Politique

Les hostilités ont déjà repris entre le SAFPTR et la mairie de St-Paul

La trêve aura été de courte durée entre syndicalistes du SAFPTR et la mairie de Saint-Paul. A peine deux mois après la signature d'un protocole engageant la mairie à valoriser la grille indiciaire d'une partie de ses agents, le syndicat crie aujourd'hui au nom respect de cette revalorisation pour certains agents.


Les cuisines centrales avaient été bloquées pendant plus d'une semaine en juin dernier
Les cuisines centrales avaient été bloquées pendant plus d'une semaine en juin dernier
Il y a une semaine, le SAFPTR obtenait un résultat aux élections professionnelles plus que satisfaisant, le plaçant en tête des représentations syndicales sur la commune, raflant 4 sièges sur les 7 mis en jeu.

Fort de cette légitimité acquise par les urnes, le syndicat autonome de la fonction publique territoriale n'a pas tardé à lancer les hostilités. "Un courrier a été adressé à la direction des ressources humaines" informe-t-on du côté du syndicat qui compte plus que jamais sur la diligence de la mairie pour éclairer leurs doutes.

Le syndicat dit agir en connaissance de cause, grâce aux nombreuses sollicitations d'employés communaux dont la revalorisation tant espérée n'aurait pas été suivie d'effets sur leurs fiches de paie. Pour rappel, le protocole devait prendre effet au 1er juillet.

Le problème des cantinières frise l'indigestion

Autre point étonnant qui vient de la base : des notations d'agents qui dégringoleraient, passant de 18/20 à 8 par exemple, soutient un agent communal toutefois complété par le SAFPTR qui précise que ces personnes touchées par ces notations hiérarchiques n'avaient pourtant pas participé à la grève de juin dernier.

Enfin, comme un plat maintes fois réchauffé, le chantier de la paye des cantinières reste sur le carreau. Un problème déjà évoqué il y a deux mois et qui semblait avoir été solutionné à l'époque. "Les cantinières de la ville de Saint-Paul sont, avec 635 euros par mois, les plus mal payées de toute l'île", avance le syndicat qui se sent légitimement pousser des ailes. Sans surprise, il promet de hausser le ton si par mégarde son courrier restait lettre morte.
Jeudi 1 Septembre 2011 - 07:28
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1150 fois




1.Posté par Gaston la gaffe le 01/09/2011 08:02
"au non-respect"....

2.Posté par tendence le 01/09/2011 17:02
huguette bello prefere perdre son temps devant les grilles du rectoract au lieu de s'occuper de ses
employés c'est le monde a l'envers.....adame la maire prenez en compte les revendications de vos salariés s.v.p..

3.Posté par Saint Paulois le 01/09/2011 18:07
Ras le bol de ses syndicats hyper politisé qui emmerde le monde constament? Tout le monde connait le courage au travail des gratters d'ki de la commune qui n'en ont jamais assez. Pour moi pas question de payer plus d'impôts pour ses bougs qui n'accepte pas qu'on veuille les remettre au boulot, tant que la ville ne sera pas plus propre, les écoles refaites, et que les cantinières laisserons la nourriture dans les assiettes de nos enfants plutôt que dans leurs sacs. Qu'il aille un peu bosser dans le privé, à non! pas possible, personne en veut à part les communes!

4.Posté par MAIN-TROUER le 01/09/2011 18:32
Avec un ancien de la CGTR comme premier adjoint à la mairie ( mr GAMARUS ) , vous les employers de la commune de st-paul , vous etes mal barrés ! lui qui disait etres pour les travailleurs vous avez la preuve que c'est lui aussi un corrompu à la solde de son interet pécunière et celui ses amis du parti . OTé jean-marc oublie pas oute passé mi attende a ou au tournant avec des preuves , n'est-ce pas yvan ? a ou aussi marlène ? AU faites le patron du score lé bien ?

5.Posté par Contribuable St-Paulois le 07/09/2011 21:55
Syndicat SAPTR revendique pleins de choses aujourd'hui, mais pourquoi avant li té bouge pas, cantinière lé mal payées depuis les differents Maire précédents et c'est rien qu'aujourd'hui que SAPTR i revendique revalorisation, avant peut-être que li l'était complice pour écrase cantinière.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales