Société

Les horticulteurs péi dénoncent l'augmentation des orchidées importées


Les horticulteurs péi dénoncent l'augmentation des orchidées importées
Après la goyave de France, l'orchidée dehor'. Les horticulteurs de la filière locale sortent les griffes et expriment leur ras-le-bol de voir les orchidées importées envahir les étals.

Pour les aider dans leur combat, l'organisation de Flore et Halle 2012*, qui se tient comme chaque année début août, a prévu de jouer le jeu. Alain Séraphine, président directeur général de la Halle des manifestations du Port, programme d'offrir aux horticulteurs péi une place de choix. "L'année dernière, la présence d'orchidées importées était trop imposante" à en croire le maître des lieux qui en dira plus la semaine prochaine (25 juillet) lors d'une conférence de presse. Seuls les cultivateurs d'orchidées devraient y trouver un emplacement. Une manière de donner un coup de pouce à la filière face aux simples revendeurs.

Outre la fibre locale, les horticulteurs péi font les comptes. Les importations incriminées ont augmenté de 25% entre 2005 et 2010 selon les chiffres mis au jour par la Chambre d'agriculture et dévoilés hier lors d'une rencontre avec les médias. Les orchidées importées, qui ont la particularité d'arriver toutes prêtes, sont proposées à des prix forcément moindres que celles qui sont cultivées à la Réunion et dont l'adaptation au climat est prouvée.

Enfin, la Fédération Nationale des Producteurs de l'Horticulture et des Pépinières (FNPHP) évoque les risques accrus d'introduction de parasites de plantes. D'autant que dans le genre envahisseur, la Réunion en connaît déjà un rayon : les cochenilles suceuses de papayers continuent leur inexorable adaptation sur notre territoire. En attendant une éventuelle arme biologique.

*Le salon 2012 se tiendra du 1er au 5 août et donnera toute sa place à "l’Eveil des Sens", thématique de cette édition.
Mardi 17 Juillet 2012 - 11:00
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1637 fois




1.Posté par y'apaunprob ? le 17/07/2012 12:07
Les européens, en particulier les hollandais (pays à main d'oeuvre chère et où il faut cultiver sous serre chauffée) arrivent à vendre ici des orchidées moins chères malgré le prix du transport et de l'octroi de mer.
Ici, on utilise des simples ombrières ...
A quel niveau se trouve le problème ?

2.Posté par Thierry le 17/07/2012 14:01
A quand plus de steaks importés ou de cotelettes sur les étals des GMS ... pourra-t-on lutter contre la mondialisation ... la solution, une augmentation de l'OM ... tant décriée sur ces fleurs ... pas le foot...

Par expérience, ces fleurs importées s'adaptent tout aussi bien et refleurissent. ce n'est pas forcément le cas de celles locales ... et en plus elles sont moins chères ... Une arme de concurrence, une production à grande échelle, donc baisse des prix et une meilleure rentabilité. Le client en achète plus... Rester en cercle fermé et élitiste ...est un choix à assumer devant l'échec.

3.Posté par mi marche ec melenchon le 17/07/2012 17:04
il faut mettre fin à cette bureaucratie neoliberale qui fait croire qu'en brulant des tonnes de kerosene pour transporter des fleurs on fait des économies.

4.Posté par Papangue le 17/07/2012 17:07
C'est l'hopital qui se moque de la charité:
Quel est l'horticulteur à la Réunionqui qui dispose d'un vrai laboratoire et des compétences correpondantes pour développer les orchidées ? Tout le monde importe et depuis fort longtemps des plantules à forcir en serre, du style au mois de février pour vendre à la Fète des mères en fleurs? C'est encore un faux problème et surtout une histoire de gros sous...

5.Posté par Une goyave de France qui ne touche pas la surême ... le 17/07/2012 17:11
A Luc Grondin signataire de l'article de ZINFOS974...

Vous déclarez, entres autres:
" Les orchidées importées, qui ont la particularité d'arriver toutes prêtes, sont proposées à des prix forcément moindres que celles qui sont cultivées à la Réunion ..."

Ah bon ?!
Vous cautionnez l'idée que des produits importés soit FORCEMMENT moins chers que ceux produits à la Réunion ??

Vous devriez , me semble-t-il, faire davantage de reportages sur la composition des prix dans notre île,... parce qu'avec de telles déclarations, l'auto suffisance alimentaire dans notre Département n'est ni pour demain... ni pour après demain !!!

6.Posté par mi marche ec melenchon le 17/07/2012 17:13
ne pas oublier que Popol et Bertil, son "ministre des affaires etrangere" etaient tout fier de participer aux negociation sur les APE et que Temoignages nous vantait les charmes de l'affranchissement de la france coloniale pour l'emancipation dans les zones de libre echange de l'ocean indien.

Pourquoi ne rendent-ils aucun compte?

APE : Avancées essentielles pour la COI et pour La Réunion
13 octobre 2007 Manuel MARCHAL


[

7.Posté par cattleya le 17/07/2012 19:43
Seul 2 ou 3 horticulteurs importent de Thaïlande par container entier, il serait facile au préfet de contrôler les importations en vertu des lois antidumping "Les règles de l'OMC autorisent le pays consommateur à appliquer un droit de douane anti-dumping compensateur pour défendre les producteurs nationaux". Sans compter les municipalités car les ventes sont souvent effectuées en bord de route donc sur le domaine public des municipalités. Nul doute qu'à ce rythme là les filières horticoles et surtout la filière des fleuristes "qui eux ont des loyers et des employés à payer" vont disparaître. Merci monsieur le Préfet et messieurs les Maires.

Un fleuriste déçu et en colère.

8.Posté par Illétrisme et analphabétisme ... le 17/07/2012 22:05
3.Posté par mi marche ec melenchon le 17/07/2012 17:04
il faut mettre fin à cette bureaucratie neoliberale qui fait croire qu'en brulant des tonnes de kerosene pour transporter des fleurs on fait des économies.

Les autres molachonistes ne savent certainement pas mieux lire que celui-ci :
C'est pas la peine de faire croire. C'est une réalité.

9.Posté par coco de lo le 18/07/2012 08:52
Faut taxer encore plus lourdement les importations de produits finis quand ceux ci concurrencent les productions locales...sinon les interdire quand il y a un risque phyto..!!

10.Posté par roca le 18/07/2012 09:08
pas mal d'orchidées "bas de gamme " importées le sont avec des pucerons qui ressemblent à des billes,mais qui éclatent sous le doigt. Ces orchidées sont , après floraison, vouées à la mort. Il m'a fallu plusieurs expériences malheureuses avant d'en comprendre la raison. Les services vétérinaires sont ils informés????

11.Posté par Patrick B. le 18/07/2012 14:11
Curieux que ce qui est valable pour les orchidées ne le soit pas pour les voitures et leurs pièces détachées...

::

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales