans le droit chemin. L'enfance n'excuse pas tout.

6.Posté par papayou le 09/04/2012 20:51
connaissant très bien ce coin et le monde éducatif du quartier, je peux vous assurer qu'il y a des gens très bien quoiqu'on en dise, qui se battent pour donner une bonne éducation à leurs enfants ... et il y a les autres ....
Les autres dont les gosses volent des voitures à douze ans, les autres soit disant repentis de justice et qui avait fait la une d'un journal et qui était meneur d'enfants pendant les dernières émeutes, avec femme et enfant !!!
les autres, dont l'enfant pour qui le mot "dégueulasse" est un compliment tellement il est horrible et dont la mère vient harceler le prof qui a eu le malheur de faire des remarques sur sa petite pourriture !
les autres qui se foutent pas mal que leurs enfant trainent au lieu d'aller en classe, qui méprisent, qui insultent personnels et enseignants... voilà pourquoi, il y a des faits divers de ce type et qui malheureusement ne sera pas le dernier.
la mairie devrait prendre des mesures pour empêcher l'accès aussi facile aux locaux

7.Posté par noe2012 le 10/04/2012 06:23
Pourquoi ces enfants haïssent-ils l'école ?

Ils pensent que l'école ne leur apportera que le chômage , la délinquance , le mal-vivre ....?

Comment motiver au mieux les élèves pour qu'ils adorent aller en classe ?

"La seule chose dont on soit sûr, en ce qui concerne l'avenir, c'est qu'il n'est jamais conforme à nos prévisions." (Jean Dutourd)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales